Le Président Tebboune charge M. Djerad de gérer les affaires courantes du Gouvernement    Véhicules électriques: Chitour appelle à un assouplissement des taxes    L'Afrique du Sud réaffirme son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Djerad présente ce jeudi la démission de son gouvernement    USM Bel Abbès : Slimani croit au maintien    Mechichi campe sur ses positions    L'utopie, c'est fou, c'est bien    L'usage de la langue anglaise renforcé    «Modric reste la force qui anime l'équipe»    Faut-il réformer le bac ?    La fin du «feuilleton» du film sur l'émir Abdelkader ?    Le RND veut se joindre à l'alliance présidentielle    JS BORDJ MENAIEL - JS DJIJELI EN OUVERTURE DES FINALES D'ACCESSION    "À nous la finale !"    L'ANGLETERRE ASSURE LA PREMIÈRE PLACE    Mohamed Ould Abdel Aziz arrêté    La mauvaise note !    Comment vaincre les réticences    Peu de communication, beaucoup de spéculation    L'urgence de faciliter l'acte d'investir    Foot/ Ligue 1 (mise à jour) : le CRB remonte sur le podium, le NAHD renoue avec la victoire    Boukadoum prend part aux travaux de la conférence de "Berlin 2" sur la Libye    La Géolocalisation pour suivre le transport des marchandises    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    Brèves Omnisports    Les affiches des deux événements dévoilées    Khartoum appelle le Conseil de sécurité à tenir une session    L'armée repousse une attaque de Boko Haram et tue trois assaillants    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Le «Phare marin» ne sera pas démoli    Tous les chemins mènent à Oran    Les recherches se poursuivent toujours    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    Vers une agence d'accréditation et d'assurance-qualité ?    Arrestation de 8 éléments    Désormais valables pour l'Algérie    Redistribution des cartes    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara occidental: mise en garde contre l'escalade marocaine
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 09 - 2020

BIR LAHLOU (Territoires sahraouis libérés) - Le Front Polisario et le Gouvernement sahraoui ont mis en garde contre la stratégie d'escalade marocaine qui menace la sécurité et la stabilité dans la région, appelant le Conseil de sécurité à réagir clairement face à cette grave manœuvre qui met en péril le droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination.
Le Front Polisario et le Gouvernement sahraoui "alertent la communauté internationale, l'ONU et la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) sur la dangereuse stratégie d'escalade de l'occupation marocaine qui menace la sécurité et la stabilité dans la région", appelant le Conseil de sécurité à "réagir clairement face à cette grave manœuvre qui met en péril le droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance", précise un communiqué publié dimanche par le ministère sahraoui de l'Information.
Mettant en garde contre "les provocations et les manœuvres marocaines vouées à l'échec", le Front Polisario et le Gouvernement sahraoui rappellent que "chaque fois que la question sahraouie est sur la table du Conseil de sécurité ou devant l'ONU, comme c'est le cas actuellement, le régime marocain accélère son escalade et tente de faire passer ses plans hostiles en avançant de faux prétextes", ajoute le communiqué.
Lire aussi: Ghali : les Sahraouis déterminés à défendre leurs droits légitimes
Le Conseil de sécurité examinera en octobre prochain la question du Sahara occidental au moment où les positions des Etats et de gouvernements en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination se succèdent à la tribune de l'Assemblée générale des Nations Unies.
Le Front Polisario et le Gouvernement sahraoui appellent, par ailleurs, les citoyens sahraouis à la vigilance, à la mobilisation derrière le front populaire et au resserrement des rangs afin de déjouer les machinations de l'occupation marocaine, en référence à la vaste campagne marocaine visant à "imputer de fausses accusations au Front Polisario et aux autorités sahraouies dans une tentative désespérée d'influencer l'opinion publique locale et internationale".
Brèche d'El-Guerguerat: une violation du cessez-le-feu
Par ailleurs, le communiqué précise que "cette campagne frénétique démontre les intentions agressives du Maroc visant à entraîner toute la région dans une escalade vers l'inconnu, en raison de la sortie des civils sahraouis en protestation pacifique contre le passage illégal d'El Guergarat", a-t-il souligné, estimant que cette brèche constitue une violation du cessez-le-feu, signé en 1991 entre les deux parties au conflit (le Front Polisario et le Maroc).
Le Maroc à travers cette campagne, essaie sans aucune ambiguïté, d'entraîner toute la région dans une escalade vers l'inconnu, afin de maintenir son occupation illégale du Sahara Occidental, piller ses richesses et empêcher son peuple d'exercer son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance, a ajouté la même source.
Lire aussi: Les manoeuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région
Il a également noté que le Maroc tente de détourner "l'attention de l'opinion publique sur la réalité des problèmes politiques, sociaux et économique internes", soulignant que ces démarches "ne lui éviteront pas son sort, à savoir le départ définitif du Sahara Occidental".
Dans un communiqué précédent, le Front Polisario avait appelé les Nations Unies et la Minurso à assumer leur responsabilité dans la protection de la sécurité des citoyens sahraouis dans la région de Guerguerat face à "tout possible acte d'intimidation" de la part des forces de l'occupant marocain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.