JUSTICE : Le RCD appelle à juger Bouteflika    FAUTE DE CANDIDATS, LA PRESIDENTIELLE ANNULEE : La présidence de Bensalah prolongée    Nouvelles nominations à la tête de Sonelgaz, l'EPTV, l'ANEP et l'ARAV    SAISON ESTIVALE A ORAN : 17, 5 milliards de cts pour l'aménagement des plages    Real Madrid : Un énorme coup dur pour Zidane dans le dossier Hazard ?    Retour des djihadistes maghrebins constitue une réelle menace pour le vieux continent    Programme de classification et de restauration    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Naples a refusé une énorme offre pour Koulibaly    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    L'intimidation n'a pas payé    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Facebook supprime trois milliards de comptes    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    Un Iftar en l'honneur des médias    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara occidental : Le Front Polisario condamne les obstacles au règlement du conflit
Publié dans El Watan le 16 - 04 - 2019

Le secrétariat national du Front Polisario a réitéré sa condamnation des obstacles persistants imposés par le Maroc aux efforts d'une solution juste et durable au conflit du Sahara occidental, dans un communiqué rendu public au terme de sa session ordinaire.
Le communiqué, repris lundi par l'Agence de presse sahraouie (SPS) et l'APS, souligne également qu'il n'y a pas de solution au conflit du Sahara occidental sans le respect des résolutions pertinentes de l'ONU, prévoyant le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.
Le secrétariat national a réitéré l'adhésion du Front Polisario à la Charte et aux résolutions pertinentes des Nations unies, réaffirmant qu'il n'y a pas de solution au conflit sahraoui, sans le plein respect de la volonté du peuple sahraoui, exprimée de manière libre et transparente par l'exercice de son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance.
La réunion présidée par le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a abordé notamment le dernier rapport du secrétaire général des Nations unies sur le Sahara occidental, qui a fait état de «graves violations et de dépassements flagrants de la part de l'occupation marocaine de l'accord de cessez-le-feu et des droits de l'homme dans les zones occupées du Sahara occidental».
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, avait déploré le 9 avril les restrictions imposées par le Maroc à la liberté de mouvement de son envoyé personnel, Horst Köhler, et de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso), regrettant le fait que «l'émissaire onusien n'ait toujours pas accès aux interlocuteurs locaux dans les territoires sahraouis occupés». «La Minurso n'a pas accès à des interlocuteurs locaux à l'ouest du mur de sable, ce qui continue de limiter sa capacité d'évaluer en toute indépendance la situation au Sahara occidental à des fins d'analyse ou de sécurité», avait écrit le secrétaire général dans son rapport final sur la situation au Sahara occidental, transmis au Conseil de sécurité. M. Guterres avait expliqué que ce blocage imposé par le Maroc a empêché la mission onusienne de «s'acquitter de cette partie de son mandat qui consiste à prêter assistance» à M. Köhler.
Outre l'examen du rapport du secrétaire général de l'ONU sur la situation au Sahara occidental, la réunion du Front Polisario a également évoqué «les dangers découlant de la politique de l'occupation marocaine dans la région», rapporte SPS. «La visite du président sahraoui en République d'Islande, ainsi que le grand succès de la Conférence de solidarité internationale avec la RASD, organisée par la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) ont été également évoqués», a ajouté l'agence de presse sahraouie.
Lors de cette conférence, organisée les 25 et 26 mars dernier, à Pretoria, en Afrique du Sud, les membres de la SADC ont exprimé des messages forts de soutien à la cause sahraouie et réitéré leurs positions de principe de solidarité avec le peuple sahraoui et pour son combat juste pour l'exercice de son droit inaliénable à l'autodétermination, a ajouté la même source.
La deuxième table ronde de négociations entre le Maroc et le Front Polisario, qui s'est déroulée les 21 et 22 mars à Genève, présidée par Horst Köhler, a, en outre, fait l'objet de discussions lors de la réunion du Front Polisario, a-t-on conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.