Nouvelles accusation contre Anis Rahmani    Le procès de Hamel reporté    Les grévistes suspendus    Le DG aurait été expulsé par les autorités algériennes    Chakib Khelil et Amar Ghoul bientôt devant la Cour suprême !    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    Berraf dénonce un 'montage'    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Montpellier : Delort retourne le couteau dans la plaie du PSG    Sétif: démantèlement d'un réseau de trafic de pièces archéologiques datant de l'époque romaine    Le ministère du Commerce disposé à apporter toute l'aide nécessaire aux éleveurs    Libye: le règlement de la crise est lié à l'engagement des parties libyennes    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : 45 décès et 1494 blessés en une semaine    Mouvement de protestation du PNC: poursuite des perturbations des vols d'Air Algérie    Presse électronique: nécessaire régularisation juridique pour mettre fin aux "ambiguïtés"    Ferhat Ait Ali charge les opérateurs de l'électroménager    LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL DES OISEAUX PROTEGES : Vers l'installation d'une commission mixte à Oran    RECUPERATION DES FONDS TRANSFERES VERS L'ETRANGER : Un dispositif sous tutelle du ministère de la Justice    OUVERTURE D'UN CONSULAT IVOIRIEN AU SAHARA OCCIDENTAL : L'Algérie dénonce une violation du droit international    L'an II de la révolution algérienne .Les mots du Hirak    Ennahda, «l'homme malade» de la politique tunisienne    Le procès de l'ancien DGSN, Abdelghani Hamel, reporté au 11 mars    L'année du sacre du Chabab ?    Belhocini file en tête avec 10 buts    "C'est frustrant d'avoir perdu deux points face au PAC"    Le Targui    Poutine limoge l'un de ses conseillers emblématiques    La communauté indigène visée par un autre assassinat    Un an d'assiduité au hirak    Lancement prochain d'une opération de pêche préventive    Près de 1 900 morts, mais l'OMS se veut rassurante    Hausse des frais du visa aux consulats algériens    Les Sang et Or n'y arrivent plus    ACTUCULT    Exposition géante sur la guerre d'Algérie dans l'Oise    Mouni Benkhodja expose le "Corpo" et ses tourments    L'engagement de Mouloud Feraoun durant la guerre en débat    LFP/Sanctions : Cinq entraîneurs suspendus    Le Président Tebboune reçoit le Directeur du département Moyen-Orient, Afrique du Nord et Asie centrale au FMI    Procès de Kaddour Chouicha à Oran: Verdict le 3 mars    En réaction à la «répression policière»: Les enseignants du primaire appellent à une action nationale    Blida: 15.400 logements en construction à Meftah    El-Bayadh - Projets en retard : des responsables mis en demeure    Amnesty Algérie: Le Hirak, une mobilisation «exceptionnelle»    Tlemcen: Une caravane pas comme les autres dans les écoles    Un charnier découvert dans la Ghouta orientale    "Je ne suis pas mort"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara occidental : Le Front Polisario condamne les obstacles au règlement du conflit
Publié dans El Watan le 16 - 04 - 2019

Le secrétariat national du Front Polisario a réitéré sa condamnation des obstacles persistants imposés par le Maroc aux efforts d'une solution juste et durable au conflit du Sahara occidental, dans un communiqué rendu public au terme de sa session ordinaire.
Le communiqué, repris lundi par l'Agence de presse sahraouie (SPS) et l'APS, souligne également qu'il n'y a pas de solution au conflit du Sahara occidental sans le respect des résolutions pertinentes de l'ONU, prévoyant le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.
Le secrétariat national a réitéré l'adhésion du Front Polisario à la Charte et aux résolutions pertinentes des Nations unies, réaffirmant qu'il n'y a pas de solution au conflit sahraoui, sans le plein respect de la volonté du peuple sahraoui, exprimée de manière libre et transparente par l'exercice de son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance.
La réunion présidée par le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a abordé notamment le dernier rapport du secrétaire général des Nations unies sur le Sahara occidental, qui a fait état de «graves violations et de dépassements flagrants de la part de l'occupation marocaine de l'accord de cessez-le-feu et des droits de l'homme dans les zones occupées du Sahara occidental».
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, avait déploré le 9 avril les restrictions imposées par le Maroc à la liberté de mouvement de son envoyé personnel, Horst Köhler, et de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso), regrettant le fait que «l'émissaire onusien n'ait toujours pas accès aux interlocuteurs locaux dans les territoires sahraouis occupés». «La Minurso n'a pas accès à des interlocuteurs locaux à l'ouest du mur de sable, ce qui continue de limiter sa capacité d'évaluer en toute indépendance la situation au Sahara occidental à des fins d'analyse ou de sécurité», avait écrit le secrétaire général dans son rapport final sur la situation au Sahara occidental, transmis au Conseil de sécurité. M. Guterres avait expliqué que ce blocage imposé par le Maroc a empêché la mission onusienne de «s'acquitter de cette partie de son mandat qui consiste à prêter assistance» à M. Köhler.
Outre l'examen du rapport du secrétaire général de l'ONU sur la situation au Sahara occidental, la réunion du Front Polisario a également évoqué «les dangers découlant de la politique de l'occupation marocaine dans la région», rapporte SPS. «La visite du président sahraoui en République d'Islande, ainsi que le grand succès de la Conférence de solidarité internationale avec la RASD, organisée par la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) ont été également évoqués», a ajouté l'agence de presse sahraouie.
Lors de cette conférence, organisée les 25 et 26 mars dernier, à Pretoria, en Afrique du Sud, les membres de la SADC ont exprimé des messages forts de soutien à la cause sahraouie et réitéré leurs positions de principe de solidarité avec le peuple sahraoui et pour son combat juste pour l'exercice de son droit inaliénable à l'autodétermination, a ajouté la même source.
La deuxième table ronde de négociations entre le Maroc et le Front Polisario, qui s'est déroulée les 21 et 22 mars à Genève, présidée par Horst Köhler, a, en outre, fait l'objet de discussions lors de la réunion du Front Polisario, a-t-on conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.