Convalescence    Le projet de l'amendement constitutionnel "un défi dicté par les aspirations du peuple''    Le projet accorde un "privilège constitutionnel" aux communes manquant de sources de financement    GEST-IMMO (AADL) : Prestataire de service ou coquille vide ?    L'Algérie réitère son soutien "inconditionnel" à la cause palestinienne    Regagner sa position    Bordj Bou Arréridj : La SDE revient à la charge    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    Suivre les consignes ou se tirer !    Samir Karim Chaouche nouveau président    Ibbou s'incline en quarts de finale à Monastir    MCA : El Ghorbal aujourd'hui à Alger    Un fléau à Mostaganem    La Révolution, série française et uchronique prévue sur Netflix    Le retour de la vieille garde prétorienne    Petit vampire de Joann Sfar, de la BD au grand écran    Le Royal Opera House : Vente d'un tableau de Hockney pour survivre à la pandémie    Bibliothèque principale de lecture publique «Assia Djebar» à Tipasa : «Nous remercions Mme Sebbah Saâdia pour avoir fait aimer le livre à nos enfants»    Naissance d'un comité de soutien à Mohamed Tadjadit    Atteindre un taux de 70% de stations-service proposant le Sirghaz d'ici 5 ans    Le projet d'amendement constitutionnel accorde une bonne place aux jeunes dans l'Algérie nouvelle    Le président Tebboune confiné    Ni détecteur de température ni gel désinfectant    10 décès et 250 nouveaux cas    L'élection présidentielle anticipée fixée au 10 janvier    L'Ethiopie dénonce des "menaces belliqueuses" de Trump    Le Soudan se rapproche d'Israël    Novembre qui rassemble, Novembre qui divise    Les correspondants de presse déplorent la rétention de l'information    La passion retrouvée    Les conséquences de la consommation des farines raffinées    Man City : Mahrez revient sur son transfert raté à l'OM    Campagne de contrôle de l'eau des colporteurs et des puits: La commission des MTH s'inquiète à nouveau de l'excès de nitrates    Rejet de déchets sur la voie publique Une trentaine de commerçants contrevenants mis en demeure    USM Blida: Entre les exigences du public et la réalité    Importations: La menace de trop pour la filière pomme de terre    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    Et l'ennui naquit à l'université !    Le foncier industriel sous la loupe    Nouveaux bacheliers: Début des préinscriptions    L'ISSUE DES BRAVADES    Le gouvernement contre-attaque    Dernière ligne droite du mercato estival    Le MSP pointe du doigt Macron    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    Sous le sceau du numérique et des solutions technologiques    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    On vous le dit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Paludisme dans le sud du pays :Benbouzid rassure sur la prise en charge des malades
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 10 - 2020

Tous les cas de paludisme (Malaria) enregistrés dans le Sud algériens sont importés par des africains subsahariens ou des Algériens qui ont séjourné dans les pays du Sahel, a affirmé jeudi à Oran le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, qui a rassuré sur les capacités de prendre en charge des malades.
En visite de travail, en compagnie de la ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Kaoutar Krikou, le ministre de la santé, a déclaré en marge d'une rencontre sur la protection des personnes âgées, organisée au niveau de la salle de conférence de la grande mosquée "Abdelhamid Ibn Badis", "qu'aucun cas de malaria autochtone n'a été signalé parmi les cas enregistrés récemment dans les wilayas du Sud".
Le ministre de la santé a rassuré q'il n'y avait pas de "craintes particulières" quant à ce millier de cas de paludisme enregistrés dans les wilayas du Sud de l'Algérie.
"Il est tout à fait habituel chaque année durant le mois de septembre d'avoir des centaines de cas de malaria", a-t-il fait rappelé, ajoutant que les pluies qui se sont abattues sur le sud algériens et les pays proches ont favorisé la propagation de la maladie.
Même s'il s'agit d'un fait habituel, le ministre a noté une certaine particularité : des cas enregistrés dans des wilayas proches du nord, à Ouargla et Ghardaïa.Concernant le risque de voir la maladie remonter vers les wilayas du nord, M. Benbouzid a estimé que "le risque zéro n'existe pas".
Lire aussi: Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme
M.Benbouzid a également rassuré quant à la capacité de la prise en charge des cas de la maladie pour endiguer sa propagation, soulignant que "le département de la prévention du ministère a pris les choses en main".
"Les mesures ont été prises, le médicament existe et les équipes qui se chargent de cette affection sont déjà opérationnelles", a-t-il précisé.
Plus de 1.000 cas de paludisme ont été enregistrés dans les wilayas du Sud, a rappelé le ministre de la santé, déplorant les deux décès survenus à cause de cette maladie tropicale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.