Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 8ème journée    Real - Zidane : "Que voulez-vous, que nous quittions la saison ?"    Real Madrid: Jovic bien prêté à Francfort (off.)    Mon voyage en Chine(5)    «Revoir les pratiques, pas le système»    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    La Fifa saisie dans le dossier Boutmen (Club Africain)    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    L'Algérie opte pour un deuxième vaccin chinois    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    Casoni plie bagage    Le match à ne pas rater pour les Verts    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Ce que peut apporter Slimani à Lyon    Le rabatteur    Un an de prison ferme requis contre 7 activistes    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Trains de banlieue : Environ 80 000 voyageurs par jour    INPED Boumerdès : Une refonte pédagogique salvatrice    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Le déluge    Football - Ligue 1: Sétif, Alger et Tlemcen pôles d'attraction    Une situation épidémiologique stable a l'EHU: Vers une reprise normale des activités médicochirurgicales    Mandat de dépôt pour plusieurs agressions    Yennayer à Batna : la racine des arts    Vol et trafic de pièces archéologiques: Deux individus arrêtés et plus de trois milliards de cts d'objets d'art récupérés    Tiaret: Il y a 59 ans, Hamdani Adda était brûlé vif par l'OAS    Erosion continue du pouvoir d'achat    Bientôt finalisé    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Accord OPEP+: la 23e réunion du JMMC prévue le 19 octobre
Publié dans Algérie Presse Service le 15 - 10 - 2020

La 23ème réunion du Comité ministériel mixte de suivi de l'accord OPEP et nonOPEP (JMMC) se tiendra le 19 octobre prochain, a indiqué jeudi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole dans un communiqué publié sur son site web.
"L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a tenu jeudi la 45ème réunion du Comité technique conjoint (JTC), par vidéoconférence, en préparation de la 23e réunion de la réunion ministérielle conjointe (JMMC) prévue le 19 octobre 2020", a précisé la même source.
Lors de cette réunion, le Secrétaire général de l'OPEP, Mohammad Sanusi Barkindo, a évoqué l'évolution du marché pétrolier, en déclarant que "depuis plus de six mois maintenant, nous travaillons côte à côte pour faire face à une crise du marché qui est sans précédent et historique".
M. Barkindo a noté que le rapport mensuel de l'OPEP sur le marché pétrolier prévoit que le PIB mondial chutera d'environ 4% cette année, puis rebondira en 2021 à un taux d'environ 4,6%.
Il dira également que la prévision de l'Organisation pour la demande de pétrole en 2020 reste légèrement supérieure à 90 mb /j, soit une baisse annuelle de 10%".
En examinant les perspectives à plus long terme du marché pétrolier, Barkindo a déclaré que "le World Oil Outlook ( rapport annuel de l'OPEP 2020) , récemment lancé, voit la demande mondiale d'énergie primaire s'accélérer et continuer de croître, avec une augmentation de 25% au cours des 25 prochaines années".
Il a noté que le pétrole devrait conserver la plus grande part du mix énergétique, représentant près de 28% en 2045.
Lire aussi: Une transition énergétique réussie nécessite des cadres réglementaires clairs
Estimant que "le pire de la crise actuelle est peut-être passé", il a souligné l'importance du dialogue et de la coopération pour parvenir à un système énergétique plus durable et résilient au profit de tous.
Lors de sa 22ème réunion tenue par vidéoconférence en septembre dernier, les membres du JMMC avaient examiné le niveau de respect des engagements de baisse de la production des pays signataires de la Déclaration de Coopération pour le mois d'août 2020.
Le JMMC avait relevé avec satisfaction que le taux de conformité global avait atteint 102% en août.
A cette occasion, le ministre de l'Energie et président de la Conférence de l'OPEP, Abdelmadjid Attar avait salué les efforts des pays qui avaient procédé en août à des baisses de production plus importantes que le niveau requis et avait insisté sur la nécessité que les pays de la Déclaration de Coopération continuent de respecter pleinement leurs engagements afin de restaurer l'équilibre et la stabilité du marché pétrolier.
A noter que le JTC est un organe technique du JMMC et les deux comités ont été créés sous l'égide de la "Déclaration de coopération" (DoC) historique signée le 10 décembre 2016.
Ces comités sont mandatés pour examiner les conditions et les perspectives du marché mondial du pétrole et surveiller l'évolution de la situation et les niveaux de conformité aux ajustements volontaires de production adoptés par l'OPEP et la réunion ministérielle non OPEP.
Le JMMC est composé de sept pays membres de l'OPEP (Algérie, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Irak, Koweït, Nigeria et Venezuela) et de deux pays non membres de l'OPEP (Russie et Kazakhstan).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.