Le procès Benfisseh reporté au 7 décembre    Le procès de l'ex-wali Bouderbali Mohamed reporté au 7 décembre    Le tribunal demande un complément d'enquête    Décès de Abderrachid Boukerzaza: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    L'Opep et ses alliés pourraient réajuster leurs accords    Le Palais de la culture aménagé en centre de paiement CCP    Djerad annonce des mesures pour assurer l'approvisionnement en eau    Benabderrahmane participe au 5ème Forum arabe des Finances publiques    Un taux de participation provisoire entre 38 et 40%    Le gouvernement guinéen interdit les manifestations    Le Soudan veut modifier la méthode des négociations    Le MAE mauritanien reçoit son homologue sahraoui    L'Université russe des relations internationales organise une conférence sur la lutte du peuple sahraoui    Toujours pas de programme complet    L'héritage    Les non-dits    7 conseils pour vaincre la fatigue matinale de façon naturelle    Plus de 10 700 dossiers pour 848 logements    "Entendez-vous dans les montagnes..." de Maïssa Bey traduit en italien    "Mes peintures sont une invitation au voyage"    Sessions de formation théâtrale au profit des jeunes Casbadjis    La pénurie d'eau potable persiste à Ath Mansour    Cité des 1046 logements (Douéra) : Dégradation et absence d'entretien    Chetaïbia (Ouled Chebel) : Absence de structures sportives    Béchar : Cap sur le reboisement    Oran : Le théâtre La Fourmi est fin prêt !    Mostaganem : Achèvement des travaux de réfection de la salle de cinéma Ifriqia    Barça : Griezmann a mis les choses au clair avec Messi    A l'initiative de l'ambassade des Pays-Bas: Lancement du programme «Orange Corner» destiné aux startups    120 employés de la Santé décédés du Covid    900 comprimés psychotropes saisis, deux arrestations    USMA - Limogeage de François Ciccolini: Des faits mais aussi des non-dits    Ligue des champions d'Europe: Le PSG au pied du mur    Gestion des risques majeurs: Une nouvelle loi en préparation    L'INVICIBILITE DU TEMPS    Maroc-Sahara Occidental: Vive tension dans la région    Rahabi s'attend à une relance du processus politique    Le spectre de la sécheresse s'éloigne    Le président Ahmad Ahmad suspendu 5 ans par la FIFA    Le "ministère de la Santé n'a pas le pouvoir de prendre cette décision"    1.005 nouveaux cas et 19 décès    Affaire contre le quotidien El Watan: demande d'une enquête complémentaire    L'ancien député Khaled Tazaghart acquitté    La justice otage du virus    Le procès en appel de Tliba reporté au 29 novembre    Versailles : le street art fait son apparition dans cette ville historique    L'Opéra de Paris va lancer une plateforme numérique de spectacles et masterclass    «Une société qui méprise la femme est une société morte»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





PLF: la commission des finances réclame davantage de mesures pour sauver les entreprises
Publié dans Algérie Presse Service le 19 - 10 - 2020

Les membres de la Commission des finances et du budget de l'Assemblée populaire nationale (APN) ont réclamé lundi davantage de mesures pour protéger et sauver les entreprises face aux répercussions négatives de la pandémie de coronavirus sur les différentes activités économiques.
Les membres de la commission qui s'exprimaient lors d'une séance consacrée à la présentation du Projet de loi de finance (PLF) 2021, ont souligné que "la nouvelle loi ne prévoit pas d'affectation de ressources financières pour la prise en charge des entreprises qui ont enregistré une baisse accrue de leurs activités allant jusqu'à la fermeture de certaines filiales".
Dans ce cadre, un membre de la commission a affirmé que les entreprises économiques "souffrent dans le silence et plusieurs risquent la faillite", ajoutant qu'on ne peut parler de relance de l'économie en tant qu'objectif stratégique pour l'an prochain, en l'absence d'aides financières urgentes au profit des entreprises affectées.
Par ailleurs, une membre de la commission s'est interrogée sur l'utilité des mesures incitatives fiscales et douanières et les avantages contenus dans le PLF 2021 au profit des Startups "si l'ensemble du tissu économique souffre et nécessite une aide".
Par ailleurs, les intervenants ont insisté sur l'impérative maitrise des dépenses budgétaires durant les prochaines années, s'interrogeant sur la méthode de financement du déficit prévuqui se creusera à taux relativement élevés d'ici fin 2020 et ultérieurement.
Certains membres ont rejeté le recours systématique aux augmentations des taxes et impôts et la création de certaines taxes, à l'instar de celle relative au carburant applicable aux frontières pour les véhicules et camions devant quitter le territoire national.
Lire aussi: Réserves de change : baisse prévisionnelle à moins de 47 milliards de dollars en 2021
Des membres se sont étonnés de la réduction du budget de certains secteurs comme le Tourisme et l'Agriculture qui pourtant occupent une place importante dans le plan gouvernemental visant à trouver des alternatives aux hydrocarbures.
Les membres de la commission ont, en outre, insisté sur l'importance d'allouer toutes les ressources financières nécessaires à la prise en charge des zones d'ombre, compte tenu de leur déficit en infrastructures.
Certains membres se sont interrogés sur les raisons de la hausse de l'inflation enregistrée actuellement et prévue pour les années à venir et sur les moyens de la contrôler pour préserver le pouvoir d'achat des citoyens et des catégories précaires.
Concernant les fonds spéciaux, les membres de la commission ont salué la fermeture de 38 comptes d'affectation spéciale dans le cadre du projet de loi de finances pour l'exercice 2021, mais ont demandé davantage de précisions sur la manière dont cela a été fait et sur le sort des fonds qui s'y trouvaient et des comptes restants.
Au cours de cette séance, les députés membres de la commission ont souligné la nécessité de redoubler d'efforts pour régler certaines problématiques telles que la mauvaise perception des impôts, les postes vacants, le marché noir de la devise, le marché parallèle, le trafic de carburant aux frontières, ainsi que les budgets à allouer aux nouvelles wilayas et wilayas déléguées.
La ministre des Relations avec le Parlement, Bessma Azouar, avait auparavant présenté, au nom du ministre des Finances, Aymen Benabderrahme, un exposé sur le projet de loi de finances pour l'exercice 2021 et les prévisions budgétaires pour 2022-2023.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.