Cité des 1046 logements (Douéra) : Dégradation et absence d'entretien    Chetaïbia (Ouled Chebel) : Absence de structures sportives    EPH d'Akbou : Trois services dédiés à la covid-19    Béchar : Cap sur le reboisement    Oran : Le théâtre La Fourmi est fin prêt !    Mostaganem : Achèvement des travaux de réfection de la salle de cinéma Ifriqia    Barça : Griezmann a mis les choses au clair avec Messi    Ligue des champions d'Europe: Le PSG au pied du mur    USMA - Limogeage de François Ciccolini: Des faits mais aussi des non-dits    A l'initiative de l'ambassade des Pays-Bas: Lancement du programme «Orange Corner» destiné aux startups    L'INVICIBILITE DU TEMPS    Maroc-Sahara Occidental: Vive tension dans la région    A l'appel de l'UNPEF: Protestation annoncée dans les écoles    900 comprimés psychotropes saisis, deux arrestations    Trois autres dans un état grave: Six personnes tuées par de l'alcool frelaté à Tiaret    Gestion des risques majeurs: Une nouvelle loi en préparation    CAF : Ahmad Ahmad suspendu cinq ans par la Fifa    Les laboratoires privés pointés du doigt    1.005 nouveaux cas et 19 décès    Le spectre de la sécheresse s'éloigne    Rahabi s'attend à une relance du processus politique    Le Conseil de la nation entame le débat du PLF 2021    Le président mauritanien reçoit le MAE sahraoui, émissaire de Brahim Ghali    FLN: l'organisation d'un référendum au Sahara Occidental, seule solution pour le règlement du conflit    AADL: Lancement à la fin du mois en cours des travaux de réalisation de 140.000 logements    Affaire contre le quotidien El Watan: demande d'une enquête complémentaire    Algérie-Turquie: 5 milliards de dollars d'échanges commerciaux    USMA: Benaraïbi Bouziane nouvel entraîneur    Mandat d'arrêt international émis contre Abdou Semmar    Merkel soutient l'autodétermination des Sahraouis    Le président de la CAF, Ahmad Ahmad, suspendu cinq ans par la FIFA    L'ancien député Khaled Tazaghart acquitté    La justice otage du virus    L'armée menace la capitale du Tigré d'un assaut    Plus de 400 enfants arrêtés par les forces d'occupation en 2020    Les clubs de la Ligue 2 dans l'expectative    Cinq joueurs ménagés    Le procès en appel de Tliba reporté au 29 novembre    Les opérateurs fixés sur les taux d'intégration    Versailles : le street art fait son apparition dans cette ville historique    L'Opéra de Paris va lancer une plateforme numérique de spectacles et masterclass    «Une société qui méprise la femme est une société morte»    Le silence assourdissant des partis du pouvoir    Le verdict attendu le 30 novembre    Les marcheurs du 5 octobre devant la cour d'appel    Les travaux de réhabilitation encore retardés    Décès de la journaliste britannique Jan Morris    Pour "une société et une économie plus durables"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La presse nationale relève une forte mobilisation des partis politiques pour expliquer la nouvelle constitution
Publié dans Algérie Presse Service le 20 - 10 - 2020

La presse nationale paraissant mardi a relevé, à une semaine de la fin de la campagne référendaire sur le projet d'amendement de la Constitution, une forte mobilisation des partis politiques et de la société civile sur le terrain pour expliquer la nouvelle constitution, traduisant ainsi un large consensus en faveur du changement visant la consolidation des bases de la nouvelle Algérie.
Sous le titre, "Un front Uni pour le changement", le journal El Moudjahid, dans son éditorial, estime que le processus électoral a franchi une "étape importante" et qu'"à une semaine de la ?n de la campagne électorale, la mobilisation de la société civile, des partis politiques et le redéploiement des membres du gouvernement sur le terrain traduisent un large consensus en faveur du changement".
Pour El Moudjahid, "une forte majorité se dégage nettement, pour consolider les bases de la nouvelle république, en adéquation avec les revendications du hirak populaire et bien loin des agissements d'une minorité qui se recrute dans une opposition divisée", ajoutant que "le front unitaire de l'Algérie nouvelle avance à pas résolus".
"Le sens d'un changement", titre le quotidien Horizons, pour qui la campagne électorale, à l'approche du rendez-vous "historique" du 1er novembre, "connaît un emballement à la hauteur des enjeux politiques et historiques imposés par la dynamique de changement radical revendiqué par le peuple et les exigences d'un monde en pleine mutation".
"Cette caractéristique traduit un engagement indéniable en faveur de l'Algérie nouvelle porteuse d'une rupture totale avec la gouvernance unilatérale unanimement dénoncée et une classe politique traditionnelle largement discréditée", note le journal, ajoutant qu'"en marche, la locomotive du changement est lancée pour opposer aux voix de la discorde la force de la cohésion et de l'unité d'un peuple déterminé à relever le défi démocratique".
Lire aussi: Campagne référendaire: le vote en faveur du projet d'amendement constitutionnel permettra l'éclosion des énergies (presse régionale)
Dans le même sens, le journal L'Expression note que les partis et les associations sont sur "la même longueur d'onde", ajoutant que des formations politiques, les associations et l'organisation patronale "ont eu une grande part de participation à cette opération et joignent leur conviction indéfectible à celle de la sphère politique, pour appeler à un vote massif, le 1er novembre".
"Référendum du 1er novembre sur la Constitution, l'acte de naissance de la nouvelle Algérie", titre également ce journal, pour qui "dire ‘oui' massivement à la Constitution permettra au peuple algérien de se libérer définitivement des derniers stigmates de ces 10 dernières années".
D'autres journaux ont rapporté le message du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, adressé aux participants aux travaux de la 22e Semaine nationale du Coran, et dans lequel il a évoqué le projet d'amendement de la Constitution.
Le journal Echaab rapporte ainsi les propos du chef de l'Etat affirmant que le projet d'amendement de la Constitution "sera une illustration éloquente des valeurs civilisationnelles de l'Algérie, consacrera la loyauté au serment des chouhada et confortera l'Etat de Droit prôné par le Hirak béni authentique".
Lire aussi: Le projet d'amendement constitutionnel garantit les libertés fondamentales du citoyen (presse oranaise)
Le même quotidien cite, également, les propos du ministre des Affaires religieuses et des Waqfs, Youcef Belmahdi, selon lesquels le projet de révision de la Constitution "veille, dans son préambule, sur les constantes nationales et dans de nombreux articles qui abordent l'identité nationale avec ses trois dimensions (Islam, Arabité et Amazighité)".
Dans un autre article, le journal rapporte la déclaration du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, selon laquelle le projet d'amendement de la Constitution comporte plusieurs articles "qui renforcent la liberté d'expression en Algérie et confirment la dépénalisation du délit de presse", et ce en sus d'autres dispositions "de nature à accroître la performance des journalistes", qui peuvent "fournir un service médiatique de qualité".
Le journal Echourouk rapporte, aussi les propos du chef de l'Etat, qui affirme que "la Constitution consacre les valeurs, la Justice et les revendications du Hirak", et que ce texte vise "à consacrer les valeurs civilisationnelles algériennes".
Le quotidien "Al-Khabar" a poursuivi, pour sa part, sa couverture de la campagne référendaire à travers un article dans lequel il relève que les partisans en faveur de la révision constitutionnelle "envahissent le terrain" alors que les opposants aux amendements "se réfugient derrière l'espace bleu (internet)".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.