Ligue Europa: les premiers résultats de la soirée    Sahara occidental : une parlementaire européenne n'exclut pas "une guerre sanglante" face à la passivité de l'UE    Lavrov appelle à la reprise des négociations entre le Maroc et le Front Polisario    Le nouveau système informatique pour la conformité des produits importés n'affecte pas les mesures de contrôle actuelles    FC Barcelone: La sortie surréaliste du Barça sur l'avenir de Messi !    Handicapés: lancement de la plate-forme numérique "La solidarité nationale à l'écoute"    Le capitaine Benzema ne réussit pas au Real Madrid    Construction automobile: le traitement des dossiers se déroule selon le cahier des charges    Polisario: L'élargissement du mandat de la Minurso, un impératif compte tenu les derniers développements    Réassurance: la CCR augmente son capital à 25 milliards DA    Défilé d'anciens ministres au tribunal de Sidi-M'hamed    Quand la vérité est absente, les menteurs dansent !    À l'aune de l'économie de la connaissance    Dans l'attente des 6 000 logements AADL    Retour du Président, ingérences et détenus d'opinion    Le cas de Koukpo et Ngombo réglé    L'EN fin prête    Un an de prison ferme et 100 000 dinars requis par le procureur    Du nouveau pour la petite enfance    Que faire ?    Même la précarité choisit ses victimes !    Lynda Lemay revient avec 11 nouveaux albums de onze titres    Notre-Dame de Paris accueille un concert de Noël    Un décembre en cinéma    Une simple formalité pour les Mouloudéens    Programme    Damerdji "favorable" à un retour limité du public    L'Egypte épinglée sur la multiplication des exécutions    Des peines de prison pour les leaders prodémocratie    "Pour une conférence nationale inclusive"    Le procès d'Adjlia reporté au 9 décembre    L'EHU 1er-Novembre prend en charge 70% des malades    Les distributeurs rejettent les accusations des pharmaciens    Alliance Assurances lance en exclusivité le premier produit dédié aux startup    Poursuite des attaques contre l'armée marocaine    Une vie de combat    Quand Yasmina sauve Mohamed !    HENRI TEISSIER, l'archevêque au grand cœur    Une absence et des interrogations    J'irai me plaindre à mon député !    Violation du protocole sanitaire et non-respect du confinement: 12.237 infractions enregistrées du 5 novembre au 1er décembre    Ras El Aïn: Relogement de 1.000 familles le 1er trimestre 2021    Le Parlement européen ou l'agenda du chaos !    L'onde et l'escargot    Retour sur la présence de Henri Teissier à Tlemcen: Le président de « Dar Es-Salam » de Birouana n'est plus    Le procès en appel des frères Kouninef renvoyé au 16 décembre    Le professeur Benbouzid met les points sur les "i"    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Campagne: appel à voter pour le changement et l'édification de l'Algérie nouvelle
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 10 - 2020

Les animateurs de la campagne référendaire sur le projet d'amendement constitutionnel, ont insisté, mardi à la veille de l'achèvement de cette campagne, sur la nécessité d'aller voter pour le changement escompté et la contribution à l'édification de l'Algérie nouvelle.
A Alger, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a affirmé, lors d'une rencontre avec la société civile, que le projet d'amendement de la Constitution "consolide" davantage les fondements d'"une Algérie nouvelle, forte, juste et équitable".
M. Djerad relève aussi que le projet de Constitution "libère l'économie, encourage l'innovation, l'entrerpreunariat et l'investissement avec pour objectif de promouvoir l'économie et le développement durable".
Depuis Adrar, le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, a affirmé au cours d'une rencontre avec la société civile, que le citoyen a l'opportunité, à travers sa participation le 1er novembre au référendum, de "contribuer à l'architecture des institutions de l'Etat", ajoutant que le référendum constitue le début du changement escompté et la contribution à l'édification de l'Algérie nouvelle.
Animant un meeting avec la société civile à Ain Defla, le ministre de la Justice, Garde des Seaux, Belkacem Zeghmati, a considéré le référendum sur le projet de révision constitutionnelle comme "un rendez-vous avec l'histoire et le changement confortant les bases de l'Algérie nouvelle".
De son côté, le ministre des Ressources en eau, Arezki Barraki, a appelé, lors d'une rencontre avec des représentants de la société civile à Skikda, les citoyens à participer "activement et positivement" au référendum sur le projet d'amendement de la Constitution, affirmant que le devoir de tout un chacun est de "se mobiliser pour réussir ce référendum, relever le défi et ne pas écouter les voix du scepticisme".
Il a estimé que ce projet "traduit les aspirations de la nation, exprimées par le peuple dans ses revendications lors du Hirak, notamment sa volonté d'un changement positif".
Depuis la wilaya d'Oran, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, a assuré, lors d'un meeting, que le projet d'amendement de la Constitution soumis au référendum le 1er novembre "intervient pour renforcer la place de la recherche scientifique à travers la constitutionnalisation académique des sciences et des technologies et du Conseil de la recherche scientifique", deux instances scientifiques qui permettront à l'université algérienne et à ses étudiants de jouer pleinement leur rôle dans le développement national global.
A Khenchela, le ministre des Transports, Lazhar Hani, a affirmé, au cours d'une rencontre avec les représentants de la société civile et des opérateurs activant dans le secteur, que le projet d'amendement de la Constitution, vise "l'édification d'une Algérie nouvelle, à travers un programme d'action qui répond aux revendications du Hirak béni", appelant les citoyens à "se rendre en force aux urnes, le 1er novembre prochain, pour donner leurs avis en toute liberté en vue de contribuer à faire sortir le pays de la situation qu'il vit".
Lire aussi: La campagne référendaire s'achève mercredi à minuit, place au silence électoral
Le ministre délégué auprès de la ministre de l'Environnement, chargé de l'environnement saharien, Hamza Al-Sid Cheikh, s'est rendu, quant à lui, à Ouargla, où il a animé une rencontre avec les représentants d'associations activant dans le secteur, lors de laquelle il a indiqué que le référendum sur le projet d'amendement de la constitution "sera la clef pour l'édification d'une Algérie attachée à sa ligne Novembriste sur des bases démocratiques transparentes".
"Ce référendum jette les fondements d'une Algérie de droit, d'indépendance de la justice, de protection des droits et libertés des citoyens et de lutte contre toutes les formes de corruption", a soutenu le ministre délégué.
Dans le même sens, le ministre des Mines, Mohamed Arkab, a affirmé, à Skikda lors d'une rencontre avec le mouvement associatif, que le projet d'amendement de la Constitution "jette les fondements d'une économie productive diversifiée capable de compétitivité dans le cadre d'un développement durable".
Il a également ajouté que son département ministériel œuvre à "atteindre cet objectif en coordonnant avec les autres secteurs en vue d'assurer de nouveaux revenus au pays, générer des emplois et sortir de la dépendance vis-à-vis des hydrocarbures".
A Tindouf, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Hachemi Djaâboub, a animé un meeting populaire lors duquel il a estimé que "le vote favorable sur le projet d'amendement de la Constitution, "est une consolidation du front interne et une réponse cinglante à ceux qui cherchent à déstabiliser le pays".
Après avoir appelé à valoriser ce document constitutionnel, au vu du "profond changement" qu'il opèrera dans les lois, le ministre a qualifié le projet d'amendement de la Constitution de "démarche importante" dans le processus d'édification d'une Algérie nouvelle.
Abondant dans le même sens, le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar, a invité, depuis Aïn Témouchent, les citoyens à saisir l'opportunité du référendum du 1er novembre en votant en faveur du projet d'amendement de la Constitution pour "tracer les contours de l'Algérie nouvelle".
Il est à relever que la campagne d'explication et de sensibilisation sur le projet de révision de la Constitution s'achève mercredi à minuit après trois semaines marquées par une intense activité pour mobiliser les foules.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.