Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    La Moudjahida Annie Steiner sera inhumé aujourd'hui à El Alia    Que faire pour réguler le marché ?    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Le Conseil de sécurité face à ses responsabilités    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    La JSK y est presque, l'ESS rate le coche    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    7 décès et 182 nouveaux cas    Les 22 manifestants maintenus en détention    Grandiose marche nocturne à Akbou    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Promenade des Sablettes : Campagne de sensibilisation à la sécurité routière    Plus de 600 affaires traitées depuis janvier    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    15 quintaux de kif marocain saisis    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    Brèves    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ambassadeur d'Algérie au Chili réaffirme le droit du peuple Sahraoui à l'autodétermination
Publié dans Algérie Presse Service le 12 - 11 - 2020

L'ambassadeur d'Algérie au Chili, Mohamed Sofiane Berrah, a réitéré à Santiago le soutien "constant " de l'Algérie au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, déplorant le retard accusé dans la nomination d'un nouvel émissaire onusien pour le Sahara Occidental.
Dans une interview accordée au journal chilien " Diario Uchile " à l'occasion du 66ème anniversaire du déclenchement de la Révolution du 1er novembre, Sofiane Berrah a réaffirmé "l'appui constant de l'Algérie au droit des peuples colonisés à l'autodétermination, son opposition à toute forme d'ingérence dans les affaires internes des pays, son inclination à privilégier le règlement pacifique des conflits et le respect du droit international".
Déplorant le retard accusé en termes de nomination, par l'ONU, d'un nouvel envoyé personnel au Sahara Occidental, depuis la démission de l'ex-envoyé, l'allemand Horst Kohler en mai 2019, le diplomate algérien a souligné que ce "retard inexpliqué" éloignait les perspectives du règlement de ce conflit et " plongeait dans la souffrance et la désolation des milliers de réfugiés sahraouis disséminés un peu partout dans le monde ".
L'ambassadeur Berrah a soutenu que le processus de décolonisation du Sahara occidental ne connaît pas de progrès au niveau de l'ONU en raison des entraves dressées par le Maroc soutenu par ses alliés au Conseil de sécurité, "ce qui n'a pas permis au peuple sahraoui d'exercer son droit légitime et imprescriptible à l'autodétermination", a-t-il regretté.
Il a rappelé que le Sahara occidental est une ancienne colonie espagnole située entre le Maroc, l'Algérie au nord-est et la Mauritanie à l'est et au sud. Le conflit sur ce territoire non autonome oppose le Front Polisario, représentant légitime du peuple sahraoui, au Maroc, puissance qui occupe illégalement ce territoire non autonome depuis 1975, et qui exploite massivement ses richesses naturelles au mépris des règles du droit international.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.