Enseignement supérieur: Une Agence d'accréditation et d'assurance qualité    Algérie-Etats-Unis: Accord pour améliorer l'apprentissage de l'anglais    La Géolocalisation pour suivre le transport des marchandises    Ligue Inter-régions - Play-off: Six tickets pour la Ligue 2 en jeu    A quand un bac réformé ?    Examens de fin d'année: Plaidoyer pour un calendrier «spécial» pour le Sud    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    Sommet international à Berlin pour stabiliser la Libye    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Le Groupe de Genève organise une conférence    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Modric est éternel!    Brèves Omnisports    Les affiches des deux événements dévoilées    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Nouvelle recrudescence    La traque aux fraudeurs    151 Contrebandiers arrêtés en quelques jours    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Ce sera en Août!    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    «L'écrivain qui dort en moi»    Les explications d'Algérie Télécom    370 nouveaus cas et 10 décès en 24 heures    Redistribution des cartes    Désormais valables pour l'Algérie    Législatives: le taux de participation s'établit à 23%    L'Algérie ne ménagera aucun effort pour assurer le succès de la réconciliation en Libye    "LE SERMENT"    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    MERIEM    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    Foot: l'Algérie s'incline face à l'Egypte en Coupe arabe des nations U20    JSK-Coton Sport: le club espère 2.000 supporters, 10.000 refusés    Boukadoum prend part à la réunion du Comité sur la Palestine des pays non-alignés    Le NAHD sommé de réagir, le CRB pour atteindre le podium    Le Polisario salue les marches de solidarité en Espagne    Quel rôle et quelle place pour les indépendants ?    À Alger, l'eau au compte-goutte    À Moscou, on gagne une voiture si on se fait vacciner !    Corruption: Le maire de Mostaganem condamné à 2 ans de prison    Que cherche à prouver Haftar ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sétif : le spectacle "Rassassat ghadr" reproduit le début des massacres du 8 mai 1945
Publié dans Algérie Presse Service le 08 - 05 - 2021

"Rassassat ghadr" (Une balle traîtresse), un spectacle exécuté par des éléments des Scouts musulmans algériens (SMA) du commissariat de Sétif a reproduit samedi sur le même lieu historique les évènements marquant le début des massacres du 8 mai 1945 dans une ambiance chargée d'émotion.
Le spectacle, premier du genre sur le lieu où est tombé en martyr, au centre-ville de Sétif, le chahid Saâl Bouzid, première victime des massacres du 8 mai 1945, a été présenté devant le secrétaire général du ministre des Moudjahidine et Ayants droit, Laïd Rebika, des autorités civiles et militaires, la famille révolutionnaire et plusieurs cadres centraux.
Suivi également par une foule composée de jeunes et de familles ayant participé à la marche de la fidélité sur les traces des chouhada depuis la mosquée Abi Dher El Ghifari à l'ex hôtel de France où se dresse aujourd'hui la stèle commémorative Saâl Bouzid, le spectacle de sept minutes a été présenté par une trentaine de scouts qui avaient restitué la triste ambiance ensanglantée vécue par leurs aïeuls un certain mardi 8 mai 1945, marquant le début de ces massacres avant qu'ils ne s'étendent au reste du pays.
L'œuvre commence lorsque les manifestants pacifiques parviennent à l'hôtel de France où apparut le drapeau national suscitant la réaction des policiers français qui tentèrent de s'en emparer ainsi que des banderoles.
Dans la bousculade l'étendard national tombe à terre et est aussitôt relevé par Saâl Bouzid poursuivi par les policiers qui lui tirent dessus abattant le premier martyr de la marche qui avait débuté pacifiquement pour se terminer par d'effroyables massacres coloniaux qui avaient coûté la vie à 45.000 victimes à travers le pays ouvrant la voie à la Révolution du 1er novembre 1945.
Ce spectacle qui évoque un épisode majeur de la mémoire collective du peuple algérien a été mis en scène par Oussama Tellal, écrit par Abla Maâmri et produit par le commissariat de Sétif des SMA, en coordination avec le centre de loisirs scientifiques El Bez relevant de la direction de la jeunesse et de sport.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.