Coupe de la CAF/Coton Sport-JSK: les "Canaris" pour faire un pas vers la finale    Iran : Raïssi élu président avec 62% des voix, selon des résultats partiels    Hongrie-France : Les compositions d'équipes    BAC : Plus de 731.000 candidats attendus dimanche aux preuves du Baccalauréat    Le gouvernement s'engage à la mise en œuvre de l'accord d'Alger    Le droit à l'indépendance du Sahara Occidental    Le ministre interpellé sur la qualité de l'eau    De l'électricité algérienne pour la Libye    Coup de poker, coup de maître !    Glody Kilangalanga libéré    Les Canaris à pied d'œuvre à Yaoundé    Tahar Khaoua et Arezki Berraki sous mandat de dépôt    43 millions de dollars pour subventionner le Barrage vert    Actuculte    Laurent Gbagbo revient en Côte d'Ivoire    L'Algérie veut relancer son accession à l'OMC    Le Cnese appelle à exploiter davantage les traités bilatéraux    Cinq étudiants primés    Hamid Lounaouci nommé conseiller à la Présidence    SEPT PERSONNES PLACEES SOUS MANDAT DE DEPÔT    Raouraoua garde son poste    "La future APN aggravera la crise"    Espagne : une marche en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    LES GERANTS DES SALLES DES FÊTES ONT MARCHE À TIZI OUZOU    Quelque 3 millions de quintaux attendus    D'ENORMES INSUFFISANCES À COMBLER    L'Ethiopie aux urnes lundi pour des élections législatives    TAKFARINAS,DANSE AVEC L'HISTOIRE    LE VIOL, UN MARQUEUR INDELEBILE    Deux morts déplorés à Zéralda    RCA – MOB : Décisif pour les play-offs    Mouloudia d'Alger : Bensaha, Allati et Rebiai lynchés à l'entraînement    Ath Kouffi (Tizi Ouzou) : Les villageois réalisent un projet d'AEP    Héliopolis a été le théâtre d'un génocide    DES CHOIX ET DES ACTES    Infrastructures scolaires, centres de santé, sûretés urbaines...: D'importants équipements publics dans les nouveaux pôles urbains    Logements promotionnels publics: Ouverture de l'opération de souscription dans 39 wilayas    Journaliste: être ou ne pas être (II/II)    Bengrina souffle le chaud et le froid    Le dialogue comme seule alternative    Le défi que s'apprête à réussir le gouvernement    La cybercriminalité dans le viseur de l'Algérie    Chanegriha reçoit une délégation russe    Le Niger rouvre ses frontières terrestres    Trois personnes tuées dans une attaque armée dans l'Est du pays    Une édition sous le signe de l'espoir    L'activité culturelle reprend de plus belle    Un programme artistique riche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les pays normalisateurs devraient avoir honte de leur position face aux crimes de l'occupant sioniste
Publié dans Algérie Presse Service le 18 - 05 - 2021

Le représentant du mouvement de la résistance palestinienne Hamas à Alger, Mohamed Othman Abou Al Baraâ a indiqué, lundi, que "les pays normalisateurs devraient avoir honte de leur attitude face aux crimes de l'occupant sioniste contre les civiles palestiniens".
Il s'agit d'une "trahison" couronnée par la signature d'accords dits "d'Abraham", a précisé le responsable palestinien, lors de sa participation au forum hebdomadaire du quotidien "El Wassat" où il a passé en revue les derniers développements de la situation au Palestine suite à l'agression sioniste contre Al Qods et la bande de Ghaza. "Cette trahison est le prix payé pour rester au Pouvoir", a-t-il ajouté.
"Aujourd'hui, les pays normalisateurs observent le silence face aux crimes barbares de l'occupation sioniste", s'est-t-il indigné, faisant savoir qu'un de ces pays avait dépêché des aides au peuple palestinien, en allusion au Maroc.
"La normalisation choque tout homme épris de liberté, notamment lorsqu'il s'agit de mettre sur le même pied d'égalité le bourreau et la victime", a poursuivi M. Abou Al Baraa.
Dire que la normalisation avec une entité criminelle permettra de rétablir la sécurité et la stabilité en Palestine "est insensé", a-t-il souligné, citant à ce propos, les déclarations des sénateurs américains ayant affirmé que la normalisation n'a pas apaisé la tension dans la région.
Dans ce sillage, le responsable a déclaré que "les pays normalisateurs devrait avoir honte de leur position face aux crimes de l'occupation".
Lire aussi: Palestine: Réunion jeudi de l'AG de l'ONU à l'initiative de l'Algérie et du Niger
Saluant la position "claire et honorable" de l'Algérie en faveur de la cause palestinienne et du peuple palestinien, il a estimé que "l'Algérie est la mieux placée pour conduire un axe diplomatique à même d'imposer et de défendre la cause palestinienne au Conseil de sécurité" mais aussi pour "mener une médiation entre les acteurs en présence sur la scène politique palestinienne pour qu'ils resserrent leurs rangs et dépassent leurs divergences" au service de la libération des territoires palestiniens occupés.
A une question sur une éventuelle trêve avec l'entité d'occupation, le responsable n'a pas écarté l'idée mais à condition, a-t-il dit, de ne pas revenir aux expulsions des habitants d'El-Qods et aux attaques contre la mosquée Al-Aqsa.
"Toute trêve avec l'entité sioniste doit être à la hauteur des sacrifices consentis par le peuple palestinien", a-t-il soutenu.
Les récents affrontements avec l'entité d'occupation ont unifié le peuple palestinien autour de la résistance pour l'établissement de son Etat indépendant avec El-Qods pour capitale, a-t-il dit.
Les divergences sur la scène politique palestinienne étaient liées aux visions et aux programmes, entre partisans du règlement politique et tenants de la résistance, mais les crimes de l'occupation sioniste ont amené le peuple palestinien à s'unir autour du choix de la résistance pour la libération de tous les territoires palestiniens, a-t-il expliqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.