JM / Athlétisme (relais 4x400m) : l'Italie disqualifiée, perd la médaille d'argent au profit de la Turquie    Barça : Bonne nouvelle pour Gavi    Bayern : Gnabry dans le viseur des clubs de Manchester    Drame de Melilla: Le Premier ministre espagnol charge le Maroc    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Football - La CAN 2023 reporté à janvier-février 2024    Boxe - FAB: Lorsque le sport casse les tabous    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    La Libye et l'espoir suspendu    60 ans et beaucoup à faire    La cohésion sociale : socle de la véritable citoyenneté    Tebboune à coeur ouvert    «Vous avez une bataille à mener»    Un petit tour et puis s'en vont    Ronaldo, des cadors européens et Naples sur les rangs    Contacts établis avec Ziyech    En dents de scie    L'armée russe a pris Lyssytchansk    Les Palestiniens ont remis la balle aux Américains    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    «L'Algérie est le berceau de l'humanité»    Guterres encense la diplomatie algérienne    N'en déplaise aux révisionnistes!    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Migrants tués par la police marocaine: "le Maroc essaie d'effacer les preuves de la tragédie"    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    Les déchets ménagers inquiètent    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Béjaïa en fête    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Industrie pharmaceutique: 3 médicaments sur 4 sont produits localement
Publié dans Algérie Presse Service le 17 - 05 - 2022

Trois médicaments sur quatre étaient produits localement en 2021 grâce à l'adoption de mesures encourageant le développement industriel permettant de substituer à l'importation, a indiqué le ministre de l'Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed.
"Pour la couverture de nos besoins, en 2021, l'industrie pharmaceutique nationale couvrait 66% des besoins en valeur, 75% en volume, c'est-à-dire, trois médicaments sur quatre sont produits localement grâce à l'adoption de mesures encourageant le développement industriel se substituant à l'importation", a déclaré M. Benbahmed dans un entretient publié dans le n 3 du magazine panafricain "Les champions économiques".
Le taux de couverture en valeur était de 52% en 2019, précise-t-il, soulignant que cela illustre "la dynamique de croissance et de développement" que connaît le secteur depuis le création du ministère de l'Industrie pharmaceutique (en 2020, Ndlr), qui travaille aujourd'hui pour "augmenter davantage ce taux notamment à travers la production de médicaments à forte valeur ajoutée tels que l'anticancéreux et les insulines".
M. Benbahmed a précisé, en outre, que la réduction de la facture d'importation, "ne s'est pas faite au détriment des malades", au contraire, souligne-t-il, "elle est le résultat d'une meilleure régulation du marché et surtout de l'augmentation de la production nationale".
Selon le ministre, la production nationale des médicaments avait augmenté d'un (01) milliard de dollars en 2021 par rapport à 2019 (3,1 milliards de dollars en 2021, 2,4 en 2020 et 2,1 en 2019), ajoutant que la facture de l'importation des médicaments a été réduite en 2021 de 800 millions de dollars par rapport à 2019 (2 milliards de dollars en 2019, 1,7 en 2020, 1,2 en 2021), en limitant l'importation aux seuls médicaments essentiels non ou pas assez produits localement.
M. Benbahmed fait mention également d'une baisse de 20% du prix des Insulines importées, soit une économie de 10 milliards de dinars annuellement.
"Depuis l'installation du comité économique intersectoriel en janvier 2021, nous avons priorisé l'enregistrement de certains médicaments et nous prévoyons une économie prévisionnelle de 50 millions de dollars par an, grâce au passage à la production nationale de 38 molécules biosimilaires et génériques auparavant importées, soit une substitution direct à l'importation de 50 millions de dollars/an", relève M. Benbahmed à ce magazine économique.
S'agissant de l'exportation, les prévisions pour cette année s'élèvent à hauteur de 50 millions d'euros, grâce à la mise en place d'un programme prévisionnel d'exportation, confie le ministre.
Il a également insisté sur l'importance accordée par son département ministériel à la recherche développement (R&D) dans le domaine pharmaceutique.
"L'année 2021 a permis de réaliser une progression de 50% en terme de nombre de nouveaux produits lancés grâce à la mise en place d'un programme de transformation industrielle", dira-t-il, ajoutant qu'"à partir de cette année le développement prendra encore plus d'importance en investissant massivement dans la R&D près de 185 millions DA".
Concernant les études cliniques, qui représentent "un maillon stratégique dans le processus de développement de l'industrie pharmaceutique", le ministre a révélé que son département "envisage de réaliser 100 études cliniques en 2022".
Il a précisé dans sens, que le ministère "ambitionne d'atteindre un volume de 200 millions de dollars à l'horizon 2024" en matière d'exportation des services dans le domaine pharmaceutique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.