Bejaia/Elections communales partielles: les disparités villageoises, un réel souci à traiter    Belaribi: des commissions ad hoc pour contrôler la qualité des logements AADL    Agriculture: la Hollande intéressée par l'approfondissement de la coopération avec l'Algérie    Une nouvelle réflexion pour attirer les touristes et développer le tourisme interne    CAN U23 (préparation): l'Algérie bat le Soudan (2-0)    L'Algérie abrite les réunions des bureaux exécutif et de gestion de l'UAHJ    Agressions sionistes contre Al-Aqsa: la communauté internationale appelée à intervenir    LA FRANCE DE MACRON OFFRE SES SERVICES À LA JUNTE MILITAIRE    Une importante quantité de comprimés psychotropes saisie à El-Tarf    Préparatifs du Sommet arabe: Bouslimani reçoit le DG de l'ASBU    Mohammed VI invité au Sommet arabe d'Alger    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Mostaganem: lancement de la 53e édition du Festival culturel national du théâtre amateur    Festival national du Malouf de Constantine: le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique    Football: la DGSN prend des mesures en prévision du match Algérie-Nigéria    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    Réunion gouvernement-walis: Les équilibres financiers au vert    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Un choc nucléaire inévitable ?    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Peaux de banane !    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Du coke russe pour le haut-fourneau    Strictes recommandations aux commis de l'état    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    Le plan de Benzema    Brèves Omnisports    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Maroc: hausse du déficit budgétaire et commercial, l'économie bat de l'aile
Publié dans Algérie Presse Service le 08 - 08 - 2022

L'économie marocaine continue de battre de l'aile, en témoignent les différents indicateurs publiés, ces derniers jours, par des organismes locaux spécialisés, relevant une hausse du déficit budgétaire et commercial du pays à plus de 1 milliard de dollars et 4,75 milliards de dollars respectivement à fin juin dernier.
Le déficit budgétaire marocain s'élève à 18,3 milliards de dirhams (MMDH) (environ 1,76 milliards de dollars) à fin juin 2022, en hausse de +11,1 MMDH (environ 1,07 milliards de dollars) en glissement annuel, indique un rapport de Attijari Global Research (AGR), bureau de recherche du Groupe Attidjariwafa bank (AWB), première banque du Maroc.
S'agissant du déficit commercial, le pays a vu son déficit se creuser de +48,7%, à la fin du mois de juin 2022, par rapport à la même période de 2021, selon les données de l'Office des changes marocain.
Ce déficit commercial a augmenté de 49,27 MMDH (environ 4,75 milliards de dollars) pour atteindre les 150,49 MMDH (soit environ 14,51 milliards de dollars), durant le premier semestre 2022, a détaillé l'Office.
A ce titre, les importations ont bondi de 44,2% pour atteindre une valeur de 365,56 MMDH (environ 35,26 milliards de dollars), au cours de cette période, contre 253,57 MMDH (environ 24,46 milliards de dollars) à fin juin 2021, une augmentation qui touche l'ensemble des familles de produits, selon des données officielles.
Que ce soit pour les importations des produits alimentaires (hausse de 43,4%), de l'énergie dont la facture a littéralement doublé s'élevant à 71,48 MMDH (environ 6,89 milliards de dollars) à fin juin 2022, principalement pour les approvisionnement en carburants, ou encore celles des produits semi-finis ayant grimpé de 55,2%, les carnets de commande du Maroc à l'international ne désempli pas.
Ces résultats reflètent la mauvaise gestion du "Makhzen", estiment des experts, engendrant une inflation "insoutenable" à laquelle les citoyens marocains, appelant quotidiennement au départ du Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, sont confrontés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.