LE SILENCE TUE ENCORE PLUS LES ENFANTS YEMENITES    Renouvellement des membres du Conseil de la Nation : Le collège électoral convoqué pour le 29 décembre    Louisa Hanoune fustige les partisans de la «continuité»    Un élu de l'APW pour représenter le FLN    Ould-Abbès passe la main    La sous-traitance représente 10% de l'activité    Marchés pétroliers : La surabondance annonce-t-elle une mauvaise année ?    Un dialogue pour désamorcer la crise    La démission surprise d'Ould Abbès    Libye, la quadrature du cercle    Jamal Khashoggi, Ankara enfonce Riyad par petites doses    Votre week-end sportif    Violences dans les gradins du 5-Juillet    Le Mouloudia a mal de ses recrues estivales    Campagne d'information pour expliquer le projet    Plus de 33 000 pétards saisis à Djimla    Des dizaines de villageois de Souk-Lekhmis bloquent le CW15    Six millions d'Algériens sont diabétiques    Zombies-Land !    Logements sociaux : Les recalés des listes des bénéficiaires protestent    Assassinat par la DST en novembre 1954 de Kacem Zeddour Mohammed-Brahim Une affaire d'Etat    WA Tlemcen: Biskra, un cap important pour le Widad    USM Bel-Abbès: Un exploit qui en appelle d'autres    Le pétrole, toujours    Ce n'est pas Trump le problème mais l'Amérique qui l'a élu    Europe: «Brexit or not Brexit ?»    Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»    Présidentielle : on se perd en conjectures !    Skikda: Saisie de kif, 8 arrestations    Suite aux nombreuses opérations de relogement: Des terrains combinés de proximité pour les nouveaux pôles urbains    Lycée Dergham Hanifi: La police sensibilise les élèves sur les dangers de l'Internet    FLN: Ould Abbès démissionne    EN - Les Verts dès demain à Lomé: Belmadi mobilise ses troupes    France 1914-1918 : centenaire de l'Armistice, le 11 novembre    Le virus des primaires    Est-il Halal de prier à la grande mosquée d'Alger ?    Hamas plonge Israël dans une crise politique    Situation économique et sociale alarmante dans la wilaya de Khenchela :    Bedoui : " L'Algérie est sur de bons rails vers un lendemain meilleur "    Les assiettes foncières inexploitées seront mises à la disposition des porteurs de projets    Des otages druzes libérés portent en triomphe Bachar el-Assad    FLN : Ould Abbès "débarqué"    Arnaud Montebourg nouveau président de l'Association    2e édition du prix Cheikh Abdelkrim-Dali à Alger    L'étape d'Alger a coûté 5 MD    «Nous allons à Lomé pour la gagne»    L'échec programmé de Rome    Disney : Les exploits des super-héros font les affaires de Mickey    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Larbi Zekkal inhumé au cimetière de Sidi M'hamed (Alger)
Publié dans Algérie Presse Service le 18 - 09 - 2010

L'acteur Larbi Zekkal, décédé vendredi à l'âge de 76 ans, a été inhumé samedi après la prière du Dhor au cimetière de Sidi M'hamed à Alger.
Des représentants du monde de l'art, notamment du cinéma, ses amis et des membres de sa famille ainsi qu'une foule nombreuse ont assisté à son enterrement. Plusieurs de ses amis ont tenu, dans des déclarations recueillies par l'APS, à rendre hommage à une personne "qui laissera certainement un grande vide difficile à combler". "Le décès de Larbi (Zekkal) est une grande perte pour le cinéma algérien. Il est impossible de remplacer un acteur de l'envergure de Zekkal. Je suis encore sous le choc", a souligné l'acteur Madani Namoun.
"Feu Zekkal était un grand acteur mais également un grand monsieur d'une éducation irréprochable", a affirmé, pour sa part, le réalisateur El Hadj Rahim, ajoutant que le regretté "donnait toujours le meilleur de lui-même sans rechigner à l'effort dans son travail d'acteur qu'il aimait tant".
Peu auparavant, un dernier hommage lui a été rendu au palais de la Culture.
De nombreux comédiens, artistes et hommes de théâtre qui ont connu ou accompagné le défunt durant sa carrière, sont venus lui rendre un dernier hommage en guise de témoignage à l'homme, l'ami et le comédien.
Le comédien Ahmed Kadri, Krikèche, a mis en exergue, dans une déclaration à l'APS, les qualités du défunt et son professionnalisme, gardant de lui un souvenir "inoubliable" lors de leur pèlerinage (hadj) en 2006.
Pour Krikèche, l'Algérie vient de perdre un des grands hommes du théâtre algérien.
De son côté, le comédien Hassan Kachekèche, acteur principal du film "Ben Boulaïd", a souligné que la mort de Larbi Zekkal, qui a laissé une empreinte particulière dans le cinéma algérien et le théâtre, est une "perte" pour la famille artistique.
"Toutes les activités artistiques de Larbi Zekkal étaient empruntes d'une profondeur humaine et professionnelle, notamment dans la sincérité de ses interprétations", a-t-il ajouté.
Pour l'acteur Omar Maârouf, le défunt était un "grand homme" du 4e et du 7e art, dans la mesure où, a-t-il dit, la jeune génération de comédiens a beaucoup appris du défunt.
Né le 19 mai 1934 à Alger, le défunt a débuté dans le théâtre dans les années 1950 avant de tourner dans la majeure partie des réalisations cinématographiques après l'indépendance.
Il a joué, avec une grande réussite, des rôles dans plusieurs films consacrés à la Guerre de Libération nationale, dont "La Bataille d'Alger",
"L'opium et le bâton", "Chronique des années de braise", "Le vent du sud", et bien d'autres comme "L'honneur de la tribu", "Moissons d'acier", "De Hollywood à Tamanrasset" et "Fatima, l'Algérienne de Dakar".
Il a également joué dans, au moins, une vingtaine de pièces de théâtre et avait même été assistant de metteur en scène de la pièce "Hia qalet ouana
qolt" (Elle a dit et moi j'ai dit).
De par sa forte personnalité et ses qualités de comédien hors pair, Larbi Zekkal s'est distingué dans plusieurs pièces de théâtre dont "La mort d'un commis voyageur et "La règle et l'exception


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.