Présidentielle 2019: Le report, une solution à «l'impasse» ?    Exception d'inconstitutionnalité: Le plaidoyer de Louh    Tébessa: Un programme d'urgence pour l'eau potable    Argent de la diaspora: Les Algériens, derniers de la classe    Leurs dossiers acceptés mais ils ne peuvent accéder au site pour le paiement: Sit-in des souscripteurs devant la direction régionale de l'AADL    Un pacte self-service    FAF - Coupe d'Algérie (1/32e et 1/16e de finale): Place aux émotions et gare aux surprises !    LFP - Championnat national: Statut professionnel, gestion amateur    Ligues 1 et 2: Où est passé le bilan chiffré de la compétition ?    Axe Gdyel - Hassi Ben-Okba: Un octogénaire meurt dans une collision entre un camion et une voiture    Tebessa: 2 à 15 ans de prison dans une affaire de terrorisme    Affaire du magistrat tué à Sidi Bel-Abbès: L'épouse de la victime, sa fille et un complice écroués    Au fil... des jours - Communication politique : nouvelles du front ! (2ème partie)    Le pouvoir d'en haut, la confiance d'en bas    Karim Wade saisit la Cour de justice de la Cedeao pour pouvoir être candidat    Kia Al Djazair introduit le GPL sur 3 de ses modèles    Land Rover Algérie : Plusieurs offres promotionnelles aux ateliers SAV    Des milliers de manifestants marchent pour les libertés    Le FLN pour une nouvelle sérénité    1ère Foire commerciale intra-africaine Participation de l'Algérie au Caire    Copa Libertadores : River Plate s'adjuge le titre face à Boca Juniors    Le poids de la crise    La poursuite de l'ouverture chinoise renforcera sa croissance    Les solutions "miracles" de Chakib Khelil    Benghabrit hausse le ton et menace…    Un test de dépistage en 10 minutes    Ouyahia contrarié ?    18ème Salon AutoWest : L'industrie automobile nationale à l'honneur    Commémoration du 58e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960 : Aïn Témouchent abritera les festivités nationales    Master-class d'instruments traditionnels en décembre    La vie perturbée de la CAN-2019    Un pacte mondial sur les migrants mort-né    Six personnes ont trouvé la mort en 24 H    «Prémunir le retour à la décennie noire qui a failli détruire l'Etat national»    Ghezzal retrouve la compétition    L'Algérien Ferhat retrouve ses talents de passeur    L'ONPLC annonce l'élaboration d'une cartographie des dangers de corruption    Nabila Goumeziane : «L'œuvre de Mohya, une référence de notre patrimoine»    «Am not your negro» et «L'autre côté de l'espoir» lauréats des Grands prix    «Brossi» décroche la «Grappe d'Or»    ORAN : 2 ‘'passeurs'' arrêtés et une barque saisie    Repêchage de deux corps sans vie sur deux plages de Ben M'Hidi    Le communiqué déroutant de la coalition    «C'est un jour important pour moi»    AUDI, la marque surprise du salon Autowest    Violation des droits d'association, d'expression et de manifestation: Un appel pour éviter le scénario des «Gilets jaunes»    Tolérance, ONG, mosquées, campus: Les clarifications du ministre des Affaires religieuses    Huawei : La directrice financière soupçonnée de fraude par les Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hamas plonge Israël dans une crise politique
Opposé à l'arrêt des combats à Ghaza, Lieberman démissionne
Publié dans El Watan le 15 - 11 - 2018

Le mouvement Hamas considère la démission du ministre israélien de la Guerre, Avigdor Lieberman, comme une victoire. Dans un communiqué publié hier, ses dirigeants se sont félicités du départ du ministre israélien de la Guerre. C'est «une victoire politique pour Ghaza qui a réussi par sa résistance à ébranler la scène politique israélienne», a estimé le mouvement Hamas.
Le mouvement Hamas, qui contrôle en solo la bande de Ghaza depuis l'été 2007, a annoncé, mardi soir, la fin de la confrontation armée avec l'occupation israélienne grâce à l'Egypte, qui a réussi à convaincre les deux parties de la nécessité de l'instauration d'un cessez-le-feu et d'un retour au calme.
Suite à l'infiltration d'une force spéciale israélienne dimanche soir à l'est de Khan Younès, au sud de la bande de Ghaza, qui s' est soldée par 7 martyrs parmi les combattants des Brigades Ezzedine Al Qassam, la branche armée du mouvement Hamas, et la mort d'un officier israélien, la chambre d'opération commune des factions palestiniennes armées a décidé de répondre, lundi en fin d'après-midi, par le tir de centaines de roquettes sur les localités et les villes israéliennes proches de l'enclave palestinienne, faisant un mort et plusieurs blessés parmi les Israéliens, ainsi que des dégâts matériels importants.
L'armée de l'occupation à de son côté lancé ses avions de chasse et ses drones qui ont effectué pas moins de 160 raids aériens en 24 heures. Les attaques ont causé la mort de 6 civils palestiniens et des blessures diverses à plus de 20 autres.
Les raids ont ciblé des dizaines de positions des factions palestiniennes armées, à leur tête les Brigades Ezzedine Al Qassam, des bâtiments et des maisons de civils, des sites gouvernementaux, des terres agricoles ainsi que le bâtiment abritant la chaîne satellitaire d'Al Aqsa appartenant au mouvement Hamas, qui se trouve dans un quartier à grande densité populaire à l'ouest de la ville de Ghaza.
Les dégâts matériels occasionnés par ces bombardements effectués par des avions de chasse de type F16 sont considérables. Cette escalade qui risquait de se transformer en une nouvelle guerre dans la bande de Ghaza, qui souffre déjà des effets d'un embargo israélien étouffant, ne s'est arrêtée qu'avec l'annonce par le Hamas d'un cessez-le-feu entré en vigueur mardi soir.
Ce cessez-le-feu n'a pas été du goût du ministre israélien de la Guerre, Avigdor Lieberman, qui a annoncé sa démission du gouvernement de Benyamin Netanyahu, hier, dans la matinée. Pour Lieberman, ce cessez-le-feu est une «capitulation devant le terrorisme».
«L'Etat achète le calme à court terme au prix de graves dommages à long terme pour la sécurité nationale», a déclaré Lieberman, également chef du parti israélien de droite Israël Beitenou. Le ministre israélien connu pour ses positions extrémistes a appelé à des élections législatives anticipées. L'actuel Knesset (Parlement israélien) se termine au mois de novembre 2019. Le mouvement Hamas a, pour sa part, considéré cette démission comme une victoire.
Dans un communiqué publié hier, le mouvement Hamas s'est félicité de la démission du ministre israélien de la Guerre. C'est «une victoire politique pour Ghaza qui a réussi, par sa résistance, à ébranler la scène politique israélienne», a estimé le mouvement Hamas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.