Sahara occidental: une délégation américaine arrêtée par les autorités marocaines à l'aéroport de Laâyoune occupée    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes et El Bakari    Industrie: Zeghdar reçoit le président du Médef    Tindouf: les postes frontaliers entre l'Algérie et la Mauritanie réceptionnés octobre prochain    Lutte contre la spéculation illicite: 53 délits enregistrés durant les quatre premiers mois 2022    L'université est un important allié pour réaliser la transition écologique et le développement durable    OMS : la transmission de la variole du singe peut être stoppée dans les pays non endémiques    Présentation à Alger du bilan du projet des parcs culturels    Akim Zedadka confirme son départ de Clermont Foot    Rio Ferdinand évoque "une honte historique" au sujet de Mbappé    Real : Valverde n'a pas apprécié les déclarations de Salah    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Des mentalités à formater    Naftal: Appel à la révision de la marge bénéficiaire de l'entreprise    Tlemcen: Le changement climatique fait sa formation    Risques d'incendies: Branle-bas de combat pour éviter le pire    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Oran n'aura plus soif    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    Les directeurs des CEM se rebellent    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    La société civile en question    Les dernières retouches    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Un réseau de prévention mis en place    L'armée s'engage    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La crise s'aggrave
Madagascar
Publié dans El Watan le 08 - 02 - 2009

Au moins sept personnes ont été tuées hier à Madagascar par la police qui a ouvert le feu sur une manifestation de l'opposition dans la capitale Antananarivo. Un groupe de partisans du maire déchu de la capitale Andry Rajoelina, devenu le principal opposant au pouvoir malgache, a commencé à marcher vers un des bureaux du président Marc Ravalomanana, après un face-à-face de près d'une heure avec les forces de l'ordre.
Un premier cordon de policiers anti-émeute s'est replié face à l'avancée des manifestants, mais un second cordon, plus proche du palais présidentiel, a tiré à balles réelles. Peu auparavant, le maire de la capitale, 34 ans, avait, devant quelque 20 000 partisans réunis sur la place du 13-Mai, pris la tête d'une « Haute Autorité de transition » qu'il venait de créer, franchissant une nouvelle étape dans son opposition au régime. Il avait ensuite appelé ses partisans à se rendre vers le palais présidentiel pour y installer le « Premier ministre » qu'il venait de nommer. Andry Rajoelina, qui a engagé des procédures pour destituer le président Ravalomanana, a lui-même été destitué par les autorités. « Vu le vide institutionnel relatif à la procédure de destitution du Président (...), Andry Rajoelina est nommé président de la Haute Autorité de transition », a déclaré à la tribune, sur la place du 13-Mai, une proche du maire élu de la capitale malgache.
M. Rajoelina a ensuite nommé « son » Premier ministre, Roindefo Monja, un homme politique de Tulear (sud-ouest). Ce dernier sera chargé d'un « gouvernement d'unité nationale où toutes les régions seront représentées », a déclaré Andry « TGV », le surnom que lui ont donné ses supporters pour son caractère fonceur. « Si l'Assemblée nationale n'arrive pas à se décider, ni le Sénat ni la Haute Cour constitutionnelle (HCC), c'est la voix du peuple qu'on doit écouter », avait justifié en préambule M. Rajoelina. Ce dernier, qui a été destitué de son mandat de maire par les autorités, a engagé des procédures de destitution de M. Ravalomanana devant ces trois institutions.
La HCC s'est d'ores et déjà déclarée incompétente. Au terme de ce nouveau rassemblement sur la place du 13-Mai, lieu historique de la contestation politique malgache situé au cœur d'Antananarivo, M. Rajoelina, 34 ans, a appelé ses partisans à marcher vers le bureau du président de la République, à quelques centaines de mètres de distance. Et cela s'est terminé dans un bain de sang.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.