Barça : Messi connait sa sanction !    Mondial de Handball: l'Algérie s'incline face au Portugal (26-19)    Milan AC : C'est officiel pour Mandzukic    Dalila Touat condamnée à 18 mois de prison ferme    Relaxe pour les hirakistes d'Oran    Le verdict en appel de trois activistes renvoyé au 25 janvier    Situation kafkaïenne des souscripteurs    Hausse des prix des pâtes alimentaires : Certains opérateurs pointés du doigt    Les raisons de la pénurie    Instruction aux walis    Importation des véhicules neufs : Qu'est-ce qui retarde la délivrance des agréments provisoires ?    Signature d'une convention de partenariat avec l'Inapi    La décision de Trump en cours d'examen par le staff de Biden    "Biden ne fera pas de bouleversements exceptionnels"    Des dizaines de victimes au Darfour-Sud    Le président Touadéra officiellement réélu en Centrafrique    La mouture de la commission Laraba favorise les partis de l'ancienne majorité : Les écueils aux changements maintenus    Chanegriha supervise l'exercice tactique «Al-Hazm 2021»    Brahim Laâlami reste en prison    L'Algérie s'impose face à la Libye    La FAF a-t-elle enfreint le décret exécutif 15-73 ?    Des soucis pour Dumas    «L'acquisition de plusieurs vaccins est une bonne décision»    Sit-in de protestation des étudiants de 3e année de médecine    Secteur de l'éducation à Béjaïa : Entre grands besoins et sept nouveaux projets notifiés    Affichage d'une liste provisoire des bénéficiaires de 1 146 logements    Opération «les trottoirs pour les piétons»    Les prestations suspendues jusqu'au 8 février    Rêver à perdre la raison !    L'artiste Reche Safia honorée par les siens    L'IFA lance son premier appel à projets cinématographiques 2021    Joe Biden : Le «rassembleur» à l'épreuve d'une Amérique meurtrie    Les technologies embarquées bousculent la mécanique d'autrefois    Donald Trump : La fin de son mandat lui coûte une fortune    Kamala Harris, une vice-présidente historique    Edition amazighe à Béjaïa : L'APW offre 11 000 livres pour les établissements scolaires    Ineffable Art et Culture, le magazine culturel digital 100 % algérien : Figourra, un concept « brosseur » de portraits    OM Arzew: Le CSA, ou la source des problèmes    Mostaganem: Saisie de boissons alcoolisées, une arrestation    Le procès en appel du DG d'Ennahar reporté au 1er février    TRUMP ET LES DEMONS DE LA GUERRE DE SECESSION    Projet de révision de la loi électorale: Le candidat à la présidentielle doit déposer une garantie financière    La solidarité ne va qu'aux nécessiteux    MC Alger: L'appétit vient en mangeant    Dossier mémoriel Algérie-France: Le rapport Stora remis demain à l'Elysée    Lettre à une jeune étudiante    Restauration de la mosquée du Pacha: Lancement des travaux le mois de mai prochain    259 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MOUVEMENT CITOYEN DU SUD
Publié dans El Watan le 08 - 07 - 2004


La Ligue, que préside Me Ali Yahia Abdenour, s'est élevée contre la «détention abusive» de ces détenus dont l'état de santé est jugé critique. Huit délégués de ce mouvement, parmi eux deux militants de la LADDH, sont incarcérés depuis le 5 juin 2004 dans la prison de Ouargla. Le 26 juin dernier, six parmi ces derniers observent une grève de la faim pour protester contre leur mise en détention provisoire et «le traitement humiliant» dont ils ont fait l'objet durant leur incarcération. La LADDH, qui déplore les conditions de détention dans lesquelles se trouvent ces détenus, demande une «réaction urgente» de la part des défenseurs des droits de l'homme et des autorités responsables de l'arrestation de ces citoyens dont le seul tort «est d'avoir lancé des actions citoyennes qui n'ont rien à voir aves les crimes ou les délits». A titre de rappel, les autorités judiciaires de Ouargla avaient reproché aux six délégués du mouvement d'avoir procédé à la récolte de signatures dans le cadre de comités de quartiers pour demander aux habitants de ne pas payer les factures d'électricité et aux deux militants des droits de l'homme de la localité de Labiod Sid Cheïkh d'avoir assisté aux réunions du Mouvement citoyen du Sud. Cela a valu aux mis en cause un chef d'inculpation d'«association de malfaiteurs». Dans une lettre adressée au président de la LADDH, les familles des détenus ont attiré l'attention de Me Ali Yahia Abdenour sur les conditions de détention : «Nous, membres des deux familles Tahri et Larbi, incombons l'entière responsabilité aux autorité judiciaires et pénitentiaires s'il arrive quoi que ce soit à nos enfants.» Dans leur requête, les protestataires ont rappelé «la maltraitance» dont ont été victimes les détenus. Alors qu'ils se trouvaient en sit-in de protestation devant le tribunal de Ouargla pour exiger la libération des huit détenus, trois autres délégués du mouvement citoyen ont été interpellés dimanche dernier et mis sous mandat de dépôt pour attroupement et «manifestation non autorisée». Ce qui porte à 11 le nombre de délégués du mouvement détenus à la prison de Ouargla. Me Ahmine Noureddine, avocat et membre de la LADDH de Laghouat, a constaté sur les lieux que les conditions de détention sont «déplorables». «Les détenus ont été placés en isolement dans des cellules à peine aérées en période de chaleur caniculaire, en particulier dans le sud du pays», déplore l'avocat. La situation est, selon lui, «d'autant plus pénible et dangereuse pour leur santé qu'ils sont en grève de la faim depuis 12 jours». L'interpellation des huit premiers détenus a eu lieu au lendemain d'un conclave des délégués de 12 wilayas du Sud qui s'est déroulé le 4 juin à Ouargla.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.