L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Benbouzid annonce le recrutement de 10 000 agents de sécurité
Pour éradiquer la violence dans les établissements scolaires
Publié dans El Watan le 23 - 02 - 2009

L'école algérienne ne produit pas la violence, mais je ne nie pas qu'elle a sa part de responsabilité parce qu'elle a pour mission d'éduquer les enfants. Toutefois, la lutte contre ce fléau qui gangrène aujourd'hui notre société nécessite l'implication de toute les institutions de l'Etat. »
Ce sont là les propos tenus hier par le ministre de l'Education nationale, en marge des travaux de la conférence nationale des directeurs de l'éducation des wilayas consacrée aux nouvelles technologies de l'information et de la communication dans le secteur de l'éducation. La violence, se défend M. Benbouzid, s'exerce à tous les niveaux, dans les stades, dans la rue, y compris au sein de la famille. « L'élève qui a poignardé son camarade devant l'entrée du collège à Oran était muni d'un couteau qu'il avait ramené de chez lui, donc la responsabilité incombe en premier lieu aux parents et à la famille qui ont pour rôle primordial de surveiller et d'être à l'écoute de leurs enfants », s'est défendu M. Benbouzid, qui regrette qu'un tel acte se soit produit entre deux collégiens, tout en s'inclinant devant les parents de la victime. Conscient de la gravité et de la complexité du problème, le gouvernement se penche actuellement sur l'élaboration d'un décret renfermant une série de sanctions et de dispositions à appliquer pour le traitement de ce fléau. « Nous devons tirer les leçons de ce triste événement. Dorénavant, nous allons utiliser tous les moyens pédagogiques ou le recours à la force afin de mettre fin à la violence dans nos établissements scolaires », a menacé le premier responsable du secteur. S'agissant des dépassements dont certains élèves ont été victimes de la part de leurs enseignants, le ministre a soutenu que tous ces cas ont été traités et les auteurs poursuivis en justice. En outre, il a révélé que son département, en concertation avec les ministres de la Solidarité nationale et du Travail, vont créer près de 10 000 emplois d'agents de sécurité dans l'objectif de veiller au bien-être des élèves au sein et dans l'environnement des établissements éducatifs. L'autre sujet abordé par le ministre de l'Education porte sur les programmes et les inquiétudes des lycéens qui ont observé, il y a quelques jours, un mouvement de grève. Le ministre a tenu à rassurer les candidats au BEM et au baccalauréat : les sujets de ces deux épreuves ne concerneront que les cours dispensés. A cet effet est prévue l'organisation d'une rencontre nationale le 20 mai pour déterminer les cours et programmes dispensés au niveau des CEM et des lycées afin de les adopter comme feuille de route dans l'élaboration des sujets d'examen par l'Office national des examens et concours (ONEC).
S'adressant aux élèves inquiets quant à la date limite du parachèvement de tous les cours et programmes d'enseignement, fixée au 15 mai prochain, le ministre a souligné que l'objectif principal est de « préserver l'intérêt de l'élève », ajoutant que de telles inquiétudes ont été émises l'année précédente et que tout s'était pourtant bien déroulé. « Même si les programmes ne sont pas parachevés dans les délais impartis, un report des épreuves jusqu'au mois de juillet au lieu du mois de juin pourrait être envisagé, d'autant que tous les établissements du Sud sont désormais climatisés. Je ne sacrifie jamais les élèves », a encore souligné M. Benbouzid. En réponse aux suggestions d'éluder certains cours pour permettre aux établissements scolaires d'être au rendez-vous, le ministre a tenu à préciser que le baccalauréat est un diplôme international et que le recours à une telle mesure lui ferait perdre de sa valeur et entacherait sa crédibilité à l'étranger. S'agissant de l'outil informatique, le ministre a fait part de l'introduction de l'épreuve d'informatique à l'examen du BEM à partir de 2010 et au baccalauréat à partir de 2012, en couronnement du processus d'introduction progressive de cette matière dans les programmes éducatifs. M. Benbouzid a précisé qu'en prévision de cette étape, toutes les écoles primaires seront dotées, en 2010, d'ordinateurs, outre la généralisation, à la fin de l'année en cours, des laboratoires d'informatique à tous les CEM qui seront dotés d'un deuxième laboratoire d'informatique en 2010 au même titre que tous les lycées. Ce projet, qui bénéficie d'une enveloppe de près de 800 millions de dinars, vise à introduire l'informatique en tant que matière à tous les cycles de l'enseignement, ce qui requiert, souligne le ministre, un plan global de formation au profit de plusieurs enseignants possédant les qualifications requises.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.