Tottenham : Une offre pour En-Nesyri ?    [Vidéo] La déferlante Casbah-Bab El Oued en puissance    Sous le signe de solidarité avec les pompiers à Bouira    Prix littéraire Méditerranée 2021 : Boualem Sansal lauréat    Législatives du 12 juin: Ennahda appelle les citoyens à se rendre massivement aux urnes pour choisir leurs représentants    Football / Coupe de la Ligue : USMA-MCA éclipse tout    La stabilité de la région tributaire du respect par le Maroc de ses frontières internationales    LE 8 MAI 1945, LE 8 MAI 2021, UN MÊME MOT D'ORDRE : RENDEZ-NOUS L'ALGERIE !    V 116 : Le Hirak change d'itinéraire    Coronavirus: 219 nouveaux cas, 142 guérisons et 8 décès    Equipe nationale de football : Algérie - Mauritanie le 3 juin à Blida    UA: échange de vues entre Boukadoum et Faki au sujet des travaux du CPS    Insistance sur la nécessaire implication dans le processus électoral    Elaboration d'une feuille de route relative à l'enseignement de Tamazight    La journée de la mémoire "n'est pas exclusive aux seules massacres du 8 mai 1945"    L'opération Barkhane ne devrait pas durer plus que quelques années    Covid-19: des autorisations d'exportation de masques "prochainement délivrées"    Les réserves d'eau du pays "suffisantes jusqu'à l'automne prochain"    Massacres du 8 mai 1945: Des films sur la résistance et la révolution programmés à Sétif    Juanfran pas tendre avec Neymar : "Il est insupportable"    Mahrez: "difficile de remporter la ligue des champions si..."    Un jeudi apocalyptique à M'sila    Coopération : lancement officiel du projet de création d'un Conseil d'affaires algéro-mozambicain    La recherche de solutions aux différentes revendications doit se faire dans le cadre d'une approche progressive    Mahrez a mis Paris à ses pieds    Messaoudi (JSS) maintient le cap    L'opposition conteste la prise de pouvoir par les militaires    Sonatrach évoque une reprise de ses activités en Libye    2 personnes trouvent la mort sur la RN 47    Tajine de poulet sucré-salé    Les pompiers exigent la réintégration de leurs collègues    Relâchement généralisé et persistant    Les prix se consolident    L'ouverture de bureaux de change n'est pas envisageable    La Cnas lance une application au profit des femmes enceintes    Algérie-Libye : une position ferme et réaliste (1re partie)    Le Parlement adopte l'amendement de la loi sur la Cour constitutionnelle    Inexistant au centre-ouest du pays : Le projet de CHU relancé à Chlef    563 LSP à Souidania : Le projet en stand-by    Les démarches de sa prise en charge engagées    Les candidats retiennent leur souffle    Les agents agréés de l'Otan aux abois    L'armée hausse le ton    L'UA condamne les attaques terroristes au Burkina-Faso, Mali et Niger    Un policier tué dans une attaque jihadiste sur des puits de pétrole    «Nous voulons la vérité des faits sans complexes»    Appel à l'exploitation économique du patrimoine culturel    Le roman de Salim Bachi parait aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Benoît XVI au Proche- Orient : la politique a pris le pas
Publié dans El Watan le 15 - 05 - 2009

Au quatrième jour de sa visite en Israël et dans les territoires palestiniens, le pape Benoît XVI s'est rendu hier matin à Nazareth, dans le nord d'Israël, la ville où Jésus-Christ avait passé son enfance.
Plus de 40000 fidèles et pèlerins de la région mais aussi des quatre coins du monde ont accueilli le souverain pontife, en agitant des drapeaux jaune et blanc, les couleurs du Vatican. Devant cette grande foule, le pape a célébré la plus grande messe de sa visite qui prend fin aujourd'hui, par une visite à l'église du Saint-Sépulcre, dans la ville sainte d'El Qods, site de la crucifixion du Christ. La cérémonie s'est déroulée au Mont du Précipice, où selon les Evangiles, une foule en colère s'en est pris à Jésus et a tenté de le précipiter dans le vide. Des mesures de sécurité draconiennes ont été prises par la police israélienne, dont 5000 membres assuraient la sécurité du pape. Le souverain pontife a rencontré, dans l'après midi, le Premier ministre Benyamin Netanyahu, qui n'est pas d'accord pour une solution du conflit basée sur la création de deux Etats. Le souverain pontife avait appelé, dès son arrivée en Israël, à la création d'une patrie souveraine pour les Palestiniens, c'est ce qu'il a réitéré, mercredi à Beitlehm en Cisjordanie occupée, devant le président palestinien Mahmoud Abbas. Le pape avait également dit qu'il priait pour une levée prochaine de l'embargo imposé à la bande de Ghaza.
Il a aussi déclaré qu'il compatissait avec les Palestiniens de ce territoire dans leur souffrance, leurs difficultés et leur douleur. Benoît XVI s'est rendu ensuite dans une école de l'Unrwa, l'Agence onusienne pour l'aide aux réfugiés palestiniens, et a assisté à des danses folkloriques interprétées par des jeunes garçons et des jeunes filles, issus des familles réfugiées et élèves de cette école. De l'endroit où il était assis, le pape pouvait voir distinctement le mur de séparation raciste érigé par Israël. A côté de e mur qui annexe de facto plus de 40% des terres palestiniennes de Cisjordanie et divise le reste en bantoustans isolés, le pape a déclaré que sa présence est un rappel constant du problème existant entre Palestiniens et Israéliens. La visite du pape Benoît XVI et ses prises de position courageuses ont été appréciées par les responsables de l'Autorité palestinienne et le président Mahmoud Abbas, qui a affirmé, une nouvelle fois, son attachement à un règlement du conflit basé sur deux Etats vivant côte à côte dans la paix et le droit au retour des réfugiés palestiniens dans leurs foyers et leurs terres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.