Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes    Juventus: l'avenir de Sarri lié à Lyon ?    Coronavirus: le ministre de la santé répond personnellement à des appels sur le numéro vert 3030    Coronavirus: le Premier ministre instruit les parties concernées à prendre les mesures nécessaires    Coronavirus: Aucune personne ayant approché le ressortissant italien ne présenterait des signes inquiétants    LE CARACTÈRE ET L'AMBIVALENCE DE CERTAINS DE MES COMPATRIOTES    Algérie- Maroc : conjuguer le Hirak au pluriel maghrébin    MOULOUD MAMMERI UNE MORT INJUSTE    Les réserves hydriques actuelles, "suffisantes" pour satisfaire les besoins nationaux en 2020    Le Président Tebboune se rend à la Mosquée du Prophète à Médine    Real Madrid: Zidane aurait une alternative à 150M€ pour Mbappé !    Le soutien de l'Algérie au droit à l'autodétermination du peuple Sahraoui salué à Bechar    Vinicius Jr s'en prend à l'arbitre de Real Madrid-Manchester City    Ligue 1 (USM Alger) succession de Dziri Billel: l'entraîneur Bira dit oui avant de se rétracter    Rassemblement de protestation des Patriotes    T'es pas mon frère !    Pour ne pas rentrer les mains vides…    Appels à intensifier l'effort de lutte contre le terrorisme    L'ambassadeur du Mali en France dénonce des "débordements"    PT : "Le régime n'a pas changé"    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    Les revendeurs «partenaires»    Huawei présente le nouveau Mate XS 5G pliable à 2 400 euros    Berraf maintient sa démission du COA    Derby indécis pour une place dans le dernier carré    ASO-PAC pour ouvrir le bal    Le président de Madar secoue les joueurs    Samsung présente ses nouveautés au MENA Forum 2020    Près de 80% des commandes maintenus chez Renault Algérie    Les vérités, toujours bonnes à dire !    Les pharmacies d'Oran prises d'assaut    10 ans de prison requis contre Kamel Chikhi    Le président Tebboune appelle à une "extrême vigilance"    Pas de cadeaux pour Chenine    Les 8 élus du RCD annoncent leur retrait du parti    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Pollution : pointé du doigt, le monde de l'art fait sa mue tardive    Le théâtre comme expérience sensorielle    Le livre-mémoire de l'enfant d'Aghbalou    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Grève de l'Education: Suivi mitigé dans les écoles primaires    Quelle communication pour la «nouvelle Algérie» ?    Révision Constitutionnelle - L'immunité parlementaire : une spécificité algérienne    Les explications du ministère de la Santé: Le coronavirus arrive en Algérie    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Divisions réelles ou dissonance tactique ?
Les partis de l'Alliance se réuniront demain à Alger
Publié dans El Watan le 07 - 12 - 2018

L'initiative de Amar Ghoul, qui relègue la présidentielle au second plan, si elle a surpris bien du monde au sein de l'opposition, ne suscite pas forcément l'intérêt chez les autres membres de l'alliance présidentielle.
Les quatre partis de l'alliance présidentielle se réuniront demain au siège national du RND, à Alger. Cette rencontre – qui regroupera le FLN de Mouad Bouchareb, le RND d'Ahmed Ouyahia, le MPA de Amara Benyounès et TAJ de Amar Ghoul – intervient à un moment particulier, marqué par des doutes persistants sur la tenue dans les délais de la présidentielle de 2019. Mais pas seulement.
Cette réunion se tiendra quelques jours après le lancement, par l'un des partis membres de cette alliance, d'une initiative pour le moins étrange. Il s'agit de l'appel du président de TAJ, Amar Ghoul, pour la tenue d'une conférence nationale politique sous l'égide du président Bouteflika. Une conférence politique pour définir les axes qui permettront l'avènement d'une Algérie nouvelle.
L'initiative de Amar Ghoul, qui relègue la présidentielle au second plan, si elle a surpris bien du monde au sein de l'opposition, ne suscite pas forcément de l'intérêt chez les autres membres de l'alliance présidentielle.
Si le FLN et le RND se sont abstenus jusqu'à présent de la commenter, le MPA de Amar Benyounès s'est démarqué de cette initiative. En attendant de connaître la position des deux autres membres de cette alliance, l'initiative de Amar Ghoul révèle des fissures au sein de l'alliance présidentielle, qui n'est pas aussi soudée qu'on le pensait. Se démarquer de manière ouverte d'une initiative d'un partenaire politique, c'est refuser de s'inscrire dans son agenda.
On peut conclure que Amar Ghoul, qui n'agit assurément pas seul, n'obéit pas à la même entité politique que Amara Benyounès. Ces divisions apparentes au sein de l'alliance présidentielle, censée travailler au service du chef de l'Etat, peuvent être tactiques comme elles peuvent être le reflet d'une réelle mésentente au sommet et d'une démultiplication des centres de décision aux intérêts divergents.
S'il faut encore attendre la tenue de cette réunion pour mesurer la taille de cette fissure, on peut d'ores et déjà affirmer que Benyounès est très réservé sur la question du 5e mandat. S'agit-il d'une tactique de la part de cet homme politique qui a toujours soutenu le président Bouteflika ? Peut-être. Comme il se peut que Benyounès, connu pour être bien introduit dans le système politique, adopte une position conforme à l'entité politique à laquelle il est adossé. Une entité qui pourrait être différente de celle de Amar Ghoul.
Lors de sa dernière réunion qui s'est déroulée le 18 novembre au siège du FLN, l'alliance présidentielle avait mis l'accent sur l'impératif de mettre en place un programme d'action unifié pour garantir le succès de l'élection présidentielle d'avril 2019.
«Nous sommes mobilisés pour œuvrer, ensemble, à l'élaboration d'un programme d'action unifié, en prévision de la prochaine élection présidentielle», avaient affirmé les représentants des quatre partis de cette alliance à la fin de leur rencontre de coordination. Une rencontre qui a eu comme principal objectif «la réussite du prochain rendez-vous électoral».
Qu'est-ce qui a bien pu changer pour que l'un des membres de cette alliance qualifie cette même présidentielle de «secondaire» et propose un «plan» pour la mise sur pied d'une Algérie moderne ? Le FLN et le RND devraient s'exprimer sur la proposition de Ghoul. Leur position pourrait nous renseigner sur l'origine de cette initiative qui appuie l'idée d'un report de la présidentielle.
Cela pourrait également nous donner un meilleur topo des forces en présence, qui pèsent dans les manœuvres en cours à la veille de cette élection présidentielle de toutes les incertitudes. Des incertitudes alimentées par la multiplication des appels et des initiatives politiques qui vont dans le sens du report de ce grand rendez-vous électoral. Les partis de l'alliance vont-ils accorder leurs violons et chasser le doute sur la tenue dans les délais de la présidentielle ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.