La gendarmerie sera chargée d'enquêter    "Il est urgent de développer l'agriculture, l'agroalimentaire et le tourisme en Algérie"    L'Algérie, une "puissance de paix et d'équilibre"    Enlisement du conflit    Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    46 nouveaux cas enregistrés à Tindouf    Quel plan préventif pour l'Algérie ?    Une foule nombreuse accompagne Loubna Belkacemi à sa dernière demeure    Le Président Tebboune reçoit le ministre français des Affaires étrangères    Coupe du Monde 2022 (Zone Afrique): tirage au sort favorable pour l'Algérie    Khenchela : nécessité de la prévention pour se prémunir des asphyxies au monoxyde de carbone    Un tournoi de futsal dans la ville de Laâyoune est une "pure décision politique"    Benbouzid: une commission d'inspection à El Oued pour évaluer les services de santé    Vers l'élimination du problème de spéculation sur le prix du lait en sachet    Karim Tabbou maintenu en prison    SUR INSTRUCTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Envoi d'une caravane d'aides humanitaires en Libye    LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE : 43 personnes arrêtées à l'extrême-sud du pays    BISKRA : Démantèlement d'un réseau de faussaires de monnaie    Saisie d'une importante quantité de kif    ACCIDENTS DE LA ROUTE : Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    JSK: Mellal condamné à 6 mois de prison ferme    Une réduction certes, mais la facture toujours aussi lourde    Cinq projets réalisés en 2019    Une quarantaine de walis concernés    Le MSP propose l'intégration du Hirak dans le préambule    Une base de l'ONU ciblée par des terroristes    Le PLD annonce sa participation    Le parquet requiert des peines de 1 an et de 18 mois de prison ferme    Des dizaines de manifestants blessés en Irak    L'état d'urgence renouvelé pour trois mois    Omari examine avec des représentants des Chambres d'agriculture le dossier des coopératives agricoles    ACTUCULT    Projection de "12 hommes en colère" à la cinémathèque de Béjaïa    "Il faut un plan pour sauver notre patrimoine culturel"    La Révolution racontée par Sid Ali Abdelhamid    L'UA réitère la position commune de l'Afrique sur le cessez-le-feu en Libye    «Il n'y a pas de plan B, ça sera au Cameroun»    MOB : Préparation perturbée    MC Oran : Un mercato hivernal tristounet    Aïn Témouchent : Réduction drastique du nombre de départs à la retraite    Scène artistique algérienne : Décès de l'artiste Loubna Belkacemi    Salon du livre à Tizi Ouzou : Réconcilier le public avec la lecture    Le sg de l'UGTA Annaba dépasse les bornes, il agresse et chasse les syndicalistes    L'APN examine la levée d'immunité d'un député    Le NCM et le PAC se neutralisent    Le mouvement des entraîneurs supplante celui des joueurs    Le COA demande à la CAF d'éviter «tout acte entravant l'action de l'ONU»    Un court-métrage tourné à Oran sélectionné    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Habitat précaire à Aokas : Un immeuble en quête de réparation
Publié dans El Watan le 14 - 07 - 2009

Les habitants du bloc 18 (EPLF) dans la cité des 215 logements à Aokas font face à un problème qui reste, disent-ils, depuis des années sans solution, cela même si les services concernés assurent de leur coté avoir répondu à leurs doléances.
Ces résidents affirment en tout cas que leur immeuble, au vu des dégradations qu'il présente, reconstitue une menace pour leur sécurité. Leurs doléances ont été consignées dans un PV de constat établi le 03 janvier 2007, à leur demande, par les services techniques de l'APC. Il y est fait état des constatations suivantes : écoulement des eaux sur les plafonds et murs extérieurs ; une partie des murs extérieurs (façade) sur le point de s'écrouler, ce qui représente un danger imminent à la sécurité des résidents et passants. Les membres de la commission ont préconisé « dans l'immédiat la fermeture de l'accès, la réparation de la charpente en tuile, les descentes d'eaux pluviales et la réfection des parties dégradées ». Il y a péril en la demeure de l'aveu même des habitants et des riverains qui ont eu à déplorer des chutes de tuiles qui auraient pu avoir des conséquences fâcheuses n'était le seul hasard qui a épargné la tête des passants qui empruntent le fameux accès dont la fermeture a été préconisée par les services techniques.
Les parents d'élèves habitant cette partie de la cité ont des craintes quant à leurs enfants, exposés à ces chutes porteuses de tous les dangers, en particulier en hiver où les rafales de vents sont violentes en ces lieux. Pour le chargé du service après-vente à l'EPLF de Béjaïa, les doléances des requérants ont été totalement prises en charge. Documents à l'appui, il cite les réaménagements déjà apportés : la réfection des enduits au mortier de ciment sur les murs de façade avec piquage des enduits détériorés et réparation des gouttières et descentes d'eau. Il assure avoir reçu l'association de la cité dont il a expliqué aux membres les règles régissant la copropriété. Il nous explique d'autre part que les dégradations constatées au 5e étage de l'immeuble en question sont conséquentes à des modifications opérées dans un appartement du même niveau.
Chose que démentent les occupants de l'immeuble qui soutiennent qu'en fait de modifications, il ne s'agit que d'un faux-plafond et que les dégradations signalées à qui de droit restent encore à réparer. Cependant, le chargé du service après-vente n'en démord pas. Pour lui, l'EPLF a correctement rempli les obligations contenues dans le cahier des charges. S'agissant de la toiture et l'étanchéité, il soutient qu'après trois années à compter de la réception définitive de l'ouvrage, ces services ne répondent pas quant aux éventuelles réparations. Il invoque, pour étayer son propos, la responsabilité civile décennale comme le stipule l'article 554 du code civil ainsi que d'autres articles relatifs à l'assurance en matière de construction.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.