Le FFS s'indigne et demande le retrait de l'article 87 bis du code pénal    Domenech abonde dans le sens de Belmadi et ses propos sur Delort    L'Algérien Mohamed Belhocine élu    Des mesures urgentes pour "décongestionner" Alger    Milan AC : Ibrahimovic fait son retour dans le groupe    Stambouli : "Nous sommes prêts pour le défi"    Tirage au sort des barrages le 18 décembre à Doha    Début des travaux de regarnissage de la pelouse    Signature de trois conventions-cadres avec l'Anade    Campagne de maintenance des raccordements au gaz naturel    Arrestation de trafiquants de drogue présumés    La Seine d'horreur    De la berceuse de Fairouz ou de l'audit ?    sortie culturelle    CS Constantine-MC Oran en ouverture de la saison    Galtier trouve Belmadi «excessif»    Belmadi invité à la visioconférence    6 morts et 30 blessés dans des échanges de tirs à Beyrouth    Le marché de gros de Semmar prochainement transféré à El-Kharrouba    Une entrée de gamme satisfaisante    Violent incendie dans un appartement    Jambes lourdes et alimentation équilibrée    Mon beau chien Giscard...    Comment bloquer les appels indésirables ?    Elections à l'algérienne et syndrome du boycott    Ils ne nous aiment pas...    Focus sur le cinéma d'émigration    Ouverture aujourd'hui à Annaba    Une visite et des attentes    Des enfants exploités: La mendicité pointée du doigt    Industrie pharmaceutique: Des dispositions réglementaires pour «booster» le secteur    Tlemcen: Un militaire tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe    Bouira: Deux morts et 2 blessés dans un accident de la route    «Pesez de votre poids sur la politique française!»    Révélations sur une alliance criminelle    Les Russes en prospection à Tamanrasset et Djanet    Belaribi brandit l'expérience algérienne    C'est l'apanage des mamans!    L'Irlande appelle à la reprise des négociations    Le Makhzen et ses promoteurs aux abois    L'ONU appelle à la cessation des combats à Marib    Quelles incidences?    Des rejets à la pelle    Me Mourad Oussedik et la défense de rupture    Deux séquences de la barbarie coloniale    La France muette face à ses massacres    La prise d'otage de tout un peuple    Petite histoire du culte de la vache au lait d'or noir.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le PT accuse l'administration de l'avoir spolié : Hanoune dénonce un coup de force
Publié dans El Watan le 13 - 05 - 2012

Tel est le premier constat fait par Louisa Hanoune, porte-parole du Parti des travailleurs. La première dame du PT n'a pas caché, hier, sa colère et son indignation quant aux résultats donnés par le ministre de l'Intérieur, Daho Ould Kablia. Mme Hanoune crie au scandale. Selon elle, son parti a été spolié d'une dizaine de sièges et cela s'apparente, dit-elle, à une sanction politique, car ses positions dérangent.
Mais le PT dérange qui ? Mme Hanoune répond : «Il dérange ceux qui défendent une minorité mafieuse, ceux qui défendent les multinationales, ceux qui se prononcent pour le retour à la privatisation…» «Nous avons été sanctionnés car nos positions gênent. Le PT est la principale force de mobilisation et aucun Algérien ne peut croire à une telle mascarade qui dépasse l'entendement», a soutenu Mme Hanoune lors d'une conférence de presse animée, hier, au siège du parti.
Pour la responsable du PT, les résultats annoncés sont une provocation énorme contre la majorité du peuple, ceux qui ont voté comme ceux qui se sont abstenus : 220 sièges pour le FLN ? Un score irréel pour Mme Hanoune, comme les 20 sièges dont a été crédité son parti. Le leader du PT estime que les engagements du chef de l'Etat n'ont pas été respectés puisque les résultats du scrutin ont été complètement modifiés au profit du FLN pour l'essentiel. Et le taux de participation a été gonflé dans ce but. Ce scrutin est, d'après Louisa Hanoune, digne des pires pratiques staliniennes, voire à la Ben Ali et, de ce fait, expose le pays aux turbulences. Elle ne comprend pas cette démarche et s'interroge : à quels desseins et pour quelle politique cette opération a-t-elle été réalisée ? Elle est toutefois persuadée que ceux qui ont osé trafiquer massivement les élections faisaient fi de l'environnement international et régional dangereux, mettant en péril la nation : «Ceux qui ont confisqué la souveraineté populaire ne cherchent-ils pas à provoquer un Printemps arabe en Algérie ?»
La SG du PT argumente sa crainte par le fait que la fraude a pris la forme d'«un hold-up électoral exprimant un mépris intolérable à l'égard du peuple, de son intelligence». Elle compte déposer des recours et envisage de saisir le président de la République pour lui signifier, entre autres, que «l'administration n'a pas été neutre, elle a violé la loi électorale et le dispositif de surveillance et de supervision des élections a été balayé à tous les niveaux». «Le ministre de l'Intérieur a annoncé des résultats alors que les commissions de wilaya n'avaient pas finalisé le décompte des voix. Ce sont des résultats fabriqués, que nous rejetons dans le détail et la globalité», explique l'oratrice, en illustrant ses propos par un exemple : «Le PT a obtenu à Alger, selon les résultats du dépouillement, 11 sièges. Le lendemain, 4 de ses sièges ont été détournés grossièrement.»
Interrogée sur le satisfecit des observateurs européens, Mme Hanoune se dit étonnée de voir que les observateurs n'ont rien vu et n'ont constaté aucune anomalie. «Ceci nous inquiète et nous pousse à nous interroger sur les gages que ces observateurs ont reçus de la part du pouvoir. La transparence des élections ne saurait être l'œuvre des observateurs. Nous sommes apparemment toujours dans les pratiques exécrables du parti unique», renchérit-elle. Invitée à faire sa lecture de l'analyse de Ould Kablia qui a évoqué «le vote-refuge» des Algériens, la responsable du PT fustige le ministre qui n'hésite pas à dire une chose et son contraire et, maintenant, trouve des justificatifs aux résultats du scrutin. «Un vote-refuge par rapport à quoi ? Cette explication est ridicule et aucun Algérien n'avalera cette couleuvre», déclare Mme Hanoune. Notons que le bureau politique du PT doit se réunir pour étudier et décider des actions à entreprendre, notamment en ce qui concerne son retrait ou pas de l'Assemblée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.