Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Le Président Mahmoud Abbas achève sa visite en Algérie    Foot: les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Une Association sahraouie tient l'ONU pour responsable des crimes marocains    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    Belmadi quatrième    Plusieurs routes bloquées dans l'est du pays    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Tout dépendra encore des recours    Le RND remporte la présidence de l'APW    L'armée d'occupation israélienne assiège une ville dans le Nord de la Cisjordanie    Le détail qui échappe à Charfi    Séminaire des chefs de mission et des délégués techniques    Purée de courgettes à la menthe    Du gluten dans votre shampooing    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    A Tierra met le cap sur Annaba    Et la relance socio-économique ?    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'axe incontournable de la relance    Le bras de fer continue !    L'interaction Tamazight et l'informatique    Un riche parcours et des réalisations    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«L'administration a sauvé le FLN d'une scission»
Récusant le vote-refuge, Hanoune accuse
Publié dans El Watan le 16 - 05 - 2012

Le bureau politique du Parti des travailleurs a tenu, hier, sa première session ordinaire après les élections législatives du 10 mai.
Louisa Hanoune, secrétaire générale du PT, a qualifié, une fois de plus, les résultats du scrutin de «provocation énorme contre la majorité du peuple, ceux qui ont voté comme ceux qui se sont abstenus», car ne correspondant en rien à la volonté populaire telle qu'elle s'est exprimée durant la campagne électorale et le jour du vote. La patronne du PT est persuadée que les résultats du scrutin ont été modifiés au profit du FLN qui a remporté 220 sièges, estimant que ce score est «irréel».
Les résultats des législatives du 10 mai, a-t-elle dit, sont «fabriqués», affirmant que le principal objectif de cette «fraude» est de «sauver le FLN d'une éventuelle scission». L'administration, explique Mme Hanoune, a procédé à un sauvetage artificiel du FLN. «Au moment où la solidarité et la stabilité régnaient au sein du FLN, il n'avait jamais enregistré un tel score ; aujourd'hui, alors qu'il passe par la crise la plus difficile de son histoire, caractérisée par les dissidences qui le secouent, ils remportent 220 sièges, battant ainsi tous les records. Ce n'est pas normal !», s'est-elle indignée à l'ouverture de la session, dont les travaux se sont déroulés par la suite à huis clos.
La leader du PT récuse catégoriquement l'argument avancé par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, concernant le vote-refuge : «Il n'y a pas eu de vote-refuge, il y a eu une fraude massive !»
Le parti pris de l'administration avec le vieux parti, vise selon Mme Hanoune, à maintenir le statu quo. La «part» du FLN sera exploitée lors du vote de la nouvelle Constitution en vue de permettre à celui-ci de constituer les deux tiers de l'Assemblée et de «verrouiller le jeu», a-t-elle affirmé, rejetant les propos selon lesquels l'objectif de ces résultats est de «barrer la route aux islamistes». Pour le PT, les prétextes avancés, concernant la montée du courant islamiste, sont «infondés». Mme Hanoune persiste et signe ; les partis islamistes en Algérie n'ont aucun poids politique. Et de rappeler que le PST est le plus grand perdant dans ce scrutin, alors que le PT demeure un parti authentique, contrairement aux formations politiques conjoncturelles.
En matière d'acquis, elle reconnaît que son parti n'a perdu aucune voix et aucun siège. Par ailleurs, Mme Hanoune a réitéré la nécessité de constituer des comités populaires comme seule alternative, impliquant les citoyens dans la vie politique, pour trouver une issue à leurs préoccupations. «Les citoyens sont conscients de la fragilité et de la précarité de la situation», a-t-elle regretté, estimant qu'il est temps de déjouer toute tentative préjudiciable au citoyen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.