Le Président Erdogan reçoit le président de l'APN    Douanes algériennes : plus de 1000 milliards da de taxes et droits perçus en 2019    MOUVEMENT DANS LES CORPS DES WALIS : Le président Tebboune procède à un nouveau changement    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Le dossier de Karim Tabbou transféré en correctionnel    Une bactérie dans le camembert Tassili    MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur reçu par le président de la République    ASPHYXIEE AU MONOXYDE DE CARBONE : Une femme décède à Beni Messous    AIN DEFLA : Un raqi escroc sous les verrous    Les entretiens Tebboune-Erdogan élargis aux membres des deux délégations    Une réplique d'une magnitude de 3,3 enregistrée à Jijel (CRAAG)    Accidents de la circulation: 9 morts et 46 blessés en 24 heures    Une agence nationale du numérique pour la fin du semestre en cours    Déception des uns, réticences des autres…    La production en hausse, les pénuries subsistent    Alliés pour tuer le progrès !    Première apparition publique de Lyes Fakhfakh    Les forces gouvernementales se rapprochent d'un objectif-clé    Le bilan du raid contre une base américaine en Irak s'alourdit    Irak : le pouvoir déterminé à mater la révolution    La Banque Casher de la souffrance !    L'USMA manquait d'armurerie !    Le Sept national en route vers le TQO    Pour une conférence nationale indépendante    Les actes qui "tuent" les promesses    Nabil Alloune et Ilyas Lahouazi devant le procureur aujourd'hui    Les hirako-sceptiques et le moral du peuple    Les meilleures plantes pour purifier et désenflammer le côlon    La Fémis accueillera un cinéaste algérien pour son université d'été    "Les Algériens ignorent pour la plupart l'histoire de leur pays"    Des ahmadis convoqués par la justice    Le dégoût de l'Europe    Ligue 2 (16e j): le WA Tlemecen rejoint l'O. Médéa en tête du classement    Le plan de surveillance tarde à être mis en place en Algérie    26e opération de relogement : La première étape a concerné plus de 200 familles    En bref    Transfert : Benzia en négociation avec Dijon    Assemblée Générale Extraordinaire du COA : Les cinq membres «exclus» remplacés    Real : La réponse de Zidane à Le Graët    Les procès de l'année 2019 sans aucun effet    Il fera escale les 18 et 19 février prochain: Le salon itinérant de l'étudiant s'internationalise    Libye et économie au menu: Erdogan à Alger pour deux jours    Suscitant une polémique franco-française: Macron compare la guerre d'Algérie à la shoah    Zetchi réitére sa confiance envers Belmadi    Un document relatant les ères historiques successives    Interland de Google apprend aux enfants à repérer les fake news    Microsoft propose un mash-up Minecraft Toy Story    Comme l'ombre d'un doute…    Le rendez-vous de toutes les surprises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Affaire Didier contant et moines de Tibhirine : Jean-Baptiste Rivoire condamné
Publié dans El Watan le 29 - 11 - 2009

Reconnu coupable, Jean-Baptiste Rivoire devrait verser la modique somme de 750 euros, alors que le procureur avait demandé la relaxe pure et simple.
Paris
De notre correspondant
Contactée par El Watan, Rina Sherman, la compagne du défunt Contant, s'est dit soulagée de voir Rivoire condamné, même à une petite peine : « Je suis contente. Le compte est fait. J'ai obtenu ce que je voulais puisque les faits reprochés à M. Rivoire se sont avérés justes et il a été finalement condamné par la justice française. » Et de rendre hommage à son avocat, maître Philippe Heny Santoni, qui a su, selon elle, rester toujours attaché au fond du dossier et n'est pas rentré dans des polémiques stériles qui auraient complètement dévoyé le cours du procès. Toutefois, Mme Sherman regrette que le tribunal n'ait pas pris en considération le caractère prémédité des violences à l'encontre de son défunt ami. « Si c'était le cas, explique-t-elle, M. Rivoire aurait pris cinq ans avec quelques années avec sursis et payé plusieurs milliers d'euros d'amende. » Même symbolique, la justice a été donc rendue à Didier Contant et sa compagne, après cinq années de procédure et de jugement. « Je ne ferai pas appel de cette décision pour ce qui est de moi, avoue Rina Sherman, mais si l'autre partie le fait, nous nous retrouverons alors, dans ce cas, en cassation. »
Tout en dénonçant la partie adverse qui a demandé à plusieurs reprises la relaxe de M. Rivoire sous prétexte que Mme Sherman faisait de cette affaire son fonds de commerce et était experte en terrorisme, la plaignante a senti, dit-elle, que le parquet était dès le départ du côté de l'accusé. Le juge d'instruction parisien, Patrick Ramaël, qui avait enquêté sur les circonstances du décès de Didier Contant, a ordonné, le 5 février dernier, le renvoi du journaliste J.-B. Rivoire devant le tribunal correctionnel de Paris du chef de violences volontaires préméditées. Cette querelle entre journalistes n'a sans doute pas retenu toute l'attention qu'elle méritait. Pour rappel, Rivoire et Contant enquêtaient tous deux sur la mort, en 1996, des moines de Tibhirine. En janvier 2004, D. Contant, qui avait publié un premier sujet dans Le Figaro Magazine, s'apprêtait à proposer à l'hebdomadaire un nouvel article contredisant totalement la thèse de Rivoire.
Au cours de sa dernière investigation, le grand reporter avait trouvé de nouveaux témoins affirmant que les moines avaient été assassinés par le GIA et il avait recueilli des témoignages mettant en doute la crédibilité des propos d'Abdelkader Tigha. Dans l'intention d'empêcher toute nouvelle publication de son confrère, J.-B. Rivoire a contacté les rédactions parisiennes, en se réclamant de sources dignes de foi, pour accuser, ni plus ni moins, Didier Contant d'être un agent des services secrets algériens et français. Didier Contant n'a pas supporté d'être ainsi calomnié et mis en cause dans son intégrité professionnelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.