La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les moines de Tibhirine : Histoire noire sur écran blanc
Publié dans El Watan le 07 - 12 - 2009

Un film sur les moines assassinés de Tibhirine est en cours de tournage. Il sera sur les écrans l'année prochaine, alimentant de nouveau la chronique sur l'un des événements sanglants de la décennie noire, qui, avec le massacre de Bentalha, a fait le tour du monde de l'émotion.
Lyon
De notre correspondant
Un film sur Tibhirine est en cours de tournage au Maroc par Xavier Beauvois. Les trois personnalités fortes du monastère seront incarnées par des acteurs de premier plan. Lambert Wilson (l'abbé Pierre dans Un Hiver 54) interprétera Christian de Chergé, le supérieur du monastère. Olivier Rabourdin (le policier du film Welcome) se mettra dans la peau de Christophe Lebreton, et Michaël Lonsdale jouera le doyen des sept moines, Luc Dochier, médecin, présent dans le monastère depuis le début des années 50. A lui seul, il y aura vécu la guerre de Libération nationale, et, cinquante ans plus tard, les événements terroristes des années 90. Le scénariste, Etienne Comar, a concentré une tranche de vie des moines entre 1993 et mars 1996, lors de leur enlèvement, puis leur assassinat en mai 1996.
Cet événement avait suscité, à l'époque, une vive émotion en Algérie, mais aussi en France où les moines qui ont fait vœu de se retirer du monde et de vivre dans la prière représentent une réelle réserve spirituelle. Pour s'en faire une idée, il n' y a qu'à voir les visiteurs qui se rendent chaque week-end au monastère trappiste d'Aiguebelle (Drôme), dans le sud de la France. Ce monastère, qui est la maison mère de Tibhirine, trappe algérienne créée dans les années 30, a, bien sûr, été consulté sur le projet. Comme toujours, par la voix de leur père supérieur, la circonspection a été de mise. La même démarche a été effectuée à Tamié, autre monastère trappiste, en Savoie, avec la même retenue. Selon nos informations, des remarques ont été avancées sur le premier scénario présenté.
Même cas de figure pour les familles des moines qui, à défaut de pouvoir demander que le film ne se fasse pas, ont proposé de substantielles corrections. Elles craignent l'image que le film donnera des frères assassinés, en contraction avec leur réserve naturelle de moines. Comme c'est une fiction, nul tiers ne peut s'opposer à la réalisation, ce qui aurait par contre été possible juridiquement pour un documentaire. Mais Etienne Comar, pour verrouiller la rédaction du scénario, s'est appuyé sur les ouvrages écrits sur la question, dont Passion pour l'Algérie de John Kiser. Son traducteur de l'américain, Henry Quinson, a été recruté comme conseiller technique. Homme de conviction, il est proche de l'Algérie (lire son livre Moine dans la cité paru en 2006) des familles et des moines trappistes.
Ancien trader pour des grandes banques, il a tout plaqué pour devenir lui-même moine avant de fonder à Marseille une fraternité au milieu d'un quartier où est concentrée une forte population musulmane. Why not production, la société qui produit le film, a, en 24 ans d'existence, de beaux succès au compteur dont le tout dernier, Le Prophète, de Jacques Audiard, et Samson et Dalilah, Caméra d'or à Cannes 2009 qui sort cette semaine sur les écrans français.
19 religieux chrétiens assassinés en Algérie entre 1994 et 1996
En mars 1996, sept moines étaient enlevés à Tibhirine, dans leur monastère près de Médéa. Leur assassinat, en mai, venait s'ajouter au meurtre de 11 religieux chrétiens depuis le mois de mai 1994. La liste macabre s'était ouverte avec la liquidation, dans leur bibliothèque de La Casbah de Paul Vergès et Paule-Hélène Saint-Raymond, puis en octobre 1994, d'Esther Paniaga et Caridad Maria. En décembre de la même année, après l'affaire du détournement de l'Airbus d'Air France, quatre Pères Blancs étaient assassinés à Tizi Ouzou. En septembre 1995, ce sont deux sœurs qui périrent à Alger : Denis Leclerc et Jeanne Littlejohn et enfin, en novembre 1995, Odette Prévost, à Kouba. Après les moines, c'est l'évêque d'Oran, Pierre Claverie qui sera assassiné à Oran en août 1996.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.