Plus de 250 adhérentes à la Cellule d'accompagnement de la femme rurale    «Atal ne partira pas l'été prochain»    Les défis de la gestion de la LFP en question    Zerouati officialise son retour à la tête du club    Arrestation de deux éléments de soutien aux groupes terroristes à Tin-Zaouatine    Appel à la cessation de la répression marocaine des Sahraouis    Real Madrid: Benzema titulaire à Majorque, pas Varane    L'ANIE à pied d'œuvre    Signature d'une convention entre le GIE monétique et l'ANPT    SYNDICATS AUTONOMES : Le CSA appelle à une grève générale    ANARCHIE DANS LE TRANSPORT DES VOYAGEURS DE LA CORNICHE ORANAISE : 200 Da le prix d'une place par taxi à partir de 17h00    ACTION ANTI-DROGUE DE LA 8EME SURETE URBAINE (MOSTAGANEM) : Huit consommateurs de drogue arrêtés    TIARET : Des citoyens ferment le siège de l'APC de Rechaiga    APRES SES PROPOS HOSTILES AU SAHARA OCCIDENTAL : Le CNASPS qualifié Saadani ‘'d'aventurier sans conscience''    Grève générale et manifestation à Barcelone    L'UE menace Washington de représailles    14 civils tués dans des raids turcs    Le prix Pomed décerné à Soufiane Djilali    "Nous sommes toujours aux côtés du peuple"    Dossier clos    Silence radio à la Sonatrach    Les joueurs mettent fin à la grève    Zetchi : "Il y a des contraintes de calendrier, mais les motivations sont là"    Les Verts veulent réaliser l'exploit à Berkane    Régulation de l'économie avec l'apport des Nations-Unies et de l'UE    Rencontre régionale sur le code des marchés publics    Suspension d'une usine de boissons gazeuses    Les avocats des détenus mettent à exécution leurs menaces    La "harga" vers les côtes italiennes s'intensifie    Erdogan menace de reprendre l'offensive mardi soir si l'accord n'est pas respecté    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un sit-in de la communauté chrétienne violemment réprimé    Marie-Antoinette, cette figure de la pop culture    Concours de la chanson patriotique    Un lien entre deux peuples et deux cultures    L'Algérie représentée par le jeune Chikhi Samir    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 9ème journée    Sétif: Deux morts et un nourrisson grièvement blessé dans une collision    Projets des Jeux méditerranéens: Constat satisfaisant et confirmation de l'échéance de réception, juin 2020    Pour blanchiment d'argent et financement occulte de partis politiques: Tliba incarcéré à la prison d'El Harrach    Automobile: L'usine Renault Algérie reprendra ses activités en 2020    Nouvelle sortie de Amar Saâdani: L'«Etat profond», le hirak et le Sahara Occidental    Pour contrer le Hirak, le pouvoir tente d'obtenir la bienveillance internationale    La révolution légale    Conseil de la nation: Début des procédures de levée de l'immunité de deux sénateurs    Oued Tlelat - El Braya: Plus de 190 000 sachets de « chemma » saisis    En marge de la vente dédicace de son livre: Le styliste espagnol Adolfo Dominguez revient sur son parcours artistique    Rohani : Les "Israéliens et les Saoudiens ont poussé les USA à sortir de l'accord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agences foncières : Des missions à redéfinir
Publié dans El Watan le 25 - 02 - 2019

Le rôle de l'Agence foncière a été souvent empreint d'un flou qui en a limité considérablement les missions annoncées. Souvent, des citoyens se sont plaints des retards considérables dans la délivrance d'actes de propriété.
Les habitants du lotissement Foes, à Boumerdès, attendent toujours un assainissement de leur situation immobilière. De plus, des projets ont également pâti de l'absence de document sur la nature d'une assiette foncière nécessaire à la réalisation d'un programme pourtant d'utilité public. Ainsi, des APC sont dépendantes des visas accordés par les agences.
D'autres maîtres d'œuvre, à l'instar des promoteurs immobiliers, aussi bien étatiques que privés, ont vu les délais de lancement des projets de logements suspendus à une procédure à n'en plus finir entre services de cadastres, domaines et agences foncières. L'OPGI, à titre d'exemple, a dû déménager un projet de 100 logements LSP de Figuier vers une autre assiette. Pour cause, la situation juridique du terrain initial posait problème. Le directeur de l'agence foncière de Boumerdès avait reconnu à plusieurs occasions les aléas d'une réglementation lourde.
On se rappelle du problème des assiettes des zones d'activité et de dépôt comme celle de Tidjellabine, où les locataires rejetaient la faute de leurs aménagements en route et en réseaux d'AEP sur l'Agence foncière de Boumerdès qui, elle, «ne possède ni les moyens financiers ni les missions écrites pour le faire». Les citoyens, eux, refusent de limiter les écueils à ces seuls aspects : «Cela ne saurait non plus occulter le rôle négatif de certains agents de l'administration foncière. Sinon comment expliquer que pour une seule signature, il faille attendre des mois, voire des années.»
Les deux journées régionales centre, consacrées à la réforme des Agences foncières, qui se sont déroulées à l'Institut algérien du pétrole (IAP), ont-elles adopté les résolutions qui s'imposent ? En tout cas, elles ont permis de faire ressortir la nécessité d'un modèle
de gestion structuré et organisé pour mieux répondre aux besoins, en concertation avec les collectivités locales, pour mettre fin aux lacunes et insuffisances constatées dans leur fonctionnement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.