3EME JOUR DE GREVE DU PERSONNEL NAVIGANT : À Air Algérie, c'est le pourrissement    Ferhat Ait Ali charge les opérateurs de l'électroménager    RECUPERATION DES FONDS TRANSFERES VERS L'ETRANGER : Un dispositif sous tutelle du ministère de la Justice    OUVERTURE D'UN CONSULAT IVOIRIEN AU SAHARA OCCIDENTAL : L'Algérie dénonce une violation du droit international    LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL DES OISEAUX PROTEGES : Vers l'installation d'une commission mixte à Oran    ORAN : Saisie de plus de 58 tonnes de tabac à chiquer    Constantine dispose de plus de 2 607 km de fibre optique    Ennahda, «l'homme malade» de la politique tunisienne    L'an II de la révolution algérienne .Les mots du Hirak    Le procès de l'ancien DGSN, Abdelghani Hamel, reporté au 11 mars    Quand un opérateur est ballotté entre le CNI et le ministère    Un an d'assiduité au hirak    Fin de fonctions pour le directeur général du budget    Poutine limoge l'un de ses conseillers emblématiques    La communauté indigène visée par un autre assassinat    Mandat d'arrêt contre 700 personnes pro-Gulen    Les Sang et Or n'y arrivent plus    L'année du sacre du Chabab ?    Belhocini file en tête avec 10 buts    "C'est frustrant d'avoir perdu deux points face au PAC"    Le Targui    À tout jamais…    Hausse des frais du visa aux consulats algériens    Viandes rouges : des concertations pour fixer des prix "raisonnables"    Lancement prochain d'une opération de pêche préventive    Près de 1 900 morts, mais l'OMS se veut rassurante    Vu à Aïn Bénian (Alger)    ACTUCULT    Exposition géante sur la guerre d'Algérie dans l'Oise    Mouni Benkhodja expose le "Corpo" et ses tourments    L'engagement de Mouloud Feraoun durant la guerre en débat    Graeme Allwright : l'âme des «protest singers» en France    Le Hirak en citation directe !    LFP/Sanctions : Cinq entraîneurs suspendus    Le Président Tebboune reçoit le Directeur du département Moyen-Orient, Afrique du Nord et Asie centrale au FMI    Maghreb : Pourquoi il faut avoir peur du conflit libyen    Blida: 15.400 logements en construction à Meftah    El-Bayadh - Projets en retard : des responsables mis en demeure    Amnesty Algérie: Le Hirak, une mobilisation «exceptionnelle»    Procès de Kaddour Chouicha à Oran: Verdict le 3 mars    Le ministre de la Communication: Pas de soutien financier à la presse écrite en difficulté    Tiaret: Des distributeurs automatiques hors service    L'échec du professionnalisme dans le football: L'ASM Oran, un cas d'école    En réaction à la «répression policière»: Les enseignants du primaire appellent à une action nationale    Tlemcen: Une caravane pas comme les autres dans les écoles    Un charnier découvert dans la Ghouta orientale    Tebboune relence le débat sur lamémoire    "Je ne suis pas mort"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Certains dossiers n'ont pas été traités : Une expropriation à la carte à Sétif
Publié dans El Watan le 04 - 04 - 2019

Se retrouvant dans la mire du projet de l'autoroute Djendjen-El Eulma (Sétif), une partie de la population de nombreuses communes de la wilaya de Sétif est touchée par un déplacement et l'expropriation, laquelle est à la charge du Trésor public.
Désignés pour mener à bien les indemnisations, ainsi que le «relogement» de leurs concitoyens, certains présidents d'assemblées communales ne jouent apparemment pas le jeu. Ne mâchant pas leurs mots, des citoyens estiment que des P/APC profitent de l'aubaine pour faire dans les deux poids et deux mesures.
Ne voyant pas son nom sur la liste des bénéficiaires de l'aide relative au logement rural, d'une valeur de 700 000 DA, Abdelkader R., d'El Batah, une mechta dépendante de Beni-Fouda, chef-lieu de commune située à 20 km au sud-est de Sétif, crie au scandale : «Je m'explique mal la manière de faire du P/APC de Beni Fouda, qui n'a même pas voulu prendre en charge ma demande et la transférer aux services compétents de la direction du logement.
Contrairement à d'autres demandeurs ayant déserté, depuis longtemps, leurs logements en ruine. Ces derniers ont bénéficié d'un lot de terrain octroyé par l'Etat au titre de dédommagement. Les dossiers de mon père et de mon frère ont été acceptés. Le mien est refusé sans motif valable.
En dépit de nombreuses démarches appuyées par un dossier comportant toutes les pièces, les responsables sollicités restent de marbre. Je demande non seulement l'intervention du wali, mais l'ouverture d'une enquête approfondie sur certaines attributions à El-Batah et El-Hassbia où certaines familles ont bénéficié de 8 lots. Je ne comprends pas cette injuste décision s'apparentant à un règlement de comptes», souligne, non sans colère, Abdelkader, père de deux enfants.
Contacté, le P/APC de Beni Fouda n'a pas voulu s'étaler sur le sujet : «Je n'ai pas traité le dossier des expropriations et des dédommagements», dira notre interlocuteur, qui était pourtant présent à la réunion du 26 mars 2019, tenue à ce propos au siège de la daïra de Djamila.
Notons par ailleurs que la partie du gigantesque projet d'autoroute située dans le territoire de la wilaya de Sétif, d'une longueur de 55 km, fait du surplace. Pour un problème de payement, les travaux avancent à pas de tortue.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.