Nahda participera avec une trentaine de listes    Installation d'un nouveau directeur de la Sûreté de wilaya    Et la prochaine étape ? Le pantalon et le caleçon aux chevilles ?    Le contrat avec Suez risque de ne pas être reconduit    Les travailleurs de l'ETRHB investissent la rue    L'Association des commerçants lance la sensibilisation    «Nous saurons faire face aux drones israéliens utilisés par le Maroc»    Le derby face à l'USMA au stade du 20-Août    Ceferin fustige    JS Kabylie à Garoua pour la qualif' sous 43°    Gâteau de crêpes    Flambée des prix des fruits et légumes    Mécontentement    La grande avancée de la cause amazighe    Naïma Ababsa    Une alternative économique    SONATRACH OPÈRE UN CHANGEMENT RADICAL AU MCA    Relaxe pour Fodil Boumala    Que décidera Macron ?    Conditions de détention "graves" des palestiniens dans les prisons israéliennes    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    La Badr s'ouvre au public    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Extension du tramway-Constantine: lancement des essais techniques de la 2e tranche    El-Menfi valorise le rôle de l'Algérie dans la sécurité et la stabilité de la Libye    Niger: l'Algérie condamne l'attaque terroriste perpétrée contre le village de Gaigorou    Saignée de capital humain    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    LE RAMADHAN A BON DOS    Algérie-France: Macron qualifie les propos de Djaâboub d'«inacceptables»    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Le dossier sera s'implifié    Boumala victime de son paradoxe    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Brèves    Une AGE à refaire    Brèves    Révolution dans le football européen    La Tunisie secouée par la pandémie    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    Le repère incontournable    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahel : Bamako salue le rôle «éminent» de l'Algérie
Publié dans El Watan le 17 - 07 - 2019

Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé, a salué, mardi, à Alger, le rôle «éminent» de l'Algérie dans le processus de paix et de réconciliation au Mali, soulignant que les dirigeants maliens sont «profondément reconnaissants» à l'égard des efforts menés par la diplomatie algérienne.
Dans une déclaration faite à la presse, à l'issue de ses entretiens tenus mardi avec son homologue algérien, Sabri Boukadoum, au siège du ministère des Affaires étrangères, M. Dramé a salué le rôle «éminent» de l'Algérie dans «la stabilisation et la résolution de la crise malienne».
Dans ce contexte, le chef de la diplomatie malienne a rappelé le rôle joué par l'Algérie depuis janvier 1991 dans le pacte national malien jusqu'à l'accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d'Alger et signé en juin 2015 à Bamako. «L'Algérie, en tant que président du comité de mise en œuvre de l'accord pour la paix et la réconciliation au Mali, est un négociateur principal pour qui la souveraineté et l'intégrité territoriales du Mali ne sont pas négociables.
Les dirigeants maliens sont profondément reconnaissants à l'égard des efforts menés par l'Algérie pour la stabilisation et la résolution de la crise malienne», a souligné encore M. Dramé. Affirmant que sa visite en Algérie a atteint de «très bons résultats», le ministre malien a annoncé que les deux parties ont convenu, lors des entretiens élargis aux délégations des deux pays, de tenir dans les semaines à venir une réunion de la commission bilatérale chargée des questions de déplacement et de circulation migratoire afin, a-t-il précisé, de «prendre des mesures adéquates».
«Les deux parties ont souhaité qu'il y ait un cadre juridique algéro-malien pour prendre en charge cette question importante», a fait savoir, en outre, le chef de la diplomatie malienne. A ce titre, il a annoncé la nomination prochaine d'un consul général malien à Tamanrasset, après la nomination il y a une semaine d'un nouvel ambassadeur en Algérie.
Qualifiant, à l'occasion, les relations bilatérales d'«extrêmement importantes», M. Dramé a ajouté que lors des entretiens avec son homologue algérien, les deux parties ont abordé également les «quelques difficultés» rencontrées dans la mise en œuvre de «certains aspects» de l'accord pour la paix et la réconciliation au Mali, soutenant qu'un modus operandi a été trouvé pour les surmonter.
Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, qui a entamé mardi une visite de travail de deux jours à Alger, a indiqué, aussi, être porteur d'un message du président malien, Ibrahim Boubacar Keita, à l'intention du chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, qu'il lui a transmis hier lors d'une audience.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.