L'Afrique du Sud et Cuba appellent à la fin de l'occupation au Sahara occidental et en Palestine    Un terroriste se rend aux autorités militaires à Ouargla    5 heures pour juger Djemaï    De lourdes peines pour les frères Kouninef    Quand le bricolage fait des siennes    Le développement durable : enjeux et défis pour l'Algérie    Manipulation de l'image par M6: l'ARAV exprime sa "totale réprobation"    Tebboune insiste sur la nécessité d'accélérer la réforme du Conseil de sécurité    L'Algérie prend acte de la désignation de Bah Ndaw comme président de la transition    Le contrat de Tiboutine résilié    Belkaroui arrive, Masmoudi prolonge son contrat    Une rentrée scolaire à domicile    «L'hôpital des 240 lits de Kharouba sera classé en CHU»    Plus de 3 500 étudiants ont rejoint l'université    Ce soir-là...    Actucult    Des progrès dans les discussions Grèce-Turquie au sein de l'Otan    Téhéran crie victoire face à Trump    Le niveau de l'eau en baisse significative    Corsica Linea reporte ses traversées au 14 octobre    "Tout est rentré dans l'ordre avec Bouloudinat"    Les détails du protocole sanitaire    Mesmoudi prolonge, Belkaroui signe    Un projet pour autonomiser les femmes en Algérie    Le RCD dénonce une "remise en cause du multipartisme"    Le directeur sous contrôle judiciaire    Le budget supplémentaire 2020 en baisse    Opération d'enlèvement des déchets inertes    Faible taux de consommation des crédits alloués    Une année de prison, dont quatre mois avec sursis    Investiture en catimini du président Loukachenko    Deux productions algériennes à l'honneur    Appel à contribution pour l'ouvrage "Psychiatrie, Société et Religion"    Parution prochaine du deuxième tome    Foot Der    Hiatus, méprises et augures    GSP : 200 sportifs effectuent le test de COVID-19    7 symptômes qui démontrent que votre cœur ne travaille pas comme il le devrait    La démocratie et ses travestissements    Commerce: L'Algérie évalue ses accords avec les partenaires étrangers    Pourquoi et comment faire participer le citoyen résidant à la gestion de la ville ?    Poker gagnant pour l'Histoire    RICANEMENTS PASSES    Techniques de traduction de la B. D. de l'arabe vers l'espagnol: L'Institut Cervantès lance un appel à inscription    Ximénès ou les frères Barberousse ? Le grand tournant de l'Histoire de l'Algérie au XVIème siècle    L'arabie Saoudite dèvoile le calendrier    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    La très lente décrue se poursuit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les oncologues plaident pour le renforcement du dépistage
Plan national de lutte contre le cancer
Publié dans El Watan le 23 - 09 - 2019

Intervenant en marge de la journée de sensibilisation sur le cancer du sein, organisée hier par l'association Errahma de lutte contre le cancer de la wilaya de Boumerdès, le professeur Zitouni, coordonnateur du Plan national cancer, a révélé que «le cancer du sein représente la moitié des cancers chez la femme.
Il a une double face : étapes 1 et 2 garantissant la guérison, mais en cas de métastase, la mort est certaine ; d'où l'urgence du dépistage». Donc, il faut absolument mettre en place le Plan national de dépistage du cancer du sein dans les prochaines années. Il a annoncé que suite au choix de 5 wilayas pilotes (Biskra, Laghouat, Tipasa, Tlemcen et Constantine), Boumerdès connaîtra, dès ce mois de septembre, la mise en place d'une structure de suivi du dépistage selon le dispositif adopté. Batna et Béjaïa suivront.
Toujours selon le Pr Zitouni, l'audit réalisé a démontré une réussite, à Biskra principalement. «Des dysfonctionnements, notamment bureaucratiques, mais aussi le manque de radiologues et le parcours du malade constituent des difficultés que nous tentons de dépasser par l'allégement des procédures administratives, la formation de radiologues spécialisés en mammographie et la mise en place en priorité d'un parcours balisé», a-t-il reconnu.
Le rôle de la CNAS a été soulevé. Le Pr Zitouni a rappelé que la réglementation fait obligation à cette caisse de Sécurité sociale de participer activement au dépistage et de mettre à la disposition des malades les centres d'imagerie de Constantine et Maghnia, qui sont très bien équipés. «Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas», déplore-t-il. Le Dr Benzidane, de Kouba, s'est plaint de l'insuffisance des blocs opératoires, «d'où l'éloignement des rendez-vous d'opération».
Le Pr Bendib recommande pour sa part «la nécessité de mener une réflexion commune et pluridisciplinaire au centre de laquelle le travail des associations doit s'effectuer pour réduire le taux de mortalité» parmi les malades. Il se trouve également que «40% des cancers sont ceux du sein», dixit le Pr Oukkal. Bien que la majorité des patients soient des femmes, les hommes n'en sont pas exemptés.
Le même orateur du service oncologie du CHU de Beni Messous a ajouté, au cours de son exposé, qu'il y a eu «41 000 nouveaux cas en 2015, dont 615 de moins de 40 ans, avec 37% dans un état avancé au moment du diagnostic». C'est pourquoi il note que l'incidence est en constante augmentation en Algérie, «en raison du diagnostic tardif, faute de dépistage.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.