Des enseignants protestent devant le siège du ministère de l'Education    Appel à l'arrêt de «l'instrumentalisation de la justice»    Djaballah poursuit en justice Tahar Missoum    Une coordination internationale de la diaspora installée le 1er novembre    Les avocats dénoncent les nouvelles taxes    Des «GAG» à plus de 10 milliards de DA par le Conseil des ministres…    Pedro Sanchez sous pression de la droite en Espagne    Londres demande officiellement le report du Brexit    La police disperse les manifestants à Hong Kong    L'autre révolution des Tunisiens    Les Libanais crient liberté, révolution    Daesh derrière le bouclier d'Erdogan    Le football local victime de bricolage    L'Algérie dans le groupe D en compagnie du Maroc    Taoufik Makhloufi et Walid Bidani honorés à Alger    Championnats du monde de Karaté Do (Cadets-juniors et espoirs)    D'autres actions des supporters en vue    Le rendez-vous de Benflis    "Synapse" de Noureddine Zerrouki en compétition officielle    L'Afrique dans toute sa splendeur    Un espace de tous les arts    Esquisse d'une subversion plombée par la justification    Le mouvement littéraire en Algérie affecté par l'absence de critique    Participation du Crasc d'Oran avec la présentation de 4 nouvelles publications    Monaco : Des stats impressionnantes pour le duo Ben Yedder-Slimani    Saisie de plus de 47 kg de kif traité    En dépit du déficit: «Le système de sécurité sociale n'est pas en faillite»    Visioconférence à l'Ecole supérieure de police «Ali Tounsi»: Unification de la terminologie sécuritaire utilisée dans les médias    Le PDG d'Air Algérie à l'APS: La sécurité des avions, les prix des billets et la réduction des effectifs    Tizi Ouzou: Un mort et un blessé dans une fusillade    La convergence se dessine entre le politique et le syndical    Près de 240 nouveaux cas depuis le début de l'année: Campagne de sensibilisation sur le dépistage du cancer du sein    «Papicha» ou le drame de la censure?    Bordj-Bou-Arreridj : Réunion du Conseil exécutif de la wilaya    L'enseignement religieux : Une pratique séculaire dans les ksour et oasis de Ghardaïa    Syrie: Paix toujours fragile au deuxième jour de la trêve entre Turcs et Kurdes    Grand prix Chantal Biya de cyclisme au Cameroun : L'Algérien Azzedine Lagab toujours en tête    Jeux Méditerranéens 2021 : Noureddine Bedoui préside une réunion interministérielle consacrée aux préparatifs    L'euro et le yuan remplaceront-ils le dollar pour les prêts extérieurs de la Russie en 2020?    Salah-eddine Dahmoune met en garde la "fitna"    Finances: M. Loukal aux plénières des Assemblées annuelles de la BM et du FMI à Washington    Guerre drogue au Mexique: Un fils du Mexicain "El Chapo" arrêté, puis libéré par des narcos surarmés    M'SILA : Pose de 514 km de câbles de fibres optiques en 2019    Des milliers de manifestants à Londres pour un second référendum    Recul de la facture d'importation    Sonatrach explique son projet    Six candidats prennent rendez-vous    Priorité aux jeunes auteurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aït Ferrach (Bouzeguène) : Un mémorial de chouhada en chantier
Publié dans El Watan le 23 - 09 - 2019

Un projet de réalisation d'un mémorial des martyrs a été lancé, il y a environ trois semaines, au village Aït Ferrach, dans la commune de Bouzeguène, à une soixantaine de kilomètres à l'est de Tizi Ouzou.
Le monument trônera quasiment au centre du village, un emplacement situé à hauteur du CW251, une importante voie de communication qui donnera à l'édifice tout l'élan et la grandeur qui caractérisent les valeureux martyrs pour lesquels il est dédié. A cet effet, une commission de suivi a été installée pour superviser le projet, totalement à la charge des villageois.
L'architecture globale du mémorial des chouhada est constituée d'une plateforme bétonnée posée sur un terrain accidenté. Le talus est soutenu par un rempart. Une fois achevé, une cinquantaine de noms de martyrs, dont une dizaine de femmes, seront inscrits sur le monument, nous a confié Mabrouk Rachedi, un chercheur en histoire de la Révolution 1954/1962, qui détient de nombreuses données sur les victimes du village et celles de nombreuses autres contrées de Kabylie.
Deux autres plaques, sur lesquelles seront transcrits deux événements majeurs qui ont marqué la mémoire villageoise, seront fixées sur le mur d'enceinte, nous confiera Ali Boukella, membre de la commission des travaux. Il s'agit d'abord du pilonnage, le 30 août 1957, du village Aït Ferrach, rasant toutes les habitations, et le largage de 22 obus, qui ont pulvérisé les murs de nombreuses maisons du village Aït Semlal, le 2 septembre 1957.
Ces deux attaques constituaient une réponse des troupes coloniales pour punir les populations de ces deux villages accusées d'avoir soutenu et aidé ce qu'ils appelaient les combattants de l'ALN qui ont planifié et exécuté l'embuscade de Tanaimt, en ce jour du 27 août 1957, en attaquant un convoi de militaires qui se dirigeait vers le camp de Houra, au cours duquel plusieurs soldats français ont été tués et du matériel récupéré.
Le mémorial constituera l'aboutissement d'un vieux rêve des villageois, qui voulaient commémorer le sacrifice des valeureux combattants du village qui ont arrosé cette terre de leur sang.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.