Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la ligue: résultat du tirage au sort    France: Le Polisario condamne la création d'un comité de LREM à Dakhla occupée    France: Le PCF condamne l'ouverture d'un comité de LREM à Dakhla occupée    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le devoir de réagir    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Djabou, le retour    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    8700 logements sociaux distribués    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    La thyroïde, apprendre à la connaître    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    La note de Ouadjaout    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Parlement européen : L'Algérie dénonce une «immixtion flagrante» dans ses affaires internes
Publié dans El Watan le 30 - 11 - 2019

L'Algérie a vivement réagi, avant-hier, après l'adoption par le Parlement européen d'une résolution «sur la situation des libertés» en Algérie, dénonçant une «immixtion flagrante dans ses affaires internes» et un «mépris» des institutions algériennes.
«Le Parlement européen, sur instigation d'un groupe hétéroclite de députés partisans, a pris l'outrecuidante liberté de statuer sur le processus politique en cours dans notre pays, au moment précis où les Algériens s'apprêtent à élire, en toute démocratie et transparence, un nouveau président», s'est offusqué le ministère algérien des Affaires étrangères dans un communiqué, alors que le Parlement européen avait dénoncé les «arrestations arbitraires» en Algérie et appelé le gouvernement à trouver une solution à la crise actuelle basée sur «un processus politique pacifique et ouvert».
Le MAE algérien s'est insurgé contre le fait que les eurodéputés «se sont même arrogé, toute honte bue, un droit d'exiger du Parlement algérien de modifier des lois que nos députés ont souverainement adoptées».
«Par cette démarche, le Parlement européen a démontré son mépris, non seulement des institutions algériennes mais également des mécanismes bilatéraux de consultation prévus par l'accord d'association» entre l'Algérie et l'Union européenne, a souligné le ministère, relevant que le Parlement européen «a surtout confirmé, à l'initiative des députés instigateurs, qu'il promeut désormais ouvertement l'agenda du chaos provoqué, qu'ils ont malheureusement mis en œuvre dans bien des pays frères». «Il est révélateur qu'un des parlementaires européens ait fait l'éloge de la colonisation qui aurait permis, selon lui, l'exercice de la liberté de culte durant les 132 ans de l'occupation coloniale de l'Algérie», a fustigé le MAE. «L'Algérie condamne et rejette dans le fond et dans la forme cette immixtion flagrante dans ses affaires internes et se réserve le droit de procéder à un examen général et attentif de ses relations avec l'ensemble des institutions européennes», a noté le ministère.
De son côté, l'APN a dénoncé «une ingérence flagrante dans les affaires internes et une provocation à l'égard du peuple algérien», alors que le sénat a rejeté des « agendas étrangers dictés à l'Algérie.»
Mercredi dernier, le général Gaïd Salah avait affirmé que l'Algérie n'acceptait «aucune ingérence ou diktat (…) de quiconque», allusion aux déclarations du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et à cette résolution du Parlement européen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.