Une feuille de route de sortie "progressive et flexible" du confinement élaborée par le gouvernement    Manifestations aux Etats-Unis : une neuvième soirée plus calme,Trump critiqué pour sa gestion de la crise    La consommation d'eau en Algérie a augmenté de 10% depuis le début de la crise de la Covid-19    Processus d'autodétermination au Sahara occidental: les manœuvres de la France déjouées    Un "dangereux" terroriste capturé par les services de sécurité à Aïn Temouchent    Coronavirus: 98 nouveaux cas, 79 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Accord Opep+ : une action décisive afin d'empêcher un effondrement total du marché    Gaz: Sonatrach adapte sa stratégie pour faire face à la concurrence croissante du marché mondial    Les essais cliniques sur l'hydroxy-chloroquine repris: l'Algérie confortée dans sa position    Barça : Une inquiétude pour Lionel Messi ?    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Hommage à Guy Bedos : Il fera tordre de rire les anges    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    Le Care critique les choix du gouvernement    Les travaux s'éternisent    Vers un intérimaire à la tête du MPA    La CAF propose de nouvelles formules pour les compétitions interclubs    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    L'épreuve    Naples : Le successeur de Koulibaly déjà identifié ?    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Plusieurs localités durement touchées    Projet d'évitement de la ville d'Azeffoun : Deux ans de travaux pour un tronçon de quatre km    Plus de 500 migrants bloqués au large de Malte    Des familles de victimes de la répression réclament justice    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Oulkhou : Recueillement à la mémoire de Tahar Djaout    Quatre réseaux de crime organisé transfrontaliers démantelés: 115 kg de kif, 58.602 comprimés psychotropes et 450 millions saisis    Trafic de drogue, 2 arrestations    Un déni français    Ce n'est pas à Sonatrach de repenser sa stratégie, c'est au HCE de le faire    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    Le ministère du Commerce dément    Détournement de foncier agricole et abus d'affluence : Hamel rejette toutes les accusations portées contre lui    ENVOI DE TROUPES DE L'ANP A L'ETRANGER : Laraba apporte des précisions    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le plan de surveillance tarde à être mis en place en Algérie
Publié dans El Watan le 26 - 01 - 2020

Suite aux recommandations de l'Oms, de nombreux pays ont déjà mis en place des mesures de prévention, en l'occurrence le dépistage des voyageurs pour éviter la propagation du virus, notamment dans les transports en commun et les aéroports, surtout les voyageurs en provenance de Chine et d'autres pays où des cas ont été confirmés.
A l'aéroport international d'Alger, rien n'indique cette alerte maximale lancée dans tous les aéroports du monde. Pourtant, l'Algérie accueille depuis des années de nombreuses personnes de nationalité chinoise dans le cadre de la coopération et un vol hebdomadaire d'Air Algérie ainsi que d'autres compagnies assurant le transit (Dubaï et Turquie) pour ces coopérants arrivent à l'aéroport d'Alger.
Selon des témoignages de voyageurs recueillis hier matin, tout semble être normal. Les premiers voyageurs arrivés en provenance d'Europe affirment n'avoir constaté aucun dispositif dédié au contrôle sanitaire ni des points d'inspection au niveau du hall des arrivées. Le dispositif de surveillance et de contrôle aux frontières a été pourtant activé depuis jeudi, selon le ministère de la Santé, de la Population et d la Réforme hospitalière.
Le directeur général de la prévention au ministère de la Santé, le Dr Fourar, avait indiqué que le dispositif de contrôle et de surveillance va être déclenché et les experts ont décidé de suivre quotidiennement l'évolution de ce virus tout en prenant en compte les décisions de l'OMS qui pourraient porter sur les restrictions aux voyageurs et autres mesures de prévention. Les recommandations de l'Oms sont tombées, mais sur le terrain rien n'est encore mis en place.
Le risque de mutation de ce virus et de sa propagation plus rapidement fait craindre le pire, selon les autorités sanitaires. «Le virus, qui se transmet par les voies respiratoires, pourrait muter et se propager plus facilement», a-t-on averti. Interrogé à ce sujet, le Pr Salim Nafti, pneumo-phtisiologue, ex-chef de service des maladies respiratoires au CHU Mustapha Bacha, affirme que des mesures de surveillance et de contrôle s'imposent le plus tôt possible. «Le contrôle aux frontières doit être évidemment renforcé et systématique pour identifier les sujets en état de fébrilité qui pourraient être porteurs du virus.
L'installation en urgence des caméras thermo-sensibles doit être faite en urgence comme l'indique l'OMS, surtout que notre pays a une coopération avec la Chine, le pays où le virus est apparu en décembre 2019 et que d'autres pays sont aujourd'hui touchés», a indiqué le Pr Nafti, qui signale que le comportement de ce virus n'est pas encore connu. «Il va être analysé au cours de cette épidémie. Il est jugé très virulent du fait qu'il provoque directement des pneumonies qui sont parfois difficiles à traiter lorsque les antibiotiques n'agissent pas.
Les malades sont en soins intensifs mais tout dépend de l'évolution de la pneumonie qui peut régresser ou non», a-t-il ajouté, tout en précisant que les malades chroniques, les enfants, les femmes enceintes sont plus exposés au risque d'être contaminés plus facilement. «La réceptivité du virus est plus facile chez ces personnes à risque», a-t-il dit. D'où l'intérêt de se protéger en mettant en place des mesures de prévention en dépistant les voyageurs.
Du côté d'Air Algérie, le chargé de communication, Amine Andalousi, affirme que des mesures de prévention ont été instaurées à bord de la liaison Alger-Pekin, selon les recommandations de l'Agence internationale de l'aviation civile (L'IATA) en étroite collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé, tout en rappelant qu'à l'heure actuelle, l'OMS ne recommande aucune restriction de voyage ou de commerce.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.