Ancien chargé de mission à la présidence: Laagab répond à ses détracteurs    Avant-projet de loi organique relative aux élections: Les assurances de la commission Laraba    Point de rupture ?    Les «zones d'ombre» sont-elles dans nos têtes ?    Pour booster la filière des agrumes à Misserghine: Vers l'exploitation des sources d'eau dans l'irrigation    Conseil de la FIFA: Les dessous de l'affaire Zetchi    Le génie du virus    Le confinement n'en n'est pas la seule cause: Cybercriminalité et violence contre les femmes et les enfants en hausse    Ils réclament le droit au logement et aux projets de développement: Les habitants de Tafraoui protestent    Ferdjioua: Le libraire Ferhat Kaoula n'est plus    L'opposition partagée    Le professeur Laraba présente sa copie    Le RND propose des amendements substantiels    Fin du débrayage, reprise du travail le 31 janvier    6 décès et 262 nouveaux cas en 24 heures    Le FMI prévoit un baril à 50 dollars en 2021    Tinhinane Laceb retrouvée morte    OL : Rudi Garcia calme le jeu pour Benzema    Programmes AADL en difficulté à l'Est : Les VRD traînent et les raccordements en attente à Guelma    Alejandro Gomez n'est plus un joueur de Bergame    Milan AC : Ibrahimovic a présenté ses excuses    La directrice des médias limogée    Le RND émet quelques réserves    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    Cafouillage paralysant    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    Sami Agli sonne l'alarme    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Les croissants    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hôpital Khaldi Abdelaziz de Tébessa : Le personnel s'insurge contre les conditions de travail
Publié dans El Watan le 04 - 03 - 2020

A l'entrée de l'hôpital «Mère et enfant» Khaldi Abdelaziz, deux grandes banderoles sont brandies, sur lesquelles on peut lire : «La santé du malade est une ligne rouge» et «On demande des solutions radicales».
Avant-hier, plus d'une cinquantaine de travailleurs entre médecins, sages-femmes et paramédicaux de l'hôpital Khaldi Abdelaziz ont marqué un arrêt de travail de plus deux heures pour protester contre les conditions de travail qualifiées de lamentables, a-t-on constaté.
Le personnel hospitalier crie son désarroi décidant d'aller plus loin si les autorités concernées et le ministère de la Santé ne trouvent pas une solution à leurs problèmes.
Un représentant des travailleurs de la section syndicale affiliée à l'UGTA nous a indiqué que «les conditions sanitaires rudimentaires font défaut dans cet hôpital considéré comme un pole médical dans la wilaya de Tébessa, notamment le manque criant d'équipements et de structures».
Les contestataires réclament l'ouverture d'un service des urgences pédiatriques pour prendre en charge les enfants et faire le bon diagnostic pour une bonne orientation des malades. «Si un enfant présentant une occlusion intestinale ou une appendicite n'est pas bien pris en charge, il pourrait mourir ou vivre avec des séquelles, et c'est pour cette raison qu'il est indispensable d'ouvrir ce service», a soutenu un médecin.
Un autre paramédical a ajouté : «Pour mettre un terme aux transferts des malades et des mamans vers Annaba ou autres, nous demandons l'ouverture d'un service de chirurgie pédiatrique.
Parfois une maman présentant des complications lors de l'accouchement meurt à mi-chemin».
L'on apprend que la direction de la santé devrait rencontrer les représentants du personnel de l'hôpital incessamment pour discuter de la situation qui y prévaut. Signalons que l'hôpital Khaldi reste le plus convoité par les malades même ceux des wilayas limitrophes. Néanmoins, il manque de gynécologues depuis le départ des deux spécialistes cubains.
Les sages-femmes ne sont pas en nombre suffisant, si l'on apprend que plus de cinquante admissions se font quotidiennement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.