Le gouvernement entretient le suspense    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Diego maradona s'èteint à 60 ans    "Les malades sont livrés à eux-mêmes"    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Les instructions de Djerad aux walis    L'hommage de Messi à Maradona    Victimes du terrorisme: la législation algérienne peut constituer une référence pour l'ONU    Autodétermination : les Sahraouis en ont assez d'attendre un "mirage" promis par l'ONU    Le président de l'ARAV présente ses condoléances à la famille du moudjahid Saïd Bouhadja    Importance de coordonner les efforts pour la protection des catégories vulnérables    L'ancien ministre Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Arabie saoudite : Khashoggi avait reçu des menaces avant sa mort, selon un ami    Conflit au Tigré : des émissaires africains vont tenter une médiation    Sport / préparation olympique : 34 athlètes perçoivent des subventions du MJS    Attaque contre une station saoudienne: l'Opep fermement attachée à la stabilité du marché pétrolier    Séisme à Skikda : l'Etat disposé à prendre toutes les mesures pour la prise en charge des sinistrés    PORT D'ANNABA : Exportation de 41000 tonnes de clinker vers Haïti et la République Dominicaine    KHENCHELA : Raccordement "prochain" de 450 foyers au réseau de gaz    MASCARA : Deux arrestations et saisie d'hallucinogènes    La RASD appelle l'UA à prendre des mesures plus fermes contre le Maroc    Ligue 1: USMA-ESS, un choc pour lancer la saison    FIFA Best : Les 5 nominés pour le titre d'entraineur de l'année    LDC : Le programme de ce mercredi    Un scooter propre et innovant    Yacine Mebarki Condamné à un an de prison    Numérisation en cours    «Nous jouerons le haut du tableau»    La FAF soutiendra le candidat sud-africain    Déjà en phase de modernisation    Des marchés couverts désertés par les commerçants et la clientèle    Vous parlez au nom de qui ?    Maïssa Bey sur les traces d'Amara Lakhous    Dans le Sud irakien, le narguilé, c'est l'affaire des ébénistes    Des mesures pour faire face à une situation d'urgence    Les banques publiques difficilement vendables    Renvoi du verdict au 8 décembre prochain    Liberté pour Yacine Mebarki    Le sujet qui fâche    Musée Public National des Antiquités d'Alger : Acquisition de nouvelles pièces archéologiques    Bouira: Assainissement du foncier industriel : 109 lots récupérés    Arabie saoudite : un site d'Aramco touché par un missile    Maroc-Sahara Occidental: «Une reprise des hostilités préméditée»    Pénurie de Lovenox: Le ministre accuse l'automédication    Tlemcen: Un projet pour sécuriser l'alimentation en eau    LA NATURE DU CIEL ET LE POIDS DU COUFFIN    Le tourisme grand perdant    Macron provoque la tempête !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Nous acceptons la critique et nous avons besoin de contre-pouvoir et de l'opposition»
Mohamed Saïd, ministre à la Communication et porte-parole officiel de la présidence
Publié dans El Watan le 22 - 04 - 2020

Intervenant lors d'une conférence de presse animée hier à Alger, le ministre conseiller à la Communication, porte-parole officiel de la Présidence, Mohamed Saïd, répond à nouveau sur la question de la liberté de la presse, l'emprisonnement des journalistes et le blocage des médias électroniques. Il estime que «le chef de l'Etat encourage la liberté de la presse». «Il y a un encouragement total de la liberté de la presse en Algérie.»
Le ministre conseiller à la Communication, porte-parole officiel de la Présidence, Mohamed Saïd, répond à nouveau sur la question de la liberté de la presse, l'emprisonnement des journalistes et le blocage des médias électroniques. Intervenant lors d'une conférence de presse animée, hier à Alger, il estime que «le chef de l'Etat encourage la liberté de la presse». «Il y a un encouragement total de la liberté de la presse en Algérie.
Il n'y a pas un Etat en Afrique et dans le monde arabe disposant de ce nombre de journaux, de presse électronique et de chaînes de télévision. Nous acceptons la critique et nous avons besoin de contre-pouvoir et de l'opposition», dit-il en réponse à une question sur les violations des libertés et la fermeture des champs politique et médiatique. Selon lui, «l'Etat de droit est en cours d'édification».
«Mais il y a des pratiques qui ne sont plus compatibles dans l'Etat de droit et des institutions. La liberté de la presse est soumise à trois conditions : la loi en vigueur, le respect de la déontologie en évitant de tomber dans l'insulte et le respect de la moralité publique. Les cas cités ont violé l'une des trois conditions. Ils redeviennent ainsi des citoyens soumis à la loi», sans répondre, toutefois, sur la fermeture des médias audiovisuels publics à l'opposition.
Par ailleurs, Mohamed Saïd annonce une nouvelle instruction du président Abdelmadjid Tebboune, adressée à l'ensemble des départements ministériels et des institutions de l'Etat, pour supprimer de leur jargon des expressions renvoyant «au culte de la personnalité». Dans cette instruction, explique-t-il, le chef de l'Etat demande de «cesser d'utiliser l'expression »sur orientations et sur instructions du président de la République''».
«Le Président ne demande pas à être sacralisé ou glorifié, mais de lui apporter un soutien solide», déclare le porte-parole de la Présidence. Il rappelle, dans ce sens, les propos de Abdelmadjid Tebboune tenus à l'occasion de son investiture en décembre dernier, en affirmant que «le culte de la personnalité est révolu dans l'Algérie nouvelle».
Pas de date pour la révision de la Constitution
Interrogé sur la date prévue pour la révision de la Constitution, l'orateur affirme : «Aucune date n'est arrêtée pour engager le débat autour de ce chantier.» «Les conditions sanitaires actuelles imposée par le Convid-19 ne permettent pas d'engager ce débat qui doit intéresser l'opinion publique.»
Revenant sur la gestion de cette crise due à la propagation du Covid-19, il précise que «la valeur des dons numéraires versés dans les comptes dédiés à la lutte contre le Covid-19 a atteint, jusqu'à lundi dernier, quelque 230 milliards de centimes et près de 1 million de dollars»
«Par souci de transparence et d'honnêteté dans l'Algérie nouvelle (…) je vous informe qu'une commission, composée du Croissant-Rouge algérien (CRA) et des représentants de la société civile, sera mise en place sous la supervision du Premier ministre, après la fin de cette pandémie.
Celle-ci aura pour mission de présenter des propositions au président de la République sur les modalités de distribution de ces dons à qui de droit, impactés par la pandémie», souligne-t-il.
«Pas d'endettement extérieur»
S'exprimant sur les conséquences de la chute des prix du pétrole sur le marché mondial, le conférencier rappelle la décision du chef de l'Etat qui écarte le recours à l'endettement extérieur. «Les mesures nécessaires pour faire face à la chute des prix du pétrole ont été prises lors du Conseil des ministres tenu il y a deux mois environ. Nous avons prévu cette crise et nous avons pris nos précautions», indique-t-il.
Et d'ajouter : «Dieu merci, nous maîtrisons toujours la crise. Nous espérons que le marché mondial (de pétrole) reprendra son souffle et que les prix remonteront aux niveaux qui soulagent et les producteurs et les consommateurs.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.