JS Kabylie : Yarichène récupère l'ordre d'expulsion de Cherif Mellal    Le dossier des hirakistes transféré à Sidi M'hamed    Sale temps pour les activistes politiques    Le Cnese se penche sur la question des brevets    Nouvelles attaques contre les sites de l'occupation marocaine    Guterres critique les divisions que connaît le monde    Aokas, ville morte    16 décès et 242 nouveaux cas    Garrido : "Le CRB est un club qui m'intéresse"    Nekkache et Raiah rejoignent le CS Sfax    Vers le retour de l'enseignement en présentiel    Lancement du ramassage du carton à Sétif    Les MAE arabes disent non    Nouvel appel à l'ONU pour une enquête internationale    7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi    Les dessous d'une flambée    Pour une commission de suivi des projets    Lancement de l'opération de retrait des ordres de versement de la 1re tranche au profit de 6 000 souscripteurs    Les Mondiaux de cross d'Australie reportés à 2023    Le Tunisien Kais Yaakoubi à la barre technique    LDC : Les résultats des matchs de mercredi    Le Bayern surclasse encore le Barça, un an après le 8-2    Formation de haut niveau    Installation du président de la cour de Saïda...    27 nouveaux départs de feu en 24h    En attendant le mutant...    Le Snapap menace d'une grève générale    Réouverture aujourd'hui    Une caravane de loisirs pour les enfants    Une Amérique plus que jamais guerrière    Privatisation : réflexion sur une solution pour Air Algérie    LA VIE D'APRES    Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19: Sept associations retenues par PNUD Algérie    La mal-gouvernance : quel coût pour la collectivité nationale?    «Plan destination Algérie»: Les attentes des professionnels du tourisme    Le chanteur Renaud et la machine à fabriquer de l'argent    Quand les élections locales s'annoncent par des batailles rangées chez les indus occupants du parti fln, ce patrimoine national immatériel    ÊTRE ET NE PAS ÊTRE ?    Benabderrahmane répond aux députés    L'ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique    Le président Saïed dénonce «une mafia qui gouverne la Tunisie»    Des dizaines de colons prennent d'assaut la mosquée sainte Al-Aqsa    6000 Souscripteurs à l'appel    La plaie béante de la classe politique    Tebboune décrète la Journée nationale de l'imam    Djamel Allam, un artiste irremplaçable    Omar Sy, producteur et acteur principal    Plus de 12,6 quintaux de kif traité saisis en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Constaté dans plusieurs communes : Le problème des coupures d'eau persiste
Publié dans El Watan le 21 - 10 - 2020

En dépit des assurances des responsables du secteur des ressources en eau quant au problème des coupures récurrentes, le problème d'approvisionnement des foyers en eau potable persiste. En effet, il a été constaté que plusieurs communes à travers la capitale ont enregistré ces derniers jours des coupures intempestives de l'alimentation en ce précieux liquide. Dans la plupart des cas, c'est durant les soirées que ces coupures surviennent.
«Depuis une semaine, l'eau ne coule plus dans mon robinet à partir de 22 heures. Nous sommes pris de court puisque nous n'avons pas de réserve d'eau ou citerne qui peuvent nous alimenter en cas de coupure impromptue», nous dira un habitant de Bordj El Bahri.
Dans la commune d'El Magharia, les habitants de la cité Ficou sont dépités par ces coupures jugées «abusives». «Pourquoi la Seaal ne communique plus au préalable sur ces coupures aléatoires. Depuis quelques semaines, aucun préavis n'est adressé aux ‘‘chers'' abonnées ?», s'interroge un locataire de la cité APEC-CNEP (Behidj Hocine). La situation constatée dans cette commune de la circonscription administrative de Hussein Dey n'est pas un cas isolé.
A l'image des communes du centre et de l'est de la capitale, celles de l'ouest algérois vivent la même situation. Dans les communes de Raïs Hamidou (ex-Pointe Pescade) et de Aïn Béniane, les habitants ont observé non seulement des coupures intempestives de l'eau potable, mais aussi un rationnement durant les heures de la distribution. «L'alimentation en eau dure 4 heures, et après plus rien. Nous sommes obligés de regagner nos foyers à partir de 16h pour faire le plein de réserve. Un autre problème de taille vient se greffer à cette contrainte.
Les habitants des étages supérieurs souffrent plus que ceux qui occupent les bas niveaux. A défaut de disposer de suppresseur chez eux, les habitants des 4e et 5e étages en reçoivent des quantités journalières insuffisantes», se désole un locataire de La Vigie. Il est à rappeler que la Seaal n'a plus communiqué sur les raisons de ces coupures depuis le 9 septembre dernier. «Dans le cadre de la sécurisation de l'alimentation en eau potable, la Seaal procède à des travaux qui engendrent parfois la suspension momentanée de l'alimentation en eau potable.
La Seaal prie ses clients de l'excuser des désagréments causés par ces suspensions et réaffirme son engagement à travailler pour améliorer la qualité du service offert à ses clients», écrit laconiquement la société de gestion sur son site web.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.