Elevage : un nouveau dispositif d'approvisionnement d'aliments de bétail    AADL 2 : plus de 63.000 souscripteurs dans 33 wilayas ont fait le choix du site    Sahara occidental : l'ONEC réitère son soutien à la lutte du peuple sahraoui    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur d'Italie en Algérie    Plus de peur que de mal pour Aribi    L'APN prend part à un workshop régional sur le rôle des Parlements arabes dans la protection des droits des personnes âgées    Electricité: l'ouverture du réseau national aux producteurs indépendants du solaire recommandée    Jeux olympiques et paralympiques: versement de subventions financières à neuf athlètes    Campagne de lancement de la culture de colza    Les eaux souterraines comme alternative    Le procès en appel d'Ould Abbas et Said Barkat reporté    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès d'Abdelkader Zoukh au 8 décembre    COMMUNIQUE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES : Le rôle néocolonial du Parlement européen dénoncé    Zelfani limogé    Le Mouloudia aurait pu faire mieux    Un groupe de laboratoires offre le PCR à 8 900 DA    ORAN : Opération de réhabilitation de la voie publique    Lueur d'espoir dans les hôpitaux    Ligue 1 : la JS Saoura et l'ES Sétif affichent déjà leurs ambitions    Real : Zidane donne des nouvelles d'Eden Hazard    Castex attendu à Alger    Deux syndicats appellent à la réouverture des frontières    Le Chabab à la conquête de l'Afrique    Guardiola fixe les nouvelles règles à Riyad Mahrez    Non, je préfère me taire...    Maradona, l'homme de la métamorphose    Le Mossad, Israël et la démocratie à géométrie vachement variable !    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    Recettes naturelles pour foncer la couleur de vos cheveux    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    La demande d'appel de Johnny Depp rejetée    L'Opep+ examine les différentes options    Covid-19 et pouvoirs de police : quelles limites ?    21 décès et 1 044 nouveaux cas    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    Les candidatures des groupes armés rejetées    Large mobilisation en France    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    Visa For Music, l'art de la résilience    Intégration de la musique de l'Ahaggar dans l'organologie universelle    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    Tiaret : 2322 logements attribués    Mostaganem : Les établissements scolaires manquent de moyens anti-Covid    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    LE DECOMPTE DES MORTS    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    L'impuissance de la communauté internationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Laiterie de Tiaret : Onze personnes sous contrôle judiciaire
Publié dans El Watan le 26 - 10 - 2020

Le magistrat instructeur près le tribunal de Tiaret a décidé de la mise sous contrôle judiciaire de 11 personnes, dont 5 cadres et 2 ex-directeurs de l'unité lait Sidi Khaled filiale du groupe Giplait, dans une affaire liée à la gestion des quotas de poudres de lait importées par l'ONIL pour le compte du groupe, et dont le ministère du commerce, qui soupçonnait des malversations, avait demandé des enquêtes à l'échelle de toutes les unités du pays.
La Gendarmerie nationale, qui avait ouvert une enquête, a finalement présenté les prévenus devant la justice pour situer les responsabilités et établir éventuellement les contrevenants aux lois et aux normes admises dans la fabrication d'un produit de base soutenu par l'Etat, le lait, qui charrie des retombées sociales de premier plan aux yeux du ministre.
L'enquête préliminaire concernait donc les quantités de poudre que le fabricant devait utiliser dans le litre de lait en sachet subventionné. La norme admise étant 103 grammes par litre alors qu'une analyse sur les quatre effectuées aurait décelé 90 grammes/litre.
Les détournements présumés concernent les années 2017, 2018 et 2019 alors que la polémique et les enquêtes interviennent en marge du hirak et instigué par le ministre du commerce. Selon nos sources, l'unité de Tiaret qui consomme jusqu'à 275 tonnes/mois de poudre de lait produisait jusqu'à plus de 3millions de litres par mois.
Le magistrat instructeur aurait exigé une expertise avant de poursuivre l'enquête qui risque de déboucher sur certains autres détails liés à la gestion de la ferme pilote d'état. Certaines indiscrétions font savoir que les produits destinés au bétail feraient l'objet de spéculations. On y reviendra.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.