Alejandro Gomez n'est plus un joueur de Bergame    Milan AC : Ibrahimovic a présenté ses excuses    La directrice des médias limogée    Le juge menace de "quitter son corps"    Cafouillage paralysant    L'automobile tente une "reprise" sur une pente raide    Intouchable Bouteflika jusqu'à quand?    L'ambassadrice de Turquie rend visite au Soir d'Algérie    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    Le RND émet quelques réserves    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    Le mystère des actionnaires    «Le Cameroun est sur la bonne voie»    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Les croissants    Racines grasses et tiges sèches, deux fois plus d'entretien !    Un élève agresse le directeur dans son bureau    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Autoroutes à étages et relance du système de régulation du trafic : Des projets réalisables ou simple effet d'annonce    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Sidi Naâmane : Une maison historique menace ruine    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    Djerad somme les Douanes à faire plus contre la corruption    LE BOUT DU FIL    Selon une étude menée par Sonelgaz- Covid-19 : le tabagisme, un important facteur de risque    La clé de tous les soucis    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    "On voit le bateau couler et on ne fait rien"    L'Etat attaché à la moralisation de l'action politique    "Une dérobade historiquement indigne"    Charfi répond aux «petits» partis    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rencontre entre les ministres des Affaires étrangères jordanien et israélien
AUTORITE PALESTINIENNE
Publié dans El Watan le 05 - 12 - 2020

Les ministres des Affaires étrangères jordanien, Aymane Safadi, et israélien, Gabi Ashkenazi, se sont rencontrés jeudi au pont Allenby (ou roi Hussein) reliant la Jordanie à la Cisjordanie occupée, a rapporté hier l'agence jordanienne Pétra, relayée par des médias.
La rencontre a pour objectif de relancer les négociations entre Israël et l'Autorité palestinienne interrompues depuis 2014. Elle intervient après une tournée du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, dans des pays arabes pour obtenir des soutiens en vue de trouver une issue au conflit qui l'oppose à l'Etat hébreu.
Le chef de la diplomatie du royaume hachémite a réitéré, devant son homologue israélien, la position de Amman selon laquelle la création d'un Etat palestinien indépendant est essentielle pour mettre fin au conflit israélo-palestinien. «Il n'y a pas d'alternative à la solution à deux Etats», israélien et palestinien, a-t-il déclaré. Et d'ajouter : «Il est nécessaire de retourner à la table des négociations (…) pour trouver un règlement sur la base d'une telle solution.»
Vendredi, le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a appelé les Palestiniens à revenir à la table des négociations, dans une vidéo diffusée sur la page Facebook du bureau de coordination des activités israéliennes dans les Territoires palestiniens (Cogat). S'adressant au «public palestinien et à sa direction», il les a appelés à ne pas «rester tournés vers le passé. Le Moyen-Orient change, il est dans votre intérêt de revenir négocier».
Les Palestiniens ont annoncé en novembre la reprise de la coordination avec Israël, stoppée en mai en raison du projet israélien d'annexer, conformément à un plan de règlement américain, des pans de la Cisjordanie, un territoire palestinien occupé depuis 1967. Israël a suspendu ce projet après un accord de normalisation des relations signé en septembre avec les Emirats arabes unis.
Le plan proposé par l'administration de Donald Trump en janvier a été salué par Israël, mais rejeté par les Palestiniens. Il prévoit la reconnaissance de Jérusalem comme «capitale indivisible» d'Israël. Les Palestiniens souhaitent faire de Jérusalem-Est, occupée et annexée par Israël, la capitale de l'Etat auquel ils aspirent. Les Palestiniens ont coupé les ponts avec l'administration Trump et espèrent désormais de meilleures relations avec le président américain élu, Joe Biden. La Jordanie a signé la paix avec Israël en 1994. Elle a menacé en mai de reconsidérer ses relations avec l'Etat hébreu s'il allait de l'avant dans ses plans d'annexion en Cisjordanie.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.