Inter Milan-Milan AC : Les compositions d'équipes    Ligne ferroviaire Saïda-Tiaret-Tissemsilt : Le projet sera-t-il livré cette année ?    Belmadi s'exprime sur l'avenir de Guardiola avec Man City    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 10ème journée    Charfi répond aux «petits» partis    Attar insiste sur le développement de la pétrochimie    La première session du Cnes «nouveau» se tiendra en février    Aït Ali rencontre les représentants de la filière    Inquiétudes sur l'offre et le prix des viandes    La patrie d'Armstrong et la dignité des peuples : un challenge existentiel    L'Afrique du Sud appelle Biden à annuler la décision de Trump    Rome attend du Caire une collaboration "complète"    Revoilà les manifestations du pain au Soudan    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Huit activistes condamnés à 10 000 DA d'amende    Le ministre de l'Enseignement supérieur chahuté par les étudiants    Report du procès en appel de Zoukh au 6 février    Leknaoui à la rescousse    Isla de retour, forfait de Rebiai    L'Entente face au révélateur Médéen    La rue assaillie par les mécontents    Faible mobilisation des travailleurs    Un mort et trois blessés    "Le rapport Stora est loin de la réalité"    Des gargotes pour les haltes solitaires    Lupin ou la consécration des séries télévisées européennes    Dans un mur de la chapelle, le message attendait depuis 165 ans    Mesures à l'encontre des coupables    Mémoires sur le mouvement syndical algérien    Le monde en bref...    MO Béjaïa : L'ère Karouf a commencé    Des figures historiques oubliées par l'école de la République    Jean-Philippe Ould Aoudia : Mémoire, vérité et réconciliation    CNAS Alger : Appel à la déclaration annuelle des salaires (DAS 2020)    Paroles d'un porte-parole    Culture : Le sociologue Liess Boukraa s'est éteint    Hadjer Ben Boubakeur. Chercheuse en musicologie : «C'était risqué pour le régime algérien de contrecarrer la musique hirakiste»    ANSEJ, JEUNES, EMPLOIS ET PERIMETRES POIGNANTS    «Salaire dérisoire» et «prime Covid-19 non perçue»: Protestation des communaux devant le siège de l'APC    Football - Ligue 1: Duels des extrêmes à Tlemcen et Alger    Constantine: 20 policiers morts du Covid-19 dans la région Est    Examens nationaux: Près de 2 millions d'élèves inscrits via la plateforme du ministère de l'Education    Des histoires à raconter    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    258 nouveaux caset 3 décès en 24 heures    Le nouveau directeur de l'éducation installé    La justice se déjuge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Js kabylie : Mellal parle des objectifs du club
Publié dans El Watan le 05 - 12 - 2020

Le président de la JS Kabylie, Chérif Mellal, prédit une bonne saison pour son équipe qui jouera sur trois fronts, soulignant que son club aura son mot à dire. «Nous avons un bon groupe. Il nous reste encore 37 matchs à disputer. Le bilan ce sera à la fin de la phase aller. Je n'aime pas les défaites moi aussi, mais nous devons être fair-play et accepter l'issue d'une rencontre de football», a t-il indiqué, hier matin lors de l'émission «Magazine du foot» de la radio Chaîne 2.
Le patron de la formation kabyle est revenu également sur le départ du staff technique tunisien et de Mourad Karouf, la nomination de Youcef Bouzidi, l'affaire Juma, les objectifs du club et autres points relatifs à la situation financière de la JSK. «Zelfani qui a résilié son contrat a pris un milliard quatre cent millions depuis sa nomination. Son adjoint Fakhri qui a eu 5 mois de salaire et qu'on a voulu garder a manifesté son désir de partir.
Karouf est un enfant du club, on s'est mis d'accord pour une séparation à l'amiable pour des raisons que je garde pour moi. Les portes de la JSK lui sont ouvertes à tout moment. Youcef Bouzidi avec qui j'ai gardé contact après avoir sauvé le club de la relégation en 2018 était intéressé et prêt à travailler avec nous. Il a débuté le travail avant même de signer de contrat.
Chacun de nous a posé ses conditions. Il est l'home de la situation. Nous avons une très bonne équipe et on sera meilleurs à l'avenir. Il n'y a pas de crise à la JSK, je suis optimiste pour la suite du parcours», a ajouté Mellal. Sur le cas de l'attaquant kényan qui n'a pas encore rejoint ses coéquipiers, Chérif Mellal qui s'en remet à la FIFA n'a pas jugé utile de polémiquer, se contentant de préciser que le joueur a perçu plus de 11 salaires et que son contrat n'a pas été résilié. A une question relative à la santé financière du club, il a révélé que l'abaissement des indemnités salariales des joueurs, cette année, a fait gagner au club 1 milliard de centimes/mois.
D'autre part, Mellal a réitéré les revendications de la JSK concernant la régularisation des droits TV de l'année dernière ainsi que les 50% des frais de déplacement lors de la Coupe de la CAF, soit 2 milliards, non versés à ce jour. En plus de ses sponsors, poursuit-il, «la direction de la JSK a pensé à l'autofinancement en ouvrant en Algérie et à l'étranger des boutiques pour la vente de ses produits au logo du club et l'ouverture de cercles en partenariat avec ses sponsors, Ifri et Soummam, pour une rentrée d'argent supplémentaire.
On n'acceptera jamais de vendre à une entreprise publique la JSK qui est un symbole», a-t-il commenté. Pour ce qui est du centre de formation de la JSK, il a résumé : «On a eu l'autorisation pour débuter les travaux. La piste a été bitumée par l'APC de Tizi Ouzou. Le patron de Cevital s'est engagé pour sa concrétisation. Le seul problème concerne l'hectare en plus sur l'assiette du projet dont on nous demande le versement annuel de 8 millions de DA, chose que nous avons refusée. La JSK peut vivre avec l'apport de ses sponsors et de son public». Le nouveau stade de 50 000 places ? «Je ne crois pas qu'il puisse être livré un jour après les péripéties de ces dernières années. On a toujours milité pour sa baptisation au nom de Matoub Lounès.
Le stade du 1er Novembre n'est pas homologué pour la Coupe de la CAF, on aurait souhaité que le projet soit prêt pour cette année après les multiples délais avancés.» Par ailleurs, Chérif Mellal a annoncé la préparation d'un hommage à l'ancien entraîneur polonais, Stefan Ziwotko.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.