Ligue 1 : victoire l'ES Sétif devant la JS Kabylie (1-0)    [Vidéo]Grandiose manifestation malgré le jeûne et la pluie    Khenchela: décès du moudjahid Mohamed Tahar Bouchareb    Le MJS rassure les sportifs d'élite pour leur avenir professionnel, après la reconversion    Parution du roman d'épouvante "Fayla", de Abdelmoaiz Farhi    Maladies chroniques: appel au respect des recommandations médicales durant le Ramadhan    FAT: Décès de l'ancien DTN, Mohamed Bouchabou    Covid-19: au moins 2.987.891 morts dans le monde    Ligue 2 (12e j): le derby JSMB-MOB à l'affiche    Sétif: accélérer la cadence des travaux d'aménagement externes du pôle urbain de Tinar    Algérie-Liban: renforcer la coopération dans le domaine de l'enseignement supérieur    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'armée marocaine    La ligue arabe avertit contre les plans coloniaux qui menacent la Mosquée d'Al-Aqsa    L'UNESCO adopte une nouvelle résolution sur les mesures sionistes à El Qods    Des pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu'à samedi    Le CN prend part au lancement de la stratégie régionale de l'OIM pour la région MENA (2020-2024)    Le musée national des Beaux-arts célèbre le mois du patrimoine    L'AARC s'investit dans l'initiation des enfants aux arts    Real : l'avenir de Benzema serait lui aussi scellé    Amara s'engage à de "profondes réformes"    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Coup dur pour le processus de paix d'Alger    Amara, un plébiscite et des promesses    Le gouvernement français «regrette»...    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    Tous les indicateurs sont en hausse    Tension persistante dans l'éducation    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Ces partis à candidats «extra-muros»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Est-ce une nouvelle crise ?    La grève s'étend    Nomination des chefs de sûreté    Des partis à la recherche de candidats    Abu Rudeineh appelle la communauté internationale à agir    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Skikda… Bariq 21 lance Green Farm
Publié dans El Watan le 04 - 03 - 2021

Localisé dans la zone humide Guerbès-Sanhadja, le projet impliquera des habitants dans la préservation de leur propre région, sujette à des agressions.
Ayant déjà réalisé un projet intégré pour la production de la tomate bio séchée «décarbonisée» en partenariat avec le programme des Nations unies pour le développement (PNUD), l'association Bariq 21, pour la promotion des énergies renouvelables, s'attelle déjà à mener à bien son second projet «Green-farm» ou la ferme verte.
«C'est un projet intégré soutenu par le PNUD qui vise, entre autres, à promouvoir l'utilisation des énergies propres dans l'irrigation, contribuer à la promotion de l'écotourisme communautaire et durable et à la conservation de la biodiversité tout en générant des revenus pour les habitants», dira Mohamed Tabbouche, président de Bariq 21. Localisé dans la zone humide Guerbès-Sanhadja, dans la daïra de Ben Azzouz, à l'est de Skikda, le projet, qui se veut pédagogique, impliquera trois exploitants des pâturages.
«Ce choix a été dicté par notre volonté d'impliquer les habitants de la zone dans la préservation de leur propre région, sujette, il est vrai, à des agressions. L'implication de ces trois agriculteurs qui nous accompagneront dans ce projet servira certainement de modèle aux autres exploitants agricoles qui vivent, dans et de la zone humide», poursuit notre interlocuteur. D'autres fermes suivront cet exemple vu sa rentabilité économique et son impact sur la diversification des cultures dans cette région, focalisée sur la culture de la pastèque et de la tomate industrielle, chose qui, selon M. Tabbouch «fragilise et affecte cette zone humide par les atteintes dues au défrichage, la déforestation et l'utilisation abusive des eaux de lacs».
Formation
Les trois exploitants déjà retenus dans le cadre de ce projet disposeront d'une formation préalable qui les sensibilisera quant aux bienfaits des bonnes pratiques écologiques et l'utilité du recours à la culture bio. Ils disposeront à titre gracieux d'un système d'irrigation économique et respectueux de l'environnement à travers l'installation des systèmes d'irrigation assurés par des pompes solaires, ainsi que d'un système de goutte-à-goutte.
Néanmoins, les initiateurs du projet prévoient déjà d'accompagner ces agriculteurs en veillant à assurer un contrôle permanent des opérations d'irrigation, qui sera assuré par deux énergéticiens experts externes, le laboratoire régional de contrôle de l'université de Skikda et du centre de développement des énergies renouvelables CDER. Abordant d'autres détails relatifs au projet, M. Tabbouche tiendra à relever que le projet dans sa globalité tourne autour des trois agriculteurs et de leurs familles. «Tout l'équipement qui sera mis en service pour mener à bien ce projet sera accordé à ces agriculteurs», notera-t-il.
Et d'ajouter : «Pour accompagner le projet Green Farm et garantir sa réussite, l'association a bénéficié d'un programmede formation à destination des jeunes adhérents. En plus de notre rencontre avec Dr Smail Semaoui qui a assuré le volet relatif aux énergies renouvelables, on a déjà eu à assister à une formation en leader shipping et travail de groupe. Nos jeunes adhérents auront dans les semaines à venir à assister à d'autres formations en agriculture biologique dispensée par une enseignante de l'Ecole nationale supérieure d'agronomie d'El Harrach, une formation en écotourisme durable qui sera assurée par des enseignants de l'école nationale supérieure de l'Aurassi et une formation en management vert et gestion de projets».
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.