LNFA: les nouveaux statuts amendés par l'assemblée générale    Levée des réserves sur le navire Tinziren bloqué en Espagne    L'approche globale de l'Algérie    Le Front marocain de soutien à la Palestine prépare un plan d'action contre la normalisation    Sahara occidental: "L'UE ne doit plus se laisser faire chanter par le Maroc"    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de deux nouveaux ambassadeurs    La formation des journalistes des organes de presse, une "nécessité impérieuse"    Tayeb Zitouni appelle à la contribution de la construction d'une économie forte    Incendie à la raffinerie de Skikda : une enquête diligentée pour identifier les causes    Pétrole: l'OPEP+ adoptera le choix approprié qui consacrera le principe de prudence    Poursuivre l'opération d'assainissement du foncier agricole et de récupération des surfaces non exploitées    «La réforme du professionnalisme vise à élever le niveau du football algérien»    Un Pass sanitaire pour les voyageurs par bateau    Chutes des premières neiges sur les cimes de Chréa    SIDA: les efforts de l'Algérie dans la prise en charge des malades salués    Accompagnement psychologique et insertion sociale des sans-abris    La 8e édition en décembre à Mostaganem    Skikda: décès d'une victime de l'incendie de la raffinerie de pétrole    Le poids potentiel de la diaspora algérienne dans l'élection présidentielle française 2022    Chlef : Le nouveau parc industriel prêt à accueillir les investisseurs    Intempéries : Eboulements rocheux sur les routes à Mostaganem et à Ténès    Le jeu des alliances a bien commencé    Coupe Arabe : Une entrée en matière réussie pour les Verts face au Soudan    Grosses manœuvres contre l'Algérie    Les engagements du ministre de la Poste et des Télécommunications    Le FLN conserve son leadership, percée des indépendants    Le Collectif des Algériens établis en France presse l'ONU à agir    Lionel Messi couronné une 7e fois    Mahrez négocie sa prolongation    Et Kouffi envoya la JSK au paradis !    Semaine du court métrage    Quatre projets de loi en préparation    L'agence Cnas d'Alger ouverte les samedis    JSK- Royal Leopards reporté en raison de la pandémie    "Nous serons prêts pour les JM-2022 !"    Une quarantaine de périmètres agricoles raccordés au réseau d'électrification    La grève nationale cyclique maintenue    La mairie d'Oran change de couleur    La médiation internationale met la pression    Une exposition à Paris, célébrant Mohammed Dib    En rang serré    Adrar: Un écrivain autrichien au lycée Moulay Touhami Ghitaoui    Vers la révision des textes juridiques    Les indépendants exigent une enquête    Jbaliqs ouadjmatou en concert    Carte blanche à Islem Gueroui    Quand Annaba s'associe avec Oman    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Port de Annaba : Un bateau de 33 000 tonnes de blé tendre canadien refoulé
Publié dans El Watan le 02 - 06 - 2021

Plus de 33 000 tonnes de blé tendre avarié ont été refoulées, hier, par la direction de contrôle de la qualité de Annaba. En provenance du Canada, cette cargaison est arrivée à bord du Sumatra, un navire battant pavillon portugais. Il est actuellement bloqué par les services des Douanes algériennes pour des garanties financières que le fournisseur étranger doit assumer. Le client national est l'Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC). Une enquête a été ouverte pour déterminer les responsabilités.
Du côté de la direction du contrôle de la qualité de Annaba, la décision du refoulement est confirmée. «Effectivement, nous avons décidé de refouler cette cargaison de blé tendre pour un problème de qualité. Nous nous sommes basés sur le rapport de l'expert de l'OAIC qui a déterminé l'avarie de ce blé tendre canadien», nous a-t-on expliqué. Contacté, Ali Boulaaras, le chargé de la communication à la direction de l'Entreprise portuaire de Annaba, confirme et explique : «En tant qu'entreprise portuaire, nous ne sommes pas concernés par ce problème. Cependant, nous attendons que les procédures douanières s'achèvent pour la libération de notre quai qu'il occupe depuis le 26 avril dernier.»
Mais pourquoi le problème de la qualité du blé importé par Algérie est récurrent ? En décembre 2020, une enquête a été déclenchée par la Gendarmerie nationale au lendemain de l'importation, à partir de la Lituanie, de plus de 30 000 tonnes de blé tendre impropre à la consommation. Le directeur général de l'OAIC a été immédiatement limogé, même s'il avait engagé, le 8 novembre 2020, soit un mois avant, une nouvelle entreprise de certification AmSpec Group.
De nationalité américaine, cette dernière avait remplacé celle suisse – SGS – sous contrat de contrôle et de surveillance des importations de céréales et de légumineuses avec l'OAIC depuis 2016. En engageant la nouvelle entreprise de certification, AmSpec Group, dont la durée de la prestation est de deux années, selon les termes de ce contrat, l'OAIC voulait s'assurer de la qualité de son blé et autres légumineuses à partir du port de provenance avant leur arrivée en Algérie.
En octobre 2020, Africa Intelligence a divulgué, dans son édition électronique du 13 octobre 2020, les termes de ce contrat entre l'OAIC et AmSpec Group. Il y est indiqué : «Ce marché concerne l'embarquement des marchandises pour une durée de deux ans et un coût de 0,48 dollar par tonne. Ce prix est moindre que celui facturé par SGS depuis 2018, qui s'élevait à 0,55 dollar. L'Etat algérien, fortement dépendant des importations de céréales, notamment de blé, est dans une logique de réduction des prix d'importation en raison des difficultés économiques que traverse le pays à la suite de la chute des cours du pétrole.»
Le recours à AmSpec – implantée dans tous les grands ports céréaliers américains – pourrait faciliter les importations de blé en provenance des Etats-Unis et du Canada. Rappelons qu'au même port de Annaba, Kotor, un navire français battant pavillon St Vincent, décharge actuellement une cargaison de plus de 30 000 tonnes de blé tendre dont le client est l'OAIC.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.