Tebboune présente ses condoléances    Le patron du groupe Ennahar Anis Rahmani condamné à 10 ans de prison ferme    Déclaration de politique générale du Gouvernement: renforcer les capacités du système national de défense    Engagement à appliquer les directives du Président afin de mettre les collectivités locales au service du citoyen    Arkab participe à Vienne à la 66éme Conférence générale de l'AIEA    Sahara occidental : le Front Polisario salue la position "de principe et historique" du Mozambique    L'Algérie soutient la candidature de la Palestine pour devenir le 194ème Etat membre de l'ONU    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Real : Valverde a dit non au PSG    Pour Dani Alves, Ronaldo ne peut pas atteindre Messi    Lancement du 6e Recensement général de la population et de l'habitat    L'Algérie apporte son soutien    Lamamra s'entretient avec son homologue chinois    Pluies orageuses et chutes de grêle sur plusieurs wilayas à partir de ce dimanche    Rencontre gouvernement-walis: la mission des collectivités locales pour redynamiser l'investissement au centre des travaux du 2e atelier    Algérie-Mauritanie: Signature d'un protocole dans le domaine de la pêche et de l'économie maritime    Gouvernement-walis: Les nouvelles instructions de Tebboune    Equipe nationale: Des Verts à deux visages    Lettre dans un ballon !    Ligue 2 amateur: C'est reparti pour un long exercice    Un mois et demi après la visite de Macron: La Première ministre française attendue les 8 et 9 octobre à Alger    Les mirages du sucre et du lait    Affiner les indicateurs sociaux et économiques: Le recensement général débute aujourd'hui    Naufrage au large de la Syrie : le bilan grimpe à 90 morts    Contradictions ?    À l'épreuve du terrain    La tuile pour Maignan    Inculquer aux jeunes les valeurs de l'olympisme    Boudina termine 7e    Cuba élu à la présidence du Groupe des 77 et de la Chine en 2023    L'Algérie à pas sûrs...    Cette Dame force l'admiration    Ce que dira Benabderrahmane à l'APN    Quatre dealers arrêtés    21 cadres municipaux sous enquête    Le juteux marché des enseignants    219 Commissions rogatoires émises    La moudjahida Zineb El Mili n'est plus    Les massacres du 17 octobre 1961 en débat    Tentation et faux-semblant    Ain Defla: la pièce théâtrale "Hna ou Lhih" au festival de Mostaganem    CNAL: le projet de loi sur le statut de l'artiste "prêt en 2023"    Tizi-Ouzou/Elections communales: l'amélioration du cadre de vie, une priorité pour "Tasqamut N'Ussirem"    Saisie de quantités importantes de cigarettes dans les wilayas d'El Oued et d'Illizi    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    Kamel Aoun n'est plus    Gestion des collectivités locales : va-t-on vers de nouveaux réflexes ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Entre la logique du pire et les candidats du chaos
TIRAILLEMENTS AUTOUR DU CHOIX DU P/APC DE SOUK AHRAS
Publié dans El Watan le 07 - 12 - 2021

amais de mémoire des plus avisés des observateurs, le choix des candidats au poste de P/APC de la commune de Souk Ahras n'a connu autant de gêne et d'embarras de la part d'une composante d'élus, plutôt frêle et vulnérable à plus d'un égard.
Avec ses 10 élus, Takattol El Mostakbal a connu dès les premiers jours une première défection de la part d'un élu aux ambitions démesurées et qui semble totalement rassuré par la faiblesse de la formation qui l'a hissé au rang d'élu.
Parti chercher alliance auprès des autres partis avec d'autres transfuges, le groupe vainqueur risque, de ce fait, de basculer vers la figuration au gré des concessions consenties pour la présidence de l'APW.
Avec ses 8 élus, le FLN se refuse toute candidature qui sortirait du carcan préétabli sur une logique d'allégeance et de docilité excessive. Là aussi, la répartition des tâches au sein de l'instance wilayale risque de peser de tout son poids sur les arrangements partisans pressentis à l'APC. Takattol El Mostakbal est le premier groupe qui porterait sur son dos la responsabilité morale du chaos certain de la commune de Souk Ahras.
Voici un aveu apporté par ses propres sympathisants : «Nous avons cru aux orientations nationales de cette formation politique qui semblait privilégier le renouveau avec une touche nationaliste et rassembleuse.
Grande a été notre désaffection quand nous avons appris que ses élus encouragent sous le prétexte de l'APW les pires des candidats au poste de maire de la ville».
Quand ces trois groupes distincts se refusent un choix censé, loin des quatre noms en lice, le pire est à attendre dans les prochaines heures.
L'absence d'un consensus autour de la répartition des vices présidences et des commissions, conjuguée avec les tiraillements présents à l'APW est en train de paver le chemin devant d'autres choix extrêmes notamment avec les huit élus réunis du RND et du FAN.
Ces derniers sont sollicités au même titre que les autres afin d'assurer une place au-devant de la scène où l'altruisme et les idéaux sont loin des calculs. C'est encore une militante d'un parti politique qui nous a fait le constat suivant : «Nous appréhendons les mauvaises surprises dans les heures qui viennent et nos craintes quant au choix du premier magistrat de la ville risquent de devenir réalité.
Il n'est pas osé de déclarer tout haut que les candidats les plus en vue ne remplissent aucune condition d'éligibilité à ce poste. Nous irons droit vers des clivages et une gestion chaotique des affaires de la cité. Je me base dans ces propos sur des données palpables et des antécédents accablants pour une partie des 32 élus de l'APC».
Les partis politiques et autres relais associatifs et mercantiles font semblant d'adhérer aux nouvelles options de l'Etat au point où les assemblées élues offrent dans le meilleur des cas une coquille vide.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.