Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Farsia et Houza    JM-Oran-2022/ Boxe (tirage au sort) : les Algériens fixés sur leurs adversaires    Le nouveau code administratif assure plus de souplesse dans l'application des décisions de justice    Le parti "Jil Jadid" tient son 2e congrès national    Arrivée du vice-président turc Fuat Oktay    Championnat national de natation du personnel de l'administration pénitentiaire: Mourad Kessab et Meroua Mahieddine sacrés    JM Oran-2022: Oran vit au rythme des journées nationales du théâtre de rue    Maroc/Espagne : appels à une enquête indépendante après le drame migratoire de Melilla    Manchester City va frapper un joli coup avec Kalvin Phillips    Les Douanes lancent une campagne de sensibilisation aux dangers de la drogue    JM Oran-2022/Cérémonie: que la fête commence    JM-Oran-2022 : la lutte algérienne ambitionne de faire mieux que la précédente édition à Tarragone    Lamamra reçoit à Oran le SG de l'Union pour la Méditerranée    Le Milan AC cherche à recruter Hakim Ziyech    Canicule annoncée, dimanche et lundi, sur des wilayas de l'Est du pays    Port d'Alger: hausse de 18% des conteneurs à l'export durant le 1er trimestre 2022    JM-Oran-2022: 21 artistes participent à l'édition spéciale du Festival de la chanson du Raï à Oran    22e Festival culturel européen : le duo portugais,"Senza" enchante le public algérois    Des rêves et des tabous    Hommage à Shirine Abou Aklah    Covid-19: Du nouveau pour les billets non utilisés d'Air Algérie    El Tarf: Les maires achèvent leur cycle de formation    Tlemcen: Mouton de l'Aïd : tout le monde se plaint!    Les communes dispensées de la gestion des écoles    L'UGCAA sensibilise à J-1 des Jeux méditerranéens: Des brigades mobiles pour le contrôle des taxis et des bus    La corruption, la triche et la lèche    Tebboune inaugure plusieurs projets à Oran: Levée définitive des obstacles bureaucratiques    L'Ukraine et les limites de l'Union européenne    Sur les traces de la nostalgie olympique    Enjeux politiques et économiques    La radieuse sur son 31    Le FMI doit tenir compte de l'impact social des réformes    Les économies africaines gardent leur optimisme    «Je ne pardonnerai à personne»    Le Code d'investissement adopté ce lundi    Honneur aux jeunes compétences    La sécurité sera au rendez-vous    Plan de circulation spécial et du cinéma partout...    Sortie de 6 promotions    «C'est un des leviers de la souveraineté nationale!»    Un potentiel mal exploité    Deux festivals et deux salons du livre    «Il faut revenir à la formation»    Cinéma à l'affiche    Sortie de 8 promotions des officiers de la Gendarmerie nationale à l'ESGN de Zeralda    Notre mère l'Afrique !    Bons mots et cruelles vérités    Tebboune installe le Conseil supérieur de la jeunesse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Carences dans le transport scolaire àIghram
Bejaia : les autres articles
Publié dans El Watan le 22 - 11 - 2010

Le problème du transport scolaire se pose avec acuité dans la commune d'Ighram, à fortiori pour les lycéens scolarisés dans les différents établissements d'Akbou.
Le parc roulant, très limité, de l'APC ne permet, en effet, d'assurer le ramassage scolaire que pour un petit nombre d'élèves issus de nombreux villages.«En dépit d'une récente acquisition de deux bus, dont un nous a été offert dans le cadre d'une opération initiée par le ministère de la de solidarité nationale, nos moyens demeurent très limités pour pouvoir résoudre ce problème», nous dira Mr Ibaliden, le P/APC d'Ighram. Résultat des courses: seules les filles des secteurs desservis bénéficient du ramassage scolaire.
Quant aux autres, tous les autres, ils se débrouillent comme ils peuvent en empruntant les navettes de transport public. Les parents d'élèves qui ont vainement interpellé les pouvoirs publics à plusieurs reprises, sont outrés par cette situation qui les pénalise autant que leur progéniture. «La somme d'efforts demandée à nos enfants est incompatible avec une scolarité normale. Cela, en sus de la charge pécuniaire supportée par les parents et qui pousse certains, parmi les plus pauvres, à mettre un terme au cursus scolaire de leurs enfants», fulmine un parent d'élève de Taslent, l'un des villages non desservis par le transport scolaire.
Pour les responsables de la municipalité, la solution à ce problème qui dure depuis des années réside dans la construction d'un lycée à Ighram. Hélas, les doléances allant dans le sens de la concrétisation d'un tel projet et adressées à qui de droit ont, d'après l'édile, essuyé une fin de non recevoir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.