Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    L'avocat de Blida libéré hier    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    Les flammes de la passion    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Une conférence sur le parler jijélien    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    Real - Zidane : "On a marqué un but à l'extérieur, ce qui est très important"    Sans diagnostic point de remède !    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Contrôle des véhicules
Défaillance technique des agences
Publié dans El Watan le 14 - 11 - 2005

Le contrôle technique des véhicules ne se fait pas de façon appropriée. C'est du moins ce qu'a estimé aussi le ministre des Transports, Mohamed Maghlaoui, hier, lors de l'inauguration du 1er Salon international du contrôle automobile et de la prévention routière (SICTA), organisé du 13 au 17 de ce mois par XMedia au Palais des expositions, les Pins Maritimes, Alger, et selon lequel « le moment est venu pour contrôler des contrôleurs ».
« Je ne suis pas sûr que tout le monde joue le jeu », a-t-il dit, estimant que « le contrôle de certaines agences ne reflète pas la réalité ». Le ministre a relevé « les grands écarts statistiques » émanant des différentes stations de contrôle. « Une station donne à titre d'exemple un taux de 2% de rejet de gaz et une autre 8% sur le même véhicule », a-t-il lancé aux opérateurs chargés du contrôle. M. Meghlaoui relèvera en fait « le laxisme » de certaines agences dans leurs opérations de contrôle non sans omettre de proférer des menaces de sanction à l'endroit des agences défaillantes. C'est ainsi que pour mettre fin à cette attitude, le ministre a préconisé la création d'un logiciel mentionnant les résultats techniques de contrôle à reporter sur les documents écrits et « qui doivent refléter la réalité » du véhicule expertisé. A ce titre, M. Meghlaoui a chargé l'Etablissement national du contrôle technique automobile (ENACTA) d'engager une opération de mise à jour des logiciels pour les prélèvements automatiques des données depuis les appareils jusqu'aux documents délivrés aux automobilistes. En clair, pour le ministre, « il faut que techniquement on soit assuré que les documents délivrés par les agences de contrôle reflètent la réalité ». « Il faut que le transfert des informations qui sont prélevées par les appareils soit traduit par le logiciel sur le document délivré », a-t-il ajouté. Par ailleurs, M. Meghlaoui a révélé que l'opération de contrôle pour la catégorie des véhicules de 15 à 20 ans débutera dès le 1er décembre prochain. Près de 120 agences de contrôle, dont 22 étatiques, se chargeront de cette opération. Le ministre des Transports a souligné, par ailleurs, qu'un premier quota de 700 000 véhicules de 20 ans et plus a subi le contrôle technique depuis le lancement de cette opération, en avril 2005. Cela étant, réunissant les professionnels de la prévention de la route, le 1er SICTA se fixe comme principaux objectifs la sensibilisation des citoyens au danger de la route, la promotion des moyens de sécurité et de prévention et la vulgarisation du contrôle technique automobile, mais aussi la création d'une synergie de lutte contre les accidents de la route.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.