Automobile : L'octroi des premiers agréments reporté    Real - Perez : "La lettre de Zidane ? Il ne l'a pas écrite. Ce n'est pas lui"    Real : Florentino Perez évoque le cas Raphaël Varane    Espagne : Morata ne supporte plus cette situation    L'engagement de l'Algérie à faire face aux défis sécuritaires réitéré    Baccalauréat: Fin des épreuves dans une ambiance d'optimisme    Joint-ventures: l'Algérie a toutes les chances d'attirer les investissements étrangers    Berlin 2 loue la volonté de l'Algérie de partager son expérience de réconciliation avec la Libye    Le ministère de la Santé élabore un guide de prise en charge post Covid-19    L'invasion du Sahara occidental par le Maroc met en péril la sécurité dans la région et en Europe    Le Covid-19 fait au moins 3.893.974 morts dans le monde    L'instrument de ratification du Traité portant création de l'Agence africaine du médicament déposé    Election: la législature débute "de plein droit" le 15e jour suivant la date de proclamation des résultats    Véhicules électriques: Chitour appelle à un assouplissement des taxes    USM Bel Abbès : Slimani croit au maintien    Législatives: les universitaires représentent 67,32 % de la nouvelle composante de l'APN    L'usage de la langue anglaise renforcé    Mechichi campe sur ses positions    «Modric reste la force qui anime l'équipe»    Faut-il réformer le bac ?    La fin du «feuilleton» du film sur l'émir Abdelkader ?    JS BORDJ MENAIEL - JS DJIJELI EN OUVERTURE DES FINALES D'ACCESSION    Mohamed Ould Abdel Aziz arrêté    Peu de communication, beaucoup de spéculation    Le RND veut se joindre à l'alliance présidentielle    Foot/ Ligue 1 (mise à jour) : le CRB remonte sur le podium, le NAHD renoue avec la victoire    Algérie-Etats-Unis: Accord pour améliorer l'apprentissage de l'anglais    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    L'armée repousse une attaque de Boko Haram et tue trois assaillants    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    Cap sur l'électrification des niches de production    Le «Phare marin» ne sera pas démoli    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Khartoum appelle le Conseil de sécurité à tenir une session    Le contrat de Lavagne sera prolongé    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    Redistribution des cartes    Arrestation de 8 éléments    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    MERIEM    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Wilaya de Tizi Ouzou : Manque de liquidités dans les bureaux de poste
Tiziouzou : les autres articles
Publié dans El Watan le 03 - 02 - 2011

Dans plusieurs localités, les difficultés d'approvisionnement des bureaux de poste sont devenues monnaie courante.
Je suis passé retirer un peu d'argent à la poste de Makouda, mais il n'y en avait plus», nous dira un jeune médecin, exerçant au centre de soins de Makouda, rencontré au chef-lieu de wilaya. Lundi 24 janvier, tous les guichets de paiements à vue à la Poste Chikhi du centre-ville de Tizi Ouzou, étaient mis au «vert», dès 10h30 environ. Bondé de monde, le bureau de poste commençait à se vider peu à peu après épuisement des derniers billets disponibles. Un seul distributeur sur deux était fonctionnel. Là encore, une longue file s'y était formée. Même image à Fréha, dans l'après-midi.
La chaîne s'est étirée sur plusieurs mètres à l'extérieur de cette structure. Une image que l'on croyait révolue. A Azazga, il est inutile d'attendre son ticket tant la foule est immense. De plus, le montant du chèque, plafonné à 5000 DA, vous est remis en… pièces de 100 DA. A Tigzirt, c'est le même montant. Dans les bureaux de poste d'Iflissen, de Boudjima, de Tikobaïne ou d'Aghribs, c'est carrément la rupture des fonds.
La prestation est limitée à la demande de l'avoir. Bien que calmes, les citoyens désirant retirer leur argent dans ces guichets ruminent une colère sourde. La déception se lisait sur les visages après de longues heures d'attente, vainement. La persistance de cette pénurie, annoncée jusqu'au mois de mars, exacerbera davantage le moral des ménages. «J'ai un crédit immobilier à honorer auprès de la BDL. Si cela continue, je risque des pénalités», se lamente un citoyen à l'entrée de la poste de Fréha, ceci sans citer les dépenses quotidiennes auxquelles il doit faire face en bon chef de famille. Le bonhomme est pris ainsi en tenailles et apprend à ses dépens la limite de la signification du service public.
La semaine dernière à Aïn El Hammam, la grogne des usagers du bureau de poste local a failli déboucher sur une situation incontrôlable. Venus retirer leur argent, de nombreux retraités et enseignants se sont vu renvoyés pour manque de liquidités. Il n'en fallait pas plus pour que les clients perdent leur self contrôle.Des injures et des appels à la casse fusaient alors depuis la salle d'attente où s'étaient entassées, dès les premières heures de la matinée, des centaines de personnes. Sans le sou, les enseignants qui venaient de recevoir les virements de leur salaire, avec une quinzaine de jours de retard, ne concevaient pas qu'un autre couac venait les en priver. Il a fallu l'intervention de quelques sages pour calmer les esprits et désigner une délégation pour se rendre à la daïra s'entretenir avec son principal administrateur.
Mardi, durant la matinée, le peu de fonds dont disposait la poste était «distribué» avec parcimonie à raison de 10.000 DA par personne. Depuis plusieurs mois maintenant, des difficultés d'approvisionnement en fonds du bureau de Aïn El Hammam étaient devenues monnaie courante, les titulaires de CCP ne sont plus jamais sûrs d'entrer en possession de leur argent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.