TRIBUNAL MILITAIRE : L'avocat du général Toufik demande le report du procès !    PRESIDENTIELLE : 39 postulants à la candidature retirent les formulaires    ELECTION PRESIDENTIELLE : Le parti de Makri garde le suspense    AIN TEMOUCHENT : 3 ‘'harraga'' interceptés à Oulhaça    BACCALAUREAT PROFESSIONNEL : Installation d'une Commission pour l'examen du dossier    MASCARA : 8 individus arrêtés pour vol de véhicule    Real Madrid: Benzema, un record de la tête en 2019    Boudjemaâ Talaï placé sous mandat de dépôt    Vent de contestation au groupe média d'Ali Haddad    Le bilan s'élève à près de 200 victimes    L'Iran plaide pour un projet régional de sécurité    L'armée envoie des renforts à proximité du plateau du Golan    Affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Suez    Les magistrats confirment et dénoncent    Résultats    Bien négocier la manche aller    Batelli critique le rendement des joueurs    Ce que risque Sofiane Bouchar    Le temps des incertitudes    Les travailleurs exigent le versement de leurs salaires    Un Plan national climat pour bientôt    Des partis et des personnalités soutiennent Kaïs Saïed    Plus de 16 500 étudiants affiliés    Lancement de la campagne à Naâma    Le policier à l'origine de l'accident mortel à Oued R'hiou écroué    Un espace pour préserver l'histoire de cette expression populaire    "Trésor humain vivant" du Sénégal    Blonde ou brune ?    Tinder lance une série interactive qui influencera les rencontres proposées à l'utilisateur    Réception de plusieurs équipements au 1er trimestre 2020    Affaire Kamel Chikhi : Report du procès au 6 octobre prochain    «La classe politique et les personnalités doivent se positionner avec le peuple»    Le procès renvoyé au 29 septembre    JS Kabylie : Enchaîner par une troisième victoire face au CRB    MO Béjaïa : Nechma remplace Bouzidi    La langue de Molière ou la langue de Shakespeare : «Is that ‘‘la question'' ?»    Aït Ferrach (Bouzeguène) : Un mémorial de chouhada en chantier    Aïn Defla : Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    Pommades cancérigènes: Les précisions du SNAPO    Le spleen du professeur avant la retraite    El-Tarf: Des transporteurs bloquent l'accès d'une base de vie chinoise    Division nationale amateur - Ouest: Le SCMO, l'IRBEK et le CRT confirment    La future coalition en Israël : blanc bonnet et bonnet blanc    Le ministère s'explique    Les victimes protestent et réclament leur argent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Comité Benchicou se mobilise
Défense de la liberté de la Presse
Publié dans El Watan le 28 - 01 - 2006

Le Comité Benchicou tiendra, lundi, un rassemblement à la maison de la presse Tahar Djaout (Alger) afin de dénoncer le harcèlement judiciaire qui persiste contre les journalistes et, par ricochet, la menace qui pèse sérieusement sur la liberté de la presse en Algérie. L'appel est lancé aux journalistes, aux syndicats, aux organisations de défense des droits de l'homme, aux partis politiques, aux associations civiles... Bref, à tout citoyen « préoccupé par la dangereuse escalade contre la presse libre et les journalistes ».
Le Comité Benchicou compte, à cette occasion, mobiliser la société civile, pour que les journalistes emprisonnés soient libérés et ceux condamnés à la prison ferme soient relaxés. Deux journalistes sont actuellement en prison. Mohamed Benchicou, directeur du journal Le Matin (suspendu), est à la prison d'El Harrach depuis le 14 juin 2004. Il purgera sa peine de deux années de prison ferme le 14 juin prochain. Mais il risque d'y rester encore pour quelques mois, car, incarcéré, il a été condamné à des peines de deux et de trois mois ferme dans deux affaires distinctes. Les procès en appel n'ont encore pas eu lieu. Bachir Larabi, correspondant d'El Khabar à El Bayadh, est à la prison de Aïn Sefra (wilaya de Naâma) depuis le 21 janvier courant. Les deux ont été jetés en prison pour leurs écrits. D'autres risquent de les suivre en prison, pour leurs écrits également. Dans un communiqué rendu public fin 2005, le Comité Benchicou a fait état des 18 journalistes qui ont été condamnés en première instance, à des peines de prison ferme allant de 2 mois à une année. Peines de prison souvent assorties de lourdes amendes. Ces journalistes risquent de se retrouver en prison si la deuxième instance confirme leurs peines. Plusieurs autres journalistes et directeurs de journaux ont été condamnés, dans nombre d'affaires liées au délit de presse, à des peines de prison avec sursis. Cela sans parler des nombreux procès qui sont encore en justice. Il faut dire que les pouvoirs publics ont mis en place, depuis 2001, un véritable rouleau compresseur pour laminer la liberté de la presse.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.