Présidentielle: la décision du président de la République de se présenter pour un 2e mandat saluée    Ghaza: le massacre d'Al-Mawasi est une poursuite de la guerre de génocide    Le Japon annonce son intention de reconnaître l'Etat de Palestine    Des partis politiques affirment leur appui et leur soutien absolu    Tajmaât, «un exemple de démocratie participative et un modèle de gestion des affaires locales»    Livraisons de colis perturbées par les restrictions de circulation    Ooredoo accompagne l'Ecole nationale supérieure des sciences politiques    « La réélection de Tebboune est essentielle pour continuer sur la voie du progrès et de la prospérité »    Une délégation du Conseil de la nation présente les condoléances    La secrétaire générale de la CGT, Sophie Binet, appelle Emmanuel Macron à « sortir du déni »    La MINURSO doit faire face au pillage des ressources naturelles au Sahara occidental    Un bébé parmi des Palestiniens tués dans des bombardements israéliens    « La catastrophe humanitaire à Gaza est inacceptable »    Un stade pour un club digne de son histoire    Réda Bendriss nouvel entraîneur    Le Burkinabé Aziz Ki prolonge avec les Young Africans    La canicule persistera dans plusieurs wilayas    Arrivée du premier groupe de la communauté nationale établie à l'étranger    19 blessés évacués pour des complications respiratoires    Extinction totale de l'incendie du mont Fakhra à Merouana    «Ma qabl El Masrah» primée    L'école «Bendhifallah Saadi» de Khenchela décroche le 1er prix    Festival du théâtre de Bouhamdoun (Maâtkas) La 3e édition, du 17 au 23 juillet    Athlétisme / Ligue de Diamant 2024 (étape de Monaco) : nouvelle victoire et nouveau record d'Algérie pour Djamel Sedjati    Présidentielle: Le Madjlis "Cheikh Ba Abderrahmane El Kourti" de Ghardaïa soutient la candidature de M. Abdelmadjid Tebboune    Visite d'inspection de l'ANPDP au siège d'EmploiPartner spécialisé dans le domaine du recrutement    AADL 3: plus de 1.257.500 souscripteurs inscrits sur la plateforme numérique    Coupe d'Algérie (messieurs): finale explosive entre la JSE Skikda et le M Bordj Bou Arreridj    Championnats d'Afrique du Nord des U16: dix médailles pour l'Algérie, dont 5 en or    Protection civile: lancement du plan proactif de prévention et de lutte contre les incendies    Education: une conférence nationale pour l'évaluation des opération réalisées et le parachèvement de celles liées à la clôture de l'année scolaire    Le 12e Festival international de danse contemporaine s'ouvre à Alger    Président de la République : le programme électoral consacré au parachèvement des réalisations    Président de la République : les réalisations de l'Algérie en matière économique la préparent à rejoindre les économies émergentes    Festival culturel du théâtre professionnel de Sidi Bel-Abbes: la pièce théâtrale "Ma qabl El Masrah" primée    Conférence nationale virtuelle "Jeunes ambassadeurs de la Mémoire"    62 ANS APRES L'INDEPENDANCE : DIRIGEANTS OU NOUVEAUX COLONS    Une affaire franco-française.    Algérie assoiffée : Une nation riche en pétrole, perdue dans le désert de ses priorités        Election présidentielle en Algérie. En avant toute vers la stagnation    Algérie : Manœuvres insidieuses autour de l'exploitation du gaz de schiste dans le Sahara    Commission mémorielle ou marché aux puces    Le Président Tebboune va-t-il briguer un second mandat ?    Prise de Position : Solidarité avec l'entraîneur Belmadi malgré l'échec    Pôle urbain Ahmed Zabana: Ouverture prochaine d'une classe pour enfants trisomiques    Coupe d'afrique des nations - Equipe Nationale : L'Angola en ligne de mire    Suite à la rumeur faisant état de 5 décès pour manque d'oxygène: L'EHU dément et installe une cellule de crise    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'hommage aux femmes algériennes
Parution. Le Châle de zeineb de Leïla Hamoutène
Publié dans El Watan le 11 - 03 - 2014

C'est parce que les voix des femmes algériennes sont souvent étouffées que l'auteure Leïla Hamoutène a voulu leur consacrer un roman à travers Le châle de Zeineb, publié récemment aux éditions Casbah.
Le châle de Zeineb est un ouvrage qui se lit facilement et vite à la fois. Dans un style des plus élaborés, l'universitaire Leïla Hamoutène remonte loin dans le temps pour narrer l'histoire de l'Algérie, en rendant un vibrant hommage à toutes ces femmes combattantes qui ont donné de tout temps le meilleur d'elles-mêmes. Ce livre se décline sous la forme d'une recherche identitaire et d'une passion pour l'histoire de l'Algérie. Lors d'une vente-dédicace organisée samedi dernier à la librairie du Tiers-Monde, Leïla Hamoutène a tenu à préciser que l'écriture de ce dernier roman Le châle de Zeineb lui tenait à cœur depuis un long moment déjà.
«Dans notre histoire nationale, les femmes n'apparaissent pratiquement pas. De nombreuses femmes ont combattu de toute leur âme, mais leurs noms ne figurent pas sur la liste des héros. Elles en sont conscientes. Elles savent que l'auréole apparaîtra sur la tête de l'homme mais jamais sur la leur. Mis à part quelques noms connus de femmes combattantes de notre histoire récente, toutes les autres anonymes on n'en a cure. On a oublié ce qu'elles ont fait. On ne montre pas leur importance dans l'histoire», étaye-t-elle.
L'histoire se déroule après l'invasion de l'Algérie par les troupes françaises en 1830 par le port de Sidi Fredj. Le personnage principal, Zeineb, qui n'est qu'une petite fille âgée de sept ans au moment de l'occupation, est contrainte de se sauver avec sa mère et son petit frère à cause d'un incendie volontairement allumé par les colons au sein du village. Son père a quitté sa famille pour aller se battre avec les hommes du village contre les envahisseurs. Issue de la tribu des Ben Salem, Zeineb passe ainsi le symbole de la mémoire à chacune de ses descendantes. Elle hérite ainsi du châle et du collier de sa défunte mère, morte lors d'un massacre dans une grotte. «Zeineb, djedati, mère des mères. Mes pensées vont vers toi. Tu m'habites, je puise mes forces dans ton courage, pourtant tu n'as que sept ans, j'en ai plus de vingt. On dit que je tiens de toi cette âme végétative que nos ancêtres vénéraient parce qu'elle leur était donnée avec le sang de leur mère. Zeineb, nefsi», lit-on.
Ce livre de 144 pages a ce pouvoir de faire vivre au lecteur trois périodes phares : 1840 avec des séquences insoutenables de massacres, 1959 dans les arcanes d'une prison, et en 2012 à Alger où l'on retrouve la destinée de trois générations de femmes. Pour les besoins de l'écriture de ce livre, Leïla Hamoutène a effectué un véritable travail de recherche en consultant notamment les archives, et ce, durant deux années.
Diplômée de l'Institut de psychologie appliquée et licenciée en langue française, Leïla Hamoutène nous explique que la femme est toujours omniprésente dans ses ouvrages. En témoignent ses précédentes publications composées de deux recueils de poésies Abîmes et Le Soleil, un roman Sang et jasmin, ainsi qu'un recueil de poèmes, L'Enfant algérien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.