Prolongation de la suspension des cours d'une semaine    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Sétif: démantèlement d'un réseau international spécialisé dans le trafic de drogue dure    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Cour d'Alger: début du procès en appel du général-major à la retraite Ali Ghediri    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    L'information locale au centre des préoccupations    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Mohcine Belabbas de nouveau devant le juge aujourd'hui    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Une politique difficile à mettre en œuvre    Quand les plans de l'AEP font défaut    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Un challenge au sommet de l'UA    Cinq éléments de soutien arrêtés    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Les APC sans majorité absolue débloquées    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le prince jordanien Ali Bin Al Hussein défie Joseph Blatter
Présidence de la FiFA
Publié dans El Watan le 07 - 01 - 2015

Le prince jordanien Ali Bin Al Hussein, vice-président de la FIFA et représentant de l'Asie, a annoncé hier son intention de présenter sa candidature à la présidence de la fédération face au sortant, le Suisse Joseph Blatter, et au Français Jérôme Champagne. «Je me porte candidat à la présidence de la FIFA parce que j'estime qu'il est temps de sortir des polémiques internes pour revenir au sport», a déclaré le prince sur son compte Twitter.
«Cela n'a pas été une décision facile. Elle est le fruit d'une longue réflexion et de nombreuses discussions avec des collègues respectés au sein de la FIFA ces derniers mois», a-t-il expliqué. Le prince a implicitement éreinté la gestion controversée de Joseph Blatter, candidat à 78 ans à un cinquième mandat. Le football mondial, a-t-il dit, «mérite une gouvernance de classe mondiale».
La FIFA doit être «une organisation de service et un modèle d'éthique, de transparence et de bonne gouvernance», a-t-il ajouté. L'élection présidentielle à la FIFA se tiendra dans le cadre du congrès électif de Zurich le 29 mai 2015. Les candidats ont jusqu'au 29 janvier 2015 pour se déclarer. Joseph Blatter a annoncé début septembre être à nouveau candidat au poste qu'il occupe depuis 1998.
Dans un fauteuil
Et de fait, si les Européens lui sont relativement hostiles, Joseph Blatter avait reçu à Sao Paulo des signaux positifs des six confédérations qui composent la FIFA. Le Suisse avait même été gratifié d'une standing ovation face aux délégués de l'Asie et de l'Afrique, où il jouit d'une grande popularité, après l'organisation, en 2010, de la première Coupe du monde sur ce continent.
Jérôme Champagne, 56 ans, ancien vice-secrétaire général de l'organisation, s'est également déclaré candidat, mais cet ancien diplomate n'a aucune chance d'être élu. Seul en mesure de menacer Blatter dans cette élection, le Français Michel Platini, 59 ans, président de l'UEFA, avait annoncé dès le 28 août qu'il ne briguerait pas le poste suprême, préférant se représenter pour un 3e mandat à la tête de l'UEFA.
Si Blatter se dirige, en théorie, vers un 5e mandat, les dossiers relatifs aux conditions d'attribution du Mondial 2018 à la Russie et du tournoi 2022 au Qatar planent sur sa présidence et ne sont toujours pas réglés. Une enquête interne sur l'attribution du Mondial 2022 a été ouverte et Michael Garcia, ancien procureur fédéral de New York, a rédigé un rapport très attendu, qu'il a livré le 5 septembre à la chambre de jugement du comité d'éthique de la FIFA.
In fine, il devait justement revenir à Garcia, président de la chambre d'instruction du comité d'éthique de la FIFA, de demander d'éventuelles poursuites, mais il a démissionné de son poste début décembre en dénonçant un manque de transparence de la part de l'instance. Joseph Blatter a promis que le rapport Garcia serait publié «sous une forme appropriée», ce qui laisse supposer que la FIFA ne publiera pas l'intégralité du document, au grand dam de son rédacteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.