Covid 19 : L'Algérie projette l'exportation du vaccin « CoronaVac » vers les pays africains    Corruption : Hamid Melzi condamné à 5 ans de prison ferme    Bendjemil à la tête d'un directoire    Alex Ferguson compare Ronaldo à une grande figure historique    Tlemcen : La Cacobatph prend des mesures au profit des opérateurs économiques    Khellaf directeur de cabinet de la présidence, Aggoune porte-parole    Bientôt un recensement démographique et économique    Bekkaï veut une révision des prix des billets d'avion pour le Sud    Perspectives prometteuses dans la culture du colza    Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle pour plus de 1 000 jeunes    Libye et Mali au menu des discussions de Lamamra avec le SG de l'ONU    L'ultimatum de Mahmoud Abbas à l'Etat d'Israël    Le Premier ministre accuse la France d'un «abandon en plein vol»    Une majorité de femmes au Parlement en Islande    La gauche radicale lance sa campagne à Johannesburg    Le procès en appel ajourné pour absence de certains témoins    L'épreuve des signatures    Le Malien Yacouba Doumbia débarque à Tizi    Les Académiciens en stage à Annaba    Lancement prochain de la réalisation d'une première gazonnière en Algérie    Le sort du RAJ connu ce mercredi    La distribution du livre scolaire pose problème    Les comités de quartiers expriment leurs préoccupations    Il frappe son père à coups de couteau, l'agresseur écroué    Drame en haute mer    Un monodrame algérien sélectionné    Débat avec Saïd Boutadjine    Actuculte    Vaste campagne de nettoiement des sites touristiques à Djanet    Tournoi de Toulon : La sélection algérienne des U20 présente    Forêt de Coca: Un jeune découvert pendu à un arbre    Prises de conscience    Faute de pain, nous mangerons des gâteaux !    Législatives à suspense pour la succession de Merkel    Appel à la participation au dialogue inclusif    L'Algérie crée un dispositif d'information passagers    Les locales de toutes les interprétations    Mohamed Loukal, placé sous mandat de dépôt    La réhabilitation du palais du Bey relancée    Les « solutions » du ministère    La recette du Président    "Une priorité" pour Aïmene Benabderrahmane    Faut-il une nouvelle loi?    Belmadi en mode mondial    Mbappé - Neymar, soirée de mésententes    Au moins 50 morts dans des combats près de Marib    «Ma ville, ma vie, ma bataille...»    Le casting du futur film d'animation se dévoile enfin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Instantané : Transport maritime
Alger : les autres articles
Publié dans El Watan le 25 - 02 - 2015

Le transport de voyageurs par voie maritime dans la wilaya d'Alger devait se concrétiser entièrement dans le courant de l'année 2014. C'est ce qu'ont indiqué les pouvoirs publics dans un élan d'éloges et de satisfecits décrétés avant même de faire le premier pas. Cependant, hormis une ligne qui assure la desserte entre le port et El Djamila (La Madrague), aucune autre n'a été réalisée. Le projet fait actuellement du surplace.
Signalons que ce plan, qui consiste à doter la capitale de ce type de transport, s'inscrit dans le cadre d'une démarche visant à désengorger les communes du littoral est de la capitale, notamment Bordj El Kiffan, Dergana, El Marsa, Heuraoua, Bordj El Bahri et Aïn Taya. Les habitants de ces villes côtières subissent au quotidien un trafic routier démentiel.
Les trois principaux axes routiers que sont la RN24, le CW149 et 119, sont complètement saturés et ne peuvent désormais plus contenir le flux grandissant de véhicules. Cette situation de congestion a été accentuée avec la construction des nouvelles cités d'habitation dans le cadre de l'AADL et du LPP. Rien qu'à Bordj El Bahri, la population est passée de quelques milliers d'âmes durant les années 1990, à plus de 80 000 habitants.
En mettant en exploitation ces dessertes, les responsables du projet visaient à atteindre deux objectifs. Il y a d'abord le principal qui est celui de transférer le trafic de voyageurs par route vers la mer, et ce, pour lutter contre la congestion routière. Et également offrir les moyens de plaisance aux Algérois et aux touristes dans la baie d'Alger.
Dans le sillage de cette impulsion intentionnée, il a été prévu la réalisation d'une deuxième ligne maritime qui reliera le port d'Alger à celui de Tamentfoust. Elle contribuera à désengorger une grande partie du littoral est de la capitale. Il est certain que nombre d'habitants de la région pourront utiliser cette desserte, même s'ils n'habitent pas à Tamentfoust. L'étude des travaux de la ligne a été lancée en 2003 et a été actualisée à maintes reprises, et ce, pour redéfinir certains aspects du projet, comme les stations intermédiaires et les investissements à réaliser en matière d'infrastructures.
Cette phase de la concrétisation de la deuxième ligne du projet est achevée depuis fort longtemps, sans que les travaux soient lancés. Qui est derrière ce blocage ? Certaines langues indiscrètes disent que l'institution militaire est derrière le gel des travaux. L'installation de la station de transport maritime dans le port de Tamentfoust à proximité de l'école militaire navale serait à l'origine de cette action pénalisante pour les citoyens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.