JUSTICE : Le RCD appelle à juger Bouteflika    FAUTE DE CANDIDATS, LA PRESIDENTIELLE ANNULEE : La présidence de Bensalah prolongée    Nouvelles nominations à la tête de Sonelgaz, l'EPTV, l'ANEP et l'ARAV    SAISON ESTIVALE A ORAN : 17, 5 milliards de cts pour l'aménagement des plages    Retour des djihadistes maghrebins constitue une réelle menace pour le vieux continent    Programme de classification et de restauration    Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Chelsea : Lampard pour remplacer Sarri ?    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    L'intimidation n'a pas payé    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    JSK - Mellal: «J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Facebook supprime trois milliards de comptes    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    Un Iftar en l'honneur des médias    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





40% des aides ministérielles aux communes annulées
Conseil de wilaya de Constantine
Publié dans El Watan le 23 - 12 - 2015

Au moment où les communes de la wilaya souffrent de plusieurs défaillances et que des quartiers manquent de toutes les commodités, certains P/APC et responsables n'ont pas réagi pour y remédier.
Encore une fois, Abdelkhalek Sayouda, secrétaire général de la wilaya, a pointé du doigt la gestion des autorités locales (élus et administrateurs), lors du conseil de wilaya, tenu hier matin au cabinet du wali. Le SG est entré dans une colère noire face aux responsables présents, à cause de leur «négligence». Il a appelé les P/APC à présenter l'ensemble des dossiers concernant les marchés publics avec leurs cahiers des charges et les appels d'offres afin d'envoyer un rapport à la tutelle au cours des deux prochains jours.
Pourtant, ce même problème de consommation des budgets du plan communal de développement (PCD) a été posé il y a quatre mois, lors d'une réunion au cabinet, mais la situation demeure toujours inchangée. Seules les communes de Messaoud Boudjeriou et Zighoud Youcef ont réussi à établir un bilan et justifier leurs dépenses. M. Sayouda, qui semble insatisfait face à un tel état, a affirmé que la tutelle a pénalisé la wilaya de Constantine, en annulant 40% des aides octroyées aux communes.
Car, d'après toujours ses dires, la wlaya a reçu une correspondance du ministère faisant état de l'inaction des responsables locaux et que si les budgets ne sont pas justifiés, les communes ne bénéficieront pas d'aides cette année. «La tutelle va refuser de nous accorder de l'aide; elle a estimé que nous n'avons consommé que 18% des PCD. C'est inadmissible, si nous ne répondons pas à la demande de la tutelle et n'envoyons pas ces rapports, nous seront pénalisés. Il faut engager et impliquer tout le personnel et le mobiliser pour l'amélioration de cette situation», a-t-il averti.
L'on a souligné aussi, lors de ce conseil, que pratiquement toutes les communes n'ont pas consommé leur budget, pourtant les citoyens n'ont jamais cessé de réclamer l'éclairage public, l'aménagement extérieur, les espaces verts et autres. A titre d'exemple, les services de la commune de Hamma Bouziane n'ont justifié que 2 milliards de centimes sur 700 milliards. La commune de Beni H'Midene n'a dépensé que 3 milliards de centimes dans certains projets. Celle du Khroub n'a consommé aucun centime des 17 milliards qu'elle détient.
Même constat pour Ibn Ziad. La wilaya dans son ensemble n'est pas mieux lotie. De l'aveu du SG, le crédit de consommation des directions de la wilaya est de 20% seulement. Ceci dit, la majorité des directions connaissent un certain gel des activités. Rappelons aussi que Hocine Ouadah, premier responsable de Constantine, a menacé à maintes reprises, lors des visites hebdomadaires qu'il a effectuées dans la wilaya, d'annuler les projets inscrits depuis des années et qui n'ont pas été lancés à ce jour.
D'autre part, le SG a déclaré que dorénavant, chaque APC est responsable des projets lancés dans sa commune et elle aura toutes les prérogatives pour passer des marchés de gré à gré. «On ne demande plus de dérogation au wali pour le gré à gré ; les APC auront toutes les prérogatives pour lancer un projet en passant un marché de gré à gré, à condition qu'il soit justifié. Et partant, le P/APC et les élus en seront les premiers responsables», a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.