Sahara occidental: une délégation américaine arrêtée par les autorités marocaines à l'aéroport de Laâyoune occupée    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes et El Bakari    Industrie: Zeghdar reçoit le président du Médef    Tindouf: les postes frontaliers entre l'Algérie et la Mauritanie réceptionnés octobre prochain    Lutte contre la spéculation illicite: 53 délits enregistrés durant les quatre premiers mois 2022    L'université est un important allié pour réaliser la transition écologique et le développement durable    OMS : la transmission de la variole du singe peut être stoppée dans les pays non endémiques    Présentation à Alger du bilan du projet des parcs culturels    Akim Zedadka confirme son départ de Clermont Foot    Rio Ferdinand évoque "une honte historique" au sujet de Mbappé    Real : Valverde n'a pas apprécié les déclarations de Salah    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Des mentalités à formater    Naftal: Appel à la révision de la marge bénéficiaire de l'entreprise    Tlemcen: Le changement climatique fait sa formation    Risques d'incendies: Branle-bas de combat pour éviter le pire    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Oran n'aura plus soif    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    Les directeurs des CEM se rebellent    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    La société civile en question    Les dernières retouches    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Un réseau de prévention mis en place    L'armée s'engage    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les zaouïas ne veulent pas de Chakib Khelil
L'ex-ministre indésirable
Publié dans El Watan le 12 - 04 - 2016

Des habitants d'El Bayadh ont dissuadé la zaouia de Labiodh Sidi Cheikh de recevoir l'ex-ministre de l'Energie pour lui donner sa «bénédiction».
Les zaouïas qui souhaitent recevoir Chakib Khelil sont de plus en plus contestées. Après avoir choisi la zaouïa El Merzouguia pour marquer sa première réapparition médiatique après son retour en Algérie, le 17 mars dernier, Chakib Khelil aurait été pressenti du côté de la zaouïa centrale Chikhiya à Labiodh Sidi Cheikh au sud d'El Bayadh.
Selon des sources locales, des responsables politiques auraient voulu inviter Chakib Khelil à assister au 152e anniversaire de la bataille menée dans cette région contre le colonialisme français, une cérémonie organisée par la zaouïa le 8 avril. Dès lors, des habitants ont rencontré les responsables de ladite zaouïa afin de leur faire part de leur refus catégorique de recevoir l'ex-ministre dans leur région. Une action qui à elle seule, selon eux, a empêché la visite de l'ex-ministre à Labiodh Sidi Cheikh. «Nous ne voulions pas de Chakib Khelil dans notre région», s'emporte Mohamed Boudiaf, l'un des contestataires, joint par téléphone.
Hormis les habitants, personne ne confirme la programmation de cette visite. Contacté, le fils du cheikh de cette zaouïa, Abbas Sidi Al Cheikh, nie avoir connaissance du sujet. «Notre zaouïa est loin de faire de la politique. Personne ne nous a proposé la visite de l'ex-ministre de l'Energie», assure-t-il. Les habitants de Labiodh expliquent que si la zaouïa nie les faits, ce n'est que parce qu'elle appartient à l'Association algérienne des zaouïas et la culture soufie, qui refuse ce genre de pratiques.
Le président de cette association basée à Tizi Ouzou, cheikh Noureddine Mechouet, indigné, affirme à El Watan qu'aucune de ses zaouïas «n'acceptera de recevoir Chakib Khelil». «Nous ne sommes pas des chakibistes, nous sommes des rahmanites, précise-t-il. Je ne trouve même pas les mots pour qualifier la zaouïa qui l'a reçu (El Merzouaguia de Djelfa). Je suis mal placé pour faire le procès de Chakib Khelil, mais le recevoir dans une zaouïa avec la bénédiction du ministère des Affaires religieuses, c'est juste inadmissible.» Et au cheikh d'ajouter : «La zaouïa El Merzouguia ne peut être rahmanite car elle appartient au FLN. Notre tarîqat est loin de ces pratiques folkloriques. Nous avons une mission bien précise à laquelle nous nous adonnons comme l'ont fait nous aïeux.»
Pour rappel, le président de l'Organisation nationale des zaouïas, Abdelkader Bessine, le fils de cheikh Rabah, responsable de la zaouïa d'El Merzouguia qui a accueilli Chakib Khelil, avait affirmé précédemment à El Watan Week-end que l'ex-ministre n'a fait que répondre à leur invitation. «C'est nous qui avons tout organisé et qui sommes allés le chercher chez lui à Hydra», confie Abdelkader Bessine. Pourquoi Chakib Khelil recourt-il aux zaouïas ? Sidi Belkhir de la zaouïa Medjdoubiya de Naâma explique : «Chakib Khelil veut gagner la bénédiction des zaouïas qui jouissent d'une assise importante dans nos régions. Je pense qu'il essaye aussi de se faire, à travers cette tournée, une idée de son image.»
Cheikh Noureddine Mechouet affirme que seule son association, présente dans plus de 14 wilayas, est agréée par l'Etat. «Abdelkader Bessine n'a aucune organisation agréée. Si on était dans un Etat qui se respecte, on l'aurait attaqué pour usurpation de fonction», s'indigne-t-il, affirmant que Chakib Khelil pourrait être reçu prochainement par une zaouïa de Mascara. D'autres l'annonce déjà dans le Touat à Adrar.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.