Application des nouveaux tarifs    La revalorisation officialisée    Ce qu'il faut faire pour éviter l'échec    Que sait-on de l'hydroxychloroquine ?    8 décès déplorés, 115 nouveaux cas    Déconfinement progressif: "la FNTT appelle à des mesures strictes à l'égard des transporteurs privés"    Réunion OPEP: il ne faut pas se contenter des résultats réalisés à ce jour    Covid-19: aucun cas enregistré dans les camps des réfugiés sahraouis et les territoires libérés    Le chef d'AQMI Droukdel tué par l'armée française    ONU : Mimouni à la tête du Comité des Conférences de l'AG    IN AMENAS : La 41ème brigade blindée de l'ANP exécute un exercice avec tirs réels    MOSTAGANEM : Un rendement prévisionnel de 13 quintaux/ha de céréales    Dzair TV met les clefs sous le paillasson    Le ministère sahraoui de la Culture dénonce le vandalisme du patrimoine matériel et immatériel dans les territoires occupés    115 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Transport urbain: adoption de mesures préventives en prévision de la reprise de l'activité    Affaire des enregistrements téléphoniques : La justice se met en branle    Retour à la compétition : Medouar préconise un dépistage massif des joueurs    Rassemblements citoyens à Tazmalt et Akbou    Hamel condamné à 12 ans de prison ferme    LE HIRAK, UN NOUVEL ETHOS ET DES VICTOIRES…    Les enfants d'El Hamri avaient annoncé la couleur : le rouge et blanc    Hussein Si Ahmed, un artiste céramiste : A la fortune du potier    Investissement: Du nouveau pour l'octroi de terres agricoles    Sidi Bel Abbès: Assemblée de l'APW sous tension    Violente Amérique !    Le crime de Minneapolis    Présidents des clubs de l'Ouest: La réunion reportée à une date ultérieure    OM Arzew: L'affaire des dettes devant la justice    LA NECESSAIRE LECTURE APPROFONDIE    Le ou la COVID ?    Le Consul général de France à Alger s'exprime    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Ghannouchi fragilisé    Les conseils de classe convoqués ce lundi    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    "Heureusement que nous avons gagné le procès de Malo"    L'épreuve    L'infrangible lien…    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Washington met encore des bâtons dans les roues de l'ONU
Situation des droits de l'Homme en Palestine occupée
Publié dans El Watan le 21 - 03 - 2017

Les Etats-Unis menacent de voter contre toute résolution du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, si celui-ci ne retire pas un point de son agenda consacré à la situation des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés.
Les Etats-Unis s'opposent fermement et sans équivoque à l'existence du point 7 de l'ordre du jour du Conseil des droits de l'homme de l'ONU portant sur la situation des droits de l'homme en Palestine et dans d'autres territoires arabes occupés, a déclaré hier Mark Toner, le porte-parole du département d'Etat.
Comme expression de leur refus aux critiques du Conseil onusien à l'égard de l'occupant israélien, les Etats-Unis ont précisé qu'ils n'allaient pas assister à la séance du débat général du Conseil consacré à ce point en menaçant de voter contre toute résolution incluant la situation des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés, selon Mark Toner. Il a déclaré que ce point est l'une des plus grandes menaces à la crédibilité du Conseil. Les propos de Mark Toner font écho à ceux de la représentante permanente des Etats-Unis auprès de l'ONU, Nikki Haley, qui avait critiqué, la semaine dernière, «la position de ce Conseil à l'égard d'Israël».
La manœuvre américaine pour exercer des pressions sur le Conseil a été suggérée par le gouvernement israélien, selon des médias américains qui ont affirmé que le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, avait évoqué lors de sa visite à Washington «le bien-fondé de l'appartenance des Etats-Unis au Conseil de droits de l'homme». Rex Tillerson, le secrétaire d'Etat américain, avait adressé une lettre dernièrement à des groupes de défense des droits de l'homme, dans laquelle il avait précisé que son pays allait quitter le Conseil, si ce dernier n'engageait pas une réforme considérable. Dans une rare prise de position pour un président élu, Trump s'est opposé, en décembre dernier, à l'adoption de la résolution de l'ONU exigeant l'arrêt des activités de la colonisation en Palestine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.